L'appel de Cthulhu (illustré) - Un chef-d'oeuvre visuel et littéraire

16/12/2017

Titre : L'appel de Cthulhu

Auteur : H.P Lovecraft / François Baranger

Editions : Bragelonne

Prix : 24,90€

Parution : 18 octobre 2017

Nombre de pages : 64 pages

Genre : Fantastique / Horreur

Résumé : Boston, 1926. À la suite du décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l’existence d’une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d’années. Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés en divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout , une cité cyclopéenne surgissant de l’océan lors d’une tempête… Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l’ombre, des adeptes œuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde. Les astres sont alignés. La fin est-elle proche ?

.

Bien qu’ayant étudié certains passages des œuvres de Lovecraft à la fac, je n’avais jamais lu l’un de ses récits en entier. C’est donc avec grand plaisir que j’ai reçu cet album illustré (et dédicacé !) de l’oeuvre la plus célèbre de H.P Lovecraft : “L’appel de Cthulhu” (je ne sais toujours pas comment le prononcer d’ailleurs).

J’avais déjà entendu parler de la légende de Cthulhu mais jamais en détails, donc le mystère était tout de même plutôt préservé. J’ai donc commencé ma lecture et j’ai été un peu rebutée par la longueur des phrases des premiers paragraphes. Mais rapidement, le style est devenu beaucoup plus fluide et les phrases s’enchaînaient parfaitement, m’entraînant dans un récit des plus troublants…

Le récit est rédigé sous la forme d’une enquête, ce qui rend la lecture ludique et super agréable. On est plongé au cœur du récit, auprès du jeune homme qui tente de comprendre ce sur quoi son oncle travaillait avant de mourir brusquement. Il commence alors sa propre enquête, grâce aux preuves laissées par son oncle, et se lance dans le récit de sa découverte de la légende du Cthulhu et du culte qui lui est porté à travers le monde.

C’est un récit vraiment étrange, très troublant, parfois un peu violent, raconté avec des mots un peu crus, mais c’est là tout le talent de H.P Lovecraft. Personnellement j’ai beaucoup aimé et je comprends pourquoi Lovecraft est l’un des plus grands auteurs gothiques du début du XXème siècle.

Pour ce qui est des illustrations de François Baranger, je n’ai rien à redire. Il apporte sa propre touche personnelle au récit tout en gardant une part de mystère. Les illustrations ne sont pas explicites, il laisse au lecteur le soin de combler les trous avec son imagination, mais il apporte une ambiance sombre propice à la lecture de ce récit. Les deux sont complémentaires et je suis ravie d’avoir lu ce récit de H.P Lovecraft avec ces magnifiques illustrations puisque j’ai eu l’impression de vivre une expérience complète.

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *