Las Chicas Del Cable : une saison 2 CHOC !

12/01/2018

Titre : Las Chicas Del Cable

Créée par : Gema R. Neira, Ramón Campos, Teresa Fernández-Valdés

Avec : Blanca Suárez, Yon González, Ana Carlota Fernández, Maggie Civantos, Nadia de Santiago, Martiño Rivas, Ana Polvorosa, ...

Format : 50 minutes

Diffusion : Netflix

Genre : Drame, Historique

Résumé : Être une femme en 1928 n'était pas simple. Grâce à leur travail de standardiste, quatre jeunes femmes en quête d'indépendance créent une relation qui va changer leur vie.

Si vous avez vu la série Big Little Lies, sachez que la saison 2 de Las Chicas Del Cable démarre exactement de la même façon que celle-ci se termine. Autant vous dire que le ton est donné. D’ailleurs, la série espagnole de Netflix ressemble de plus en plus à la série américaine de HBO. Et c’est tant mieux. Déjà que c’était une grande série très réussie à la base, très sombre et qui prend au coeur et aux tripes : et bien sachez que la saison 2 est encore plus dark, si c’était encore possible. Dès le 1er épisode, ça commence très fort et on entre dans l’action. Pas de douceur, pas de faux semblant, tout est direct et prenant dès la première minute.

Même les sujets sont encore plus poussés : dans la saison 1, on parlait de la difficulté d’être lesbienne dans les années 20 à Madrid et plutôt que de rester enfermés dans ce sujet – certes fascinant mais dont on fait vite le tour – on évolue : cette fois, on découvre que l’un des personnages est transsexuel. “Je suis un homme enfermé dans le corps d’une femme”…  De plus, je ne pensais pas que cette série en était capable, mais elle l’a fait : elle montre des images violentes et choquantes de la façon dont les transsexuels étaient traités à l’époque. Les scènes sont insoutenables, j’ai eu beaucoup de mal à les regarder. Je me suis même tâtée de les faire passer plus vite.

En dehors de ces scènes atroces, tout est également plus violent et j’ai plusieurs fois eu mal au ventre, le coeur serré et lourd et envie d’éclater en sanglots. Surtout lors des scènes finales de Lidia. Pour moi, c’étaient à la fois les pires et les meilleures scènes de la saison, peut-être de la série, car j’arrivais à ressentir la peine, la peur et le choc de celle-ci. La saison 2 se termine dans un suspens insoutenable et une phrase qui met un coup de poing (spoiler : “alors que j’étais entre la vie et la mort, je n’avais qu’une idée en tête : s’ils ont réussi à tuer mon bébé, je me vengerai”) et on a qu’une hâte : voir la saison 3 qui a bien été confirmée et qui devrait arriver courant 2018 (espérons aussi rapidement que la saison 2 a suivi la saison 1). Quoi qu’il en soit, cette nouvelle saison de Las Chicas Del Cable est extrêmement réussie sur ce point-là : nos sentiments sont exacerbés et le talent des actrices et acteurs n’y est pas pour rien. Heureusement que le couple Marga et Pablo apporte un peu de douceur car sinon, mon petit coeur n’aurait pas tenu.

Les personnages évoluent aussi : si Lidia évolue professionnellement et gagne en ambition, ce sont surtout ses trois amies qui opèrent une évolution plus frappante. Carlota était déjà une femme pleine d’assurance qui savait ce qu’elle voulait dans la vie. Dans la saison 2, elle s’affirme encore plus et est même prête à défier les lois et mener une rébellion. Marga était une petite campagnarde toute timide, c’est maintenant une femme avec un fort caractère qui ne se laisse pas du tout marcher sur les pieds. Et enfin, Ángeles marque un changement radical : fini la femme soumise, elle devient une femme fatale qui prend soin d’elle et prend ses propres décisions, bien qu’elle soit toujours marquée par un événement (et un mari) frappant… Même si je ne suis pas sûre d’aimer cette nouvelle Ángeles assez manipulatrice, je suis ravie de voir qu’elle prend enfin sa vie en mains. 

L’inégalité hommes-femmes est encore plus criante et ce – oh surprise – à cause d’une femme. La féministe en vous sera malmenée : difficile de garder son calme lorsqu’une femme dit à une autre femme qu’elle devrait rester dans l’ombre et ne pas se mettre en avant parce qu’elle est une femme. Parce que oui, même si Las Chicas Del Cable est une série ouvertement féministe, elle a eu l’intelligence de ne pas présenter les hommes comme les uniques bourreaux des femmes : les personnages que vous détesterez le plus dans cette saison 2 ne sont autres que des femmes.

Résultat : nous avons droit à une saison qui exacerbe encore plus les sentiments. Certaines scènes sont tellement puissantes qu’elles vous tirent les larmes aux yeux. La saison 2 de Las Chicas Del Cable est un mélange de Big Littles Lies et Pretty Little Liars dans un univers très Gatsby Le Magnifique. Cette saison est encore plus réussie et addictive que la première. Et si vous n’avez pas aimé la saison 1, forcez-vous à la terminer pour attaquer la saison 2 qui saura définitivement vous conquérir. 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *