Auggie & moi – Trois nouvelles de Wonder

08/01/2018

Titre : Auggie & moi

Auteur : R.J. Palacio

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 16,90 €

Parution : 2 novembre 2017

Nombre de pages : 368 pages

Genre : Jeunesse

Résumé : Auggie n'est pas un garçon comme les autres, et son arrivée au collège va bouleverser la vie de ceux qui l'entourent.

Julian, le petit dur de l'école ; Christopher, son ami d'enfance ; Charlotte, sa camarade de classe, nous emportent chacun dans leur propre récit pour nous révéler comment Auggie a changé leur vision du monde à jamais...

.

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce livre. Après avoir eu un énorme coup de cœur pour Wonder il y a quelques temps, et découvert tout récemment l’adaptation ciné qui a été un quasi coup de cœur également, je me suis jetée sur ce livre dès que j’ai eu l’occasion de le recevoir. Je ne savais absolument pas de quoi il parlerait exactement, mais je savais une chose : j’avais hâte de retrouver l’univers de Wonder.

 

Donc pour ceux qui (comme moi avant de lire ce livre) ne savent pas de quoi parle Auggie & moi, sachez tout d’abord qu’il ne s’agit pas d’une suite de Wonder. En effet, ce que nous propose ici R.J. Palacio, c’est d’approfondir le vécu de trois personnages qu’on avait déjà croisés dans Wonder, à savoir Julian, Christopher et Charlotte. La plupart des événements des trois nouvelles ont lieu en même temps que les événements de Wonder, ils n’ont juste pas été relatés dans ce dernier (qui se limitait alors aux points de vue d’Auggie, Via, Summer, Jack, Justin et Miranda).

 

Julian : la petite brute de l’école, qui a fait d’Auggie son souffre-douleur. On suit son point de vue par rapport aux événements les impliquant lui et Auggie, mais aussi la vie chez lui. Malgré un approfondissement du personnage, on n’arrive ni à lui pardonner son comportement, ni à l’excuser, ni à énormément compatir pour lui (ou alors juste un peu…). Cependant, il est clair qu’on le comprend un peu mieux après que cette nouvelle ait mis en lumière certaines choses, entre autres le rôle que ses parents ont joué dans toute cette histoire. Au final, j’ai trouvé cette nouvelle très intéressante et pertinente, il y a même un passage qui m’a mis les larmes aux yeux… En bref, je trouve ce complément réellement utile à l’histoire d’Auggie.

 

Christopher : le meilleur ami d’enfance d’Auggie. Il nous raconte plusieurs anecdotes sur leur enfance commune à Auggie et lui, et on le suit aussi un peu dans son quotidien, qu’il ne partage plus avec Auggie car ils vivent à présent dans des villes différentes. Ce personnage n’était pas du tout présent dans le film, et je dois vous avouer que je n’ai aucun souvenir non plus de lui dans le livre…  La seule utilité que j’ai trouvée à cette nouvelle, c’est qu’on en apprend plus sur l’enfance d’Auggie. En dehors de ça, je dois avouer que ne vois pas trop l’intérêt. Certes Christopher n’est pas un personnage déplaisant ou inintéressant, mais cette histoire aurait très bien pu ne pas exister, ça m’aurait laissée un peu indifférente je crois.

 

Charlotte : une des amies d’Auggie, qui faisait partie de son comité d’accueil lors de son arrivée à Beecher. On suit Charlotte dans sa préparation pour le spectacle de danse, ses histoires d’amitié, ses petites disputes, etc. Au moins, comme pour Julian, on reste ici directement en lien avec Wonder puisque Charlotte va également à Beecher, et on croise un ou deux autres personnages familiers. Sinon, un peu pareil que pour Christopher, je trouve que cette nouvelle a une utilité moindre. Malgré tout, elle a au moins le mérite de nous montrer comment une partie des filles de Beecher ont vécu le quotidien en compagnie d’Auggie.

 

Comme je m’y attendais, j’ai été heureuse de retrouver l’univers de Wonder à travers de nouveaux points de vue, même si ça manquait clairement d’Auggie (et même de Wonder tout court) dans ce livre. On est une fois de plus mis devant le fait accompli : décidément, ce qui est différent de nous nous effraie, et nous entraîne dans certains cas à « mal » (ré)agir, c’est d’autant plus le cas pour les enfants. Cependant, en dehors de ça, quelque chose m’a tout de même embêtée. Dans le résumé, on nous dit que les trois personnages « […] nous emportent chacun dans leur propre récit pour nous révéler comment Auggie a changé leur vision du monde à jamais. ». Je trouve que c’est peut-être un peu exagéré, car au final on se rend compte que c’est surtout sur Julian qu’Auggie a eu un réel impact direct. Concernant Christopher et Charlotte (surtout cette dernière), il n’a pour moi pas joué un si grand rôle que ça. L’influence d’Auggie sur leur histoire est davantage indirecte qu’autre chose.

 

Quoi qu’il en soit, même si j’ai passé un agréable moment de lecture, vous l’aurez compris : avec Auggie & moi, je suis passée loin du coup de cœur que j’avais eu à l’époque pour Wonder. Au final, ce que je retiens de ce livre, c’est plutôt et surtout une même morale de tolérance qui ressort de ces trois histoires, chacune attendrissante à sa manière : il faut accepter l’autre comme il est, peu importe à quel point il est différent.

.

Petite universitaire belge âgée de 25 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *