Cinéma 2017 : les tops et flops de la rédac' !

14/01/2018

Après les séries, place au cinéma. Comme toujours, l’année passée a été riche en découvertes. Et comme vous allez le voir ci-dessous, les avis divergent beaucoup. Sans plus attendre, allons à la découverte des tops et flops des rédacteurs

Les tops et les flops d’Alicia :

  1. La Belle et la Bête : Alors que je m’attendais à une adaptation ratée et trop niaise, je me suis retrouvée face à une adaptation bien plus fidèle au film Disney que prévu. Même si la Bête était trop douce à mon goût, Emma Watson a quand même réussi à tenir le rôle et j’ai trouvé Gaston très drôle. De manière générale, le casting était bien choisi et les chansons plutôt bien interprétées même s’il y en avait trop pour moi.
  2. Split : Ce film ne fait que confirmer le talent de James McAvoy pour moi. J’ai adoré le principe, mais c’est surtout le jeu d’acteur qui m’a éblouie. Je ne vois pas ce que je pourrais rajouter, à part que j’ai hâte de voir la suite !
  3. Seven Sisters : Encore un film qui prouve le talent de l’actrice principale. L’histoire est originale, le film est très bien réalisé, avec des flashbacks bien placés, beaucoup d’action, de violence, de rebondissements. On ressort de ce film drainé de toute émotion tellement le film nous en a fait ressentir. Je suis bluffée.
  4. A cure for life : C’est un film très perturbant, à la “Orange Mécanique” qui m’a complètement retourné le cerveau et le cœur. Après l’avoir terminé, je n’étais pas sûre d’avoir tout compris, et pour être honnête, je ne suis toujours pas sûre d’avoir compris grand-chose aujourd’hui. La vérité, c’est que c’était un bon film, même s’il est très long, avec de très bons acteurs (Dane DeHaan et Jason Isaacs pour ne citer qu’eux) et une histoire qui restera longtemps en mémoire.
  5. A Monster Calls : Je n’attendais rien de ce film et finalement, ça a été un ascenseur émotionnel ! Les personnages sont hyper touchants, l’histoire est super triste mais réaliste puisque la maladie touche beaucoup de personnes dans le monde et la manière dont la maladie et la mort sont représentées dans ce film est vraiment touchante. Je me suis surprise à être à fond dans le film et à ne pas voir le temps passer, et la fin m’a laissée complètement vidée. C’est un très beau film qui me donne très envie de lire le livre.
  6. Lady Bird : Ça n’est pas un film extraordinaire ou qui reste en mémoire mais j’ai passé un super moment à le regarder. Lady Bird est une adolescente perdue et rebelle, incarnée par la très talentueuse Saoirse Ronan, que j’aime depuis des années, et qui va se découvrir au fil du film. Le temps passe à une vitesse folle et le personnage de Lady Bird devient de plus en plus touchant à mesure que le temps passe.
  7. Moi, moche et méchant 3 : Bien qu’il ne s’agisse pas du meilleur film de la franchise, honnêtement, j’ai trouvé cet opus sympathique. Le fait d’ajouter un personnage mystère, qui n’a rien à voir avec le monde des méchants, a rendu l’histoire plus légère et plus drôle. Je suis triste qu’on ne voie pas beaucoup les filles, mais il est vrai que leurs gags sont passés de date. Je suis contente de voir l’histoire et les personnages évoluer et qu’ils trouvent toujours de nouvelles aventures à nous faire vivre.
  8. Raid Dingue : Pour une fois, ça n’est pas Dany Boon le comique du film mais Alice Pol, et ça fait du bien de voir Dany plus sérieux. L’histoire est originale et les gags sont franchement drôles sans pour autant être ridicules. J’ai passé un bon moment devant ce film.
  9. Alibi.com : Les comédies de Phillipe Lacheau sont réussies en général et je dois avouer que celle-ci m’a bien fait rire. Elle ne vaut pas Babysitter 2 mais j’ai quand même passé un bon moment, ce qui est rare devant un film français.

  1. The Cult of Chucky : Je suis une immense fan de la saga Chucky et j’avais été très surprise du nouvel opus « The Curse of Chucky » qui avait été une très bonne surprise. Je trouvais l’ambiance beaucoup plus sombre et l’histoire m’avait beaucoup plu. Du coup, quand j’ai appris que « The Cult of Chucky » était la suite directe, avec des personnages en commun, je m’attendais à un super film. Finalement c’est une énorme déception et une grosse incompréhension. La première moitié du film est pas mal mais le reste n’a ni queue ni tête. Je ne comprends vraiment pas où ils voulaient en venir.
  2. Leatherface : Bon, à la base, je ne suis pas particulièrement fan de cette saga mais le fait de découvrir les origines m’intriguait. Le début du film est plutôt bien fait, on comprend les horreurs qu’il a vécu étant enfant, etc. mais après, j’ai trouvé le film super mou et sans intérêt. Ils auraient pu faire un film bien meilleur mais ils sont restés très basiques et le film paraît super long du coup.
  3. Si j’étais un homme : Honnêtement, je ne sais même pas quoi vous dire. Incompréhension totale. Film à petit budget. Histoire sans intérêt. Gros flop.
  4. Ça : Alors je sais que c’est un film très apprécié, que tout le monde a dit que c’était un gros coup de cœur, qu’il était super réussi et meilleur que le premier mais je ne suis pas d’accord. Certes, c’est un bon film, je suis d’accord, mais je dois être beaucoup trop attachée au film originel puisque je n’ai vraiment pas accroché à cette version. J’ai eu beaucoup de mal à regarder le film en entier et à m’attacher aux personnages. Les effets spéciaux étaient parfois de trop et globalement j’ai eu du mal à accrocher.
  5. The Boyfriend : Bryan Cranston, James Franco et Zoey Deutch réunis dans un film, ça aurait pu être super. J’adore les trois acteurs séparément, mais alors une fois ensemble, ça n’est pas terrible. Je pense que c’est juste une erreur de scénario et que le script a juste été mal écrit. L’histoire est sympa mais au fil du film, ça devient du grand n’importe quoi et il n’y a pas vraiment d’intérêt à le regarder. C’est dommage, ça aurait pu être vraiment drôle mais j’ai trouvé que c’était plus gênant qu’autre chose.

Les tops et les flops de Clélia : 

  1. La Belle et la Bête : Après Jean Cocteau et Christophe Gans, c’est au tour de Bill Condon de s’emparer d’un grand classique de la littérature française. Et heureusement, le pari est extrêmement mieux réussi que la version précédente ! Un scénario plus fin, une esthétique à couper le souffle et une bande originale enivrante.
  2. 120 battements par minute : Le film a fait beaucoup parler de lui à sa présentation au Festival de Cannes. Et pour cause ! Dans cette fiction, parfois proche du documentaire, on suit deux personnages très attachants et leur parcours dans Act-Up, l’association de lutte pour le sida. Emouvant, terrifiant, juste : à voir absolument !
  3. L’amant double : Après le très esthétique et sage Frantz, François Ozon revient dans son dernier film à une ambiance qui définit son cinéma, à savoir un univers qui flirte entre réel et fiction, entre conventionnel et interdit. Cette histoire d’identité trouble et de jeu entre une patiente et son thérapeute ne laisse pas indifférent !

  1. D’après une histoire vraie : Adapté du roman à succès de Delphine de Vigan, ce film de Roman Polanski fut également très attendu lors de sa présentation officielle au festival de Cannes. Pourtant, son écho sera vite étouffé tant sa projection dessert le roman original. Entre des rôles d’actrices surjoués, des choix scénaristiques discutables et une tension dramatique qui tombe à plat, cette adaptation d’un récit virtuose est une grande déception.
  2. The Circle : Les séries, ce n’est pas le seul format audiovisuel à s’emparer des nouvelles technologies comme thématique afin d’en montrer toute la dangerosité. Dans ce film aux allures dystopiques, Emma Watson joue le rôle d’une jeune femme s’insérant progressivement dans une entreprise spécialisée dans les médias sociaux et découvrant l’impact puissant de celle-ci sur la vie des gens. Outre la qualité de jeu de l’actrice et celui de Tom Hanks, on déplorera un scénario qui manque autant de dynamisme que de cohérence.
  3. mother! : Après le succès de Black Swan, le dernier film de Darren Aronofsky était très attendu. On retrouve la signature du réalisateur, à savoir créer une ambiance entre réel et fiction, suscitant chez le spectateur des interrogations et un profond sentiment de malaise. C’était très réussi pour Black Swan, ça l’est beaucoup moins pour mother!. Vu comme une métaphore géante, l’histoire de cette jeune épouse prisonnière de son mari et de sa maison est incompréhensible et tellement poussée à l’extrême qu’elle en devient ridicule. Une grande déception !

Les tops et les flops de Satshy :

  1. Baby driver : C’est mon coup de cœur cinéphile de l’année 2017. Un film surprenant qui m’a permis de découvrir le travail de Wright et de me réconcilier avec Ansel Elgort dont le jeu d’acteur est juste incroyable. Malgré un scénario classique vu et revu, le réalisateur Edgard Wright a revisité le tout à sa sauce avec une mise en scène impeccable qui switche d’un genre à l’autre. Je souligne le travail de montage Sound et image qui se synchronise à merveille, et bien évidement la BO qui accompagne parfaitement le tout.
  2. Wonder Woman : Après moult films dédiés aux super-héroïnes qui n’avaient pas vraiment convaincu, on a enfin une héroïne digne de ce nom chez les super-héros sur grand écran. Wonder Woman n’est pas exempt de défauts, mais il est efficace dans sa manière d’aborder son sujet, à savoir la femme. L’actrice Gal Gadot est magnifique dans son rôle, drôle sans être niaise, forte sans être dans l’excès mais aussi très inspirante. Le film nous offre des visuels intéressants et des scènes grandioses et épiques qui restent en mémoire.
  3. Coco : Pixar a encore frappé et j’en suis ravie. Coco est un film d’animation comme je les aime, une histoire simple comme bonjour capable de vous captiver et même de vous faire verser une larme. Parler de la mort, surtout pour un jeune public, n’est pas une chose facile. Mais Pixar a su insuffler toute la féerie dont il capable pour nous faire oublier que mourir ou perdre un proche est un moment difficile. J’ai adoré l’ambiance mexicaine et festive de Las Dias de los Muertos. J’ai trouvé la morale du film très touchante mais c’est surtout ses personnages et son univers qui me resteront en mémoire.
  4. Star Wars VIII – Les derniers Jedi : Même si après réflexion le film souffre de pas mal de défauts qui sont plus dû à une envie de bien faire ou au fait de devoir suivre à tout prix la ligne qu’impose Disney, j’ai passé un excellent moment devant ce film qui a pris certains risques que j’ai appréciés. Peu importent les critiques, ça reste un Star Wars qui nous en met plein les yeux comme toujours.
  5. Le sens de la fête Oui les bons films populaires existent encore et j’en suis ravie. Je ne croyais pas vraiment en ce film, mais le duo Éric Toledano / Olivier Nackache a fait du très bon travail. C’est frais, drôle et parfois poétique. Ça change des comédies à l’humour excessif qui multiplient les gags pipi/caca. L’aspect film choral est plaisant à suivre grâce à un bon casting bien dirigé. Et surtout, la BO d’Avishai Cohen est divine.
  6. Cherchez la femme : Une autre bonne comédie française mais cette fois-ci sur un thème plus difficile. J’ai beaucoup apprécié le trio d’acteurs principal Félix Moati, Camélia Jordana et William Lebghil. C’était sympathique et divertissant tout en étant instructif sur la vision de l’Islam et de l’interprétation du Coran. Comme pouvait le faire à sa manière le film Le ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar, le film nous ouvre les yeux mais avec l’humour cette fois.
  7. Ouvrir la voix : Il est rare que l’on parle de documentaire sur NiNeHank, mais celui-ci a été une révélation pour moi. Basé sur des témoignages de femmes noires francophones, le film dresse un constat sur le statut de la femme noire et les combats qu’elles doivent mener au quotidien pour défaire les préjugés et le système de domination qu’elles subissent. C’est fait simplement et j’ai trouvé cela drôle, triste, révoltant, angoissant et très instructif.
  8. Les figures de l’ombre : Un biopic comme je les aime, brillamment interprété par de grandes et bonnes actrices qui ne cessent de m’étonner dans leur carrière. C’est aussi un bel hommage à ces femmes qui ont œuvré dans l’ombre pour leur pays et pour l’humanité entière.
  9. Le dernier vice-roi : Encore un film sur un fait historique important qui m’a beaucoup marqué. J’ai apprécié d’avoir une petite histoire d’amour dans la grand Histoire qu’a été la partition de l’Inde. Tous les acteurs sont convaincants et la reconstitution des décors ou de l’atmosphère est soignée et convaincante. Et surtout, ce film est très éloquent sur le désastre qu’a été la politique coloniale des britanniques et leur rôle dans la catastrophe migratoire qui à suivi l’annonce de l’indépendance de l’Inde et du Pakistan.
  10. Seuls : Une bonne adaptation française de la BD qui prouve que oui, en France, on peut aussi faire des films de genre et être crédible. J’ai apprécié l’atmosphère, le jeu de ces jeunes acteurs. J’espère qu’il y aura une suite.

  1. Orgueil et préjugés et zombies : Moi qui croyais que le film pourrait me réconcilier avec le livre, eh bien c’est raté. Malgré une bonne bande-annonce, des effets visuels intéressants et un casting de bonne facture, le film est un véritable navet. Une insulte à Jane Austen qui doit se retourner dans sa tombe. L’intrigue est vide, les personnages sont une pâle copie des originaux (trop fades) et les zombies ne sont pas véritablement exploités (et pourtant ils sont bien faits). Ce film est vraiment à l’image du livre, une idée farfelue mais plutôt cool avec un bon potentiel mais qui n’est pas du tout exploité et tombe dans la facilité. Le mash-up romance et horreur ne fonctionne pas du tout.
  2. Jackie : J’adore les biopics, mais celui-là est le plus ennuyant et le plus soporifique qu’il m’a été donné de voir. Natalie Portman reste une sublime actrice mais elle ne m’a pas convaincue dans ce film. Le dispositif filmique m’a laissé de marbre et puis la musique était d’un ennui. C’est dommage.
  3. Pirate des Caraïbes 5 : Passé le plaisir de revoir Jack Sparrow et ses pitreries, le film n’est pas terrible. Les nouveaux personnages ne sont pas bien exploités et complètement éclipsés par les anciens qui prennent trop de place. Il a le même problème que Star Wars VII, à savoir qu’il est une sorte de remake du premier film de la saga. Ce film n’apporte rien de nouveau et conclut (et même ça on n’en est pas sûr) sans éclat une saga de films qui a bercé mon adolescence.
  4. Coexisté : Un film qui avait une bonne idée mais qui ne l’a pas du tout exploité comme il fallait. J’en suis ressortie frustrée et déçue de la frilosité avec laquelle Fabrice Eboué a traité le sujet. C’est typiquement le genre de comédie française qu’il ne faut pas faire.
  5. The Circle : Je m’attendais à un bon film d’anticipation avec un aspect thriller ou d’action mais je n’ai rien eu de tout ça. Je ne comprends toujours pourquoi le film se limite dans son questionnement de l’impact des réseaux sociaux et la finalité du message qu’il a voulu faire passer, même si je salue le jeu des acteurs et la mise en scène qui est sympa.
  6. Death Note : Le seul problème de ce film, c’est son scénario qui ne tient pas la route et qui manque de dynamisme et de rebondissements. Même si j’ai défendu ce film dans ma chronique, je ne l’ai pas apprécié. Je regrette que l’aspect enquête et thriller psychologique ne soit pas plus travaillé et qu’il n’y ait pas de véritable discours sur les notions de bien et de mal et sur le pouvoir.

Les tops et les flops de Liam :

  1. Blade runner 2049 : Villeneuve prolonge les thématiques du film original dans un long-métrage qui hante durablement la rétine, que ce soit par ses plans tous aussi puissants les uns que les autres ou encore une intrigue ouvrant aux lectures multiples sur l’être humain et ses imperfections dans une oeuvre touchant à la perfection.
  2. Dunkerque : Nolan offre un travail de mise en scène remarquable jouant aussi bien sur un travail sonore prodigieux et une gestion des temporalités pour mieux nous immerger dans un récit de survie étouffant qui méritait d’être vécu sur grand écran.
  3. Quelques minutes après minuit : Bayona livre une explosion de sensations dans un long-métrage intense qui esquive le lacrymal pour nous atteindre au plus profond des sentiments et en étant assez original pour émouvoir de manière marquante.
  4. Ça : Muschietti touche à du Spielberg en livrant une adaptation de King aussi douce amère que l’enfance, confrontant nos héros à leurs peurs et leurs deuils avec une sensibilité touchante.
  5. Au revoir là-haut : Albert Dupontel prouve que le cinéma populaire français n’est pas mort avec une oeuvre poétique et ironique au casting aussi impérial que sa mise en scène.
  6. Baby Driver : Quand Edgar Wright laisse de côté le post-moderne pour créer un blockbuster théorisant sur l’importance de la musique dans ses inspirations, cela donne un film des plus divertissant avec un travail de sound design qui mérite d’être mis en avant.
  7. La La Land : Une bulle cinématographique enivrante mais également amère sur une certaine société artistique avec des trésors de réalisation.
  8. Le musée des merveilles : Une oeuvre bouleversante aux visuels renversants atteignant son summum dans son climax superbement mis en scène.
  9. Logan : Western super-héroique traitant d’une disparition du rêve américain, Logan est un film hargneux, politique et sensible dans un final touchant.
  10. Brimstone/Your name/Les derniers Jedi : En trois films que je n’ai pas pu départager, le résumé de 2017 : de la noirceur, de l’émotion et un rattachement entre l’Histoire et les histoires, les émotions intimistes et les thématiques universelles, le tout en alliant grand public et confrontation face à des sujets profonds.

  1. La momie : Le pire du blockbuster en un seul film ainsi que plus gros désastre de l’année.
  2. Night of something strange : Film touchant au chef-d’oeuvre pour son côté aléatoire scato imprévisible, transformant son visionnage au BIFFF en expérience sociale.
  3. We go on : Le film devant lequel je me suis le plus ennuyé cette année. Résumé prometteur, résultat final proche de l’assoupissement si un spectateur n’avait pas joué à l’abruti devant le projecteur.
  4. I wish : Ce n’est pas pire qu’Annabelle. Ça ne veut pas dire que ce soit très bon.
  5. Resident Evil – Final chapter : En soi, la saga a connu pire mais ce dernier chapitre reste dans la continuité du peu d’amour que j’ai pour la saga sur grand écran. En espérant que le reboot rende justice au potentiel des jeux vidéo originaux ( Resident Evil 4 forever  ❤ )

Les tops et les flops de Sabrina :

  1. La La Land : Deux acteurs au talent incommensurable. Des couleurs pétantes. De la musique jazzy. Une ambiance rétro. Une histoire romantique. Et même un peu de magie. Tous les ingrédients sont là pour faire de ce film un classique culte. Et me concernant, ça n’a pas manqué. Je suis amoureuse de ce film qui est devenu mon préféré de tous les temps.
  2. Coco : La dernière fois que j’ai pleuré devant un Disney, j’avais 6 ans et c’était Le Roi Lion. Coco est un Disney réussi sur tous les points et touche autant petits et grands. Entre rires et larmes, il est impossible de ne pas passer un bon moment devant et d’entrer complètement dans l’histoire.
  3. Pirates des Caraïbes 5, Dead Men Tell No Tales : Beaucoup n’ont pas aimé mais moi, je me suis complètement laissée embarquer par ce nouveau film de l’une des meilleures sagas de Disney. Alors oui, il reprend exactement les mêmes ingrédients (et parfois les mêmes gags et les mêmes scènes) que le premier Pirates des Caraïbes, La Malédiction du Black Pearl. En ce qui me concerne, ça a marché, j’ai été conquise.
  4. Ça : Comme beaucoup, j’ai été séduite par cette nouvelle adaptation du grand classique de Stephen King. Un scénario très bien ficelé, de super jeunes acteurs et des scènes à faire trembler de peur. J’ai hâte de voir la deuxième partie !
  5. La Belle et La Bête : Si j’ai été enchantée de revoir une énième adaptation de ce grand classique français et plus encore d’admirer le talent et le charisme de la belle Emma Watson, je préfère quand même le dessin animé au film. Reste que j’ai passé un moment magique en le regardant au cinéma.
  6. Annabelle 2 : J’ai détesté le 1, je m’attendais au pire devant le 2. Résultat : j’ai réussi à l’apprécier et surtout, je reconnais le travail des réalisateurs qui ont bien bossé pour nous pondre un film dont l’action démarre rapidement et ne s’arrête pas du début à la fin. J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter tant j’avais peur et je stressais. Donc pour moi, c’est un film d’horreur réussi !

  1. It comes at night : Le trailer laisse à penser que c’est un film d’horreur, les critiques font croire que l’on va passer un bon moment de flippe. Que nenni. Aucune action. Aucun frisson. Juste un huis clos qui essaie de jouer sur nos peurs invisibles et sur le suspens. Mais raté pour ma part.
  2. Moi, moche et méchant 3 : Aussi raté que l’était Shrek 3. Le seul bonheur est de revoir les Minions. On sent une intrigue tirée par les cheveux et une excuse peu réaliste et insipide pour surfer encore plus sur la vague du succès. LA déception de l’année pour moi qui suis pourtant fan de cet univers.

Les tops et les flops de Sara :

  1. Ça : Une adaptation quasi parfaite en tous points, qui a réellement su capturer l’atmosphère du classique de Stephen King. Hâte de pouvoir retrouver le Club des Ratés (tous plus attachants les uns que les autres, au passage) pour la suite et fin de leurs aventures en 2019 !
  2. Coco : Une superbe fresque familiale et musicale qui m’a émue aux larmes à chaque visionnage. C’est visuellement magnifique, et l’histoire est incroyablement belle et émouvante. Est-ce que Disney/Pixar arrêtera de nous surprendre et de nous émouvoir un jour ? J’en doute fortement, et c’est tant mieux !
  3. Star Wars – Les Derniers Jedi : Après la petite déception d’il y a deux ans face à Star Wars – Le Réveil de la Force, qui était pour moi un quasi remake en tous points de l’épisode 4, ce nouveau Star Wars est un vrai bol d’air frais. Rian Johnson ose, et ça paye. Mention spéciale aux petits Porgs qui sont juste a-do-ra-bles !
  4. mother! : Un film qui m’a totalement retourné le cerveau. En sortant de la salle de ciné, je n’avais qu’une seule pensée en tête : WTF DID I JUST WATCH ?! J’adorais déjà cette sensation, mais après avoir lu sur le net les différentes lectures derrière le film, j’ai été encore plus scotchée par ce nouveau chef-d’œuvre de Darren Aronofsky, décidément un de mes réalisateurs favoris. 
  5. La Belle et la Bête : Je suis tombée sous le charme de cette version live du classique Disney, qui a su garder toute la beauté du dessin animé d’origine, avec un casting 5 étoiles et des acteurs au top, particulièrement Emma Watson qui joue Belle à la perfection ! Mention spéciale également à Ewan McGregor : je suis carrément tombée sous le charme de son accent français dans la VO.
  6. Wonder : Ce livre m’avait fait pleurer… Eh bien l’adaptation a réussi à faire pareil. Je ne sais pas quoi vous dire d’autre à part que cette histoire est émouvante et renferme une très belle morale. Les personnages ont tous un background intéressant et fort sans jamais tomber dans le pathos. Les acteurs sont tous parfaits, surtout Jacob Tremblay qui est définitivement un acteur à suivre de très près. Que ce soit le livre ou le film, si vous ne l’avez pas encore lu/vu, qu’est-ce que vous attendez ?
  7. Baby Driver : Ce film aurait pu paraître assez banal au premier abord au vu de son synopsis, et pourtant… Cette synchronisation entre les musiques et les images, quelle merveille d’ingéniosité de la part du réalisateur !
  8. Wonder Woman : Les blockbusters avec des super-héros nous proposant une femme en tant que personnage principal, c’est rare. C’est le cas de Wonder Woman, et c’est totalement réussi. Diana est super badass, l’histoire est intéressante et nous en apprend plus sur les origines de cette dernière.
  9. Life – Origine inconnue : Moi qui ai tendance à flipper devant les histoires qui se passent dans l’espace, j’ai été servie avec Life. Ce film est carrément dérangeant et même s’il est vrai qu’il pourrait rappeler (par exemple) Alien par moments, je trouve qu’il a su trouver sa propre personnalité. Un super bon film de SF !
  10. Everything, everything : J’ai découvert le roman un peu avant de voir le film, et je trouve que celui-ci est une bonne adaptation. Ce que j’ai préféré ? La photographie du film, qui est à couper le souffle tant elle est belle !

  1. La Momie : Que dire ? Un désastre de A à Z. Entre des acteurs ridicules à souhait et une intrigue inintéressante, il n’y a absolument rien de bon dans ce film. On zappe !
  2. Alien Covenant : Après Prometheus, que j’avais personnellement adoré, je n’avais pas vraiment d’appréhension quant à ce nouveau volet d’Alien. Quelle erreur ! Je me suis ennuyée, j’ai trouvé la plupart des acteurs mauvais et il y a pas mal d’incohérences. Une déception !
  3. La La Land : J’attendais énormément de ce film. Les bandes annonces ainsi que la présence de Ryan Gosling au casting m’avaient fait saliver, et pourtant après visionnage, ça a été un gros flop pour moi. Je n’ai pas aimé les chansons, je n’ai ressenti aucune émotion et n’étant pas sensible aux « vieux » films, je n’ai pas du tout été touchée par ce soi-disant hommage.
  4. Split : Je suis restée totalement hermétique à ce film. La bande annonce m’intriguait beaucoup, et finalement c’est beaucoup trop WTF, et surtout en lien avec un autre film. N’étant pas « dans la confidence », je ne partage absolument pas l’engouement de la plupart des gens pour ce film.
  5. Power Rangers : Je me suis ennuyée du début à la fin. Les ados sont chiants. Et si on voit les personnages en tenue de Power Rangers 30 minutes en tout dans le film, c’est trop : clairement du foutage de gueule ! Ne parlons même pas de la méchante, caricature à elle seule.
  6. Jigsaw : Je n’aime pas Saw, mais je ne déteste pas non plus. À vrai dire, il me semble n’avoir vu que les 2 premiers films de la saga, et m’être arrêtée là car c’était déjà bien trop répétitif pour moi. Pareil avec ce Jigsaw qui ne s’écarte à aucun moment du schéma classique de la saga (du moins, en me basant sur le peu que j’en connais) et qui m’a ennuyée à cause de sa prévisibilité.
  7. I Wish : Inutile. On a envie de foutre des claques à ces personnages adolescents stupides, et tout particulièrement au personnage principal. J’aurais pu être fan du concept s’il n’avait pas été traité n’importe comment. Dommage !
  8. Tous en scène : Je pensais voir un film d’animation sympathique… et dans un sens on peut dire que ça l’est, mais ça reste bien trop plat et fade à mon goût, surtout en comparaison avec de nombreux autres films d’animation bien plus réussis.
  9. Le musée des merveilles : Ce film a réussi l’exploit (négatif) de m’endormir pendant ma séance de ciné. J’ai trouvé ça long, ennuyeux et même si la fin ne l’est pas autant que le reste du film, je l’ai trouvée trop prévisible. Un film que je ne voulais pas voir, que j’ai vu malgré moi et que je n’aurais pas dû voir !
  10. The Circle : Même si, comme toujours, j’ai adoré Emma Watson (et Tom Hanks), j’ai trouvé que ce film restait bien trop en surface alors que le sujet des nouvelles technologies aurait pu être creusé beaucoup plus. Une petite déception !

Comme vous pouviez le constater, il n’y a aucun film qui se démarque et sort du lot, que ce soit dans les tops ou les flops. Mais on peut noter que Coco, Baby Driver et surtout La Belle et la Bête n’étaient pas loin de figurer dans tous les tops des rédacteurs. N’hésitez pas, si ce n’est pas déjà fait, à jeter un petit coup d’œil aux chroniques qui les concernent en suivant le lien. Et avant de nous quitter, faites-nous part de vos tops et flops personnels, nous sommes curieux d’avoir vos avis.

Hello !!! Moi c’est Greycie alias Satshy. Comme la plupart de mes camarades, je n’ai pas reçu non plus de lettre pour Poudlard mais les Vacances au Camps des sangs-mêlés dans le bungalow d’Athéna me semblaient plus attrayantes ^^
Enfant des années 90, née sous le signe du taureau et du mouton (calendrier lunaire), je suis du genre déterminée et espiègle. Etudiante en Master cinéma, je me définis comme une enthousiaste. Dès que j’ai une passion, je m’y livre à fond (cheval, cuisine, manga, Japon, voyage, danse classique, etc.), tout y passe depuis deux décennies. Je suis donc une touche à tout mais la passion qui accapare tout mon temps actuellement (et pour longtemps), c’est la littérature. Romance, fantasy, BD, contemporain, manga, historique, science-fiction, … Je lis, que dis-je, dévore de tout ; avec une nette préférence pour le genre dystopie et le young adult. Couplé avec le cinéma, c’est le combo gagnant pour s’évader vers d’autres horizons.
Mes bouquins préférés sont la saga « Percy Jackson » avec les « Héros de l’Olympe » de Rick Riordan ainsi que « Orgueil & préjugés » de Jane Austen. Côté séries, ce sont Once Upon a Time et Outlander et pour le 7ème art la Saga Star Wars et l’adaptation encore une fois de Orgueil et préjugés de 2005.
4 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *