Origine - Un nouveau chef-d'oeuvre de Dan Brown

06/12/2017

Titre : Origine

Auteur : Dan Brown

Editions : JC Lattès

Prix : 23,00€

Parution : 4 octobre 2017

Nombre de pages : 576 pages

Genre : Thriller

Résumé : Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie, arrive au musée Guggenheim de Bilbao pour assister à la conférence d'un de ses anciens élèves, Edmond Kirsch, un éminent futurologue spécialiste des nouvelles technologies.
La cérémonie s'annonce historique car Kirsch s’apprête à livrer les résultats de ses recherches qui apportent une réponse aux questions fondamentales sur l'origine et le futur de l’humanité.
Mais la soirée va brusquement virer au cauchemar. Les révélations de Kirsch risquent d'être perdues à jamais. Contraint de quitter précipitamment Bilbao, Langdon s'envole pour Barcelone en compagnie d'Ambra Vidal, la directrice du musée. Ensemble, ils vont se lancer en quête d'un étrange mot de passe qui permettra de dévoiler au monde la découverte de Kirsch.
Mêlant avec bonheur codes, histoire, science, religion et art, Dan Brown nous offre avec Origine son roman le plus ambitieux et le plus étonnant.

.

Depuis plusieurs années, je suis une grande fan de Dan Brown. Comme tous, j’avais vu le film Da Vinci Code et avais beaucoup aimé le concept, mais le roman m’intimidait. J’ai fini par me lancer et c’est ainsi que j’ai enchaîné quasiment tous les tomes de la saga. C’était sans compter ce nouveau tome, paru à l’automne, 8 ans après le dernier tome de la saga “Robert Langdon”. Autant vous dire que j’avais de grands espoirs en ce nouveau tome et comme à son habitude, Dan Brown ne m’a pas déçue, bien que la mécanique de sa saga reste plus ou moins la même.

L’aspect le plus intéressant de ce tome, c’est l’intégration de la nouvelle technologie au sein de l’intrigue. Auparavant, Dan Brown restait fidèle à ses supports classiques : livres, cartes, bâtiments et parfois un GPS, mais les nouvelles technologies n’avaient pas de place très importante puisque l’on visitait souvent des monuments historiques, loin de ce que l’auteur nous propose dans ce roman.

Ici, dès les premières lignes, on comprend qu’un événement révolutionnaire va prendre place et que notre conception du monde et de la religion va changer à jamais. C’est à travers une conférence ultra technologique, bourrée d’effets spéciaux et de stratagèmes que l’auteur a sorti de je ne sais où, que l’on découvre le secret qui nous est promis depuis le début… sauf que non. En effet, la conférence est interrompue de manière brutale, ce qui mène à une course contre la montre que l’on connaît si bien et à laquelle Dan Brown nous a habitués.

Comme à son habitude aussi, la religion est au coeur de l’intrigue, ce qui ne m’a pas dérangé. Après tout, la religion a une place très importante aux Etats-Unis donc c’est compréhensible que l’auteur en parle autant. Certes, en France, on essaye de tout garder séparé mais je ne trouve pas que ce soit si dérangeant de lire un thriller où des personnages religieux importants sont au cœur de l’histoire, et sont même parfois les méchants !

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est le fait que l’intrigue se déroule en Espagne, un pays bien trop souvent laissé de côté par rapport à certains autres pays européens. Je ne connais pas bien l’Espagne mais grâce à Dan Brown, j’ai découvert des monuments, bâtiments et villes sympathiques qui m’ont poussée à faire plus de recherches lors de ma lecture. Le musée Guggenheim à Bilbao m’a tout particulièrement intriguée puisque l’intrigue s’y déroule pendant une bonne partie du début du roman, et l’auteur nous fait découvrir des œuvres très étranges…

Les personnages étaient bien plus attachants que ce à quoi je m’attendais. D’habitude, je n’aime que Robert Langdon et j’ai un peu plus de mal avec les autres, mais dans ce tome-là j’ai trouvé que Dan Brown avait axé sur l’émotion, la maladie et le futur de l’humanité. Je me suis surprise à être triste à certains moments, ce qui m’arrive assez rarement. Et moi qui ne supporte pas les personnages féminins de Dan Brown d’habitude, ici, c’est plutôt bien passé ! C’était une femme de caractère et qui m’a beaucoup plu !

Bon, le seul point négatif, c’est que je m’attendais déjà à ce qui arrive à la fin. Depuis le début j’étais sûre et certaine que l’intrigue allait se terminer ainsi et je connaissais déjà l’identité du personnage mystère qui met des bâtons dans les roues de Robert Langdon. Pour une fois, l’auteur a innové, je dois l’avouer, mais c’était quand même très prévisible. Après, personnellement, je lis les romans de Dan Brown pour les aventures qu’il nous fait vivre et pour tous les lieux qu’il nous fait visiter. Je suis une fan de l’Histoire, j’aime beaucoup faire des recherches et les livres de Dan Brown sont parfaits pour moi.

En conclusion, c’est un très bon roman de Dan Brown, plein d’aventures, de rebondissements, d’émotions, de nouvelles technologies, et de surprises, qui nous plonge au cœur de l’Espagne et de la religion. Si vous n’avez jamais lu de romans de Dan Brown, je vous conseille tout de même de commencer avec le début de la saga, pour vous familiariser avec son style. Mais si vous aimez déjà l’auteur, alors vous ne serez pas déçus !

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *