Séries 2017 : les tops et flops de la rédac' !

04/01/2018

Et voilà ! 2017 est terminée mais elle laisse derrière elle de grands crus sériels ! Qu’elles soient sorties cette année ou aient été découvertes seulement maintenant, le moins que l’on puisse dire, c’est que la rédac’ a bingé nombre de séries ! Découvrez les tops et flops de chacun d’entre nous et dites-nous les vôtres en commentaires !

Les tops et les flops d’Alicia :

  1. Mindhunter : Une série mêlant réalité et fiction, serial killers et enquêtes policières, c’est le combo parfait pour moi ! Les épisodes sont très longs mais ça vaut le coup. Chaque épisode se concentre sur un serial killer connu différent, avec des interviews notamment et une enquête policière parallèle qui a souvent un lien avec le serial killer choisi. Mais ça n’est pas du tout tourné sous forme de documentaire puisqu’il s’agit d’une vraie série de fiction, avec des acteurs fantastiques, et des épisodes avec de l’action. Je ne pensais pas autant aimer mais le premier épisode m’a convaincue. Il suffit de lui laisser sa chance.
  2. The Handmaid’s Tale : Impactante. Violente. Choquante. Cette série fait ouvrir les yeux sur la place de la femme dans la société tout en se déroulant dans une société dystopique loin dans le futur. C’est une série addictive malgré les scènes malsaines et l’ambiance sombre. On ne peut s’empêcher de vouloir voir si June va se battre et si la société va la punir. Cette série ne conviendra pas aux personnes sensibles, soyez prévenus.
  3. Riverdale (saison 2) : Bien que le début de la saison 2 s’essoufflait un peu, j’ai trouvé que c’était tout de même plutôt réussi. Les personnages sortent de leur zone de confort et ne se laissent pas faire. J’avais peur que la série devienne trop niaise mais pour le moment ça va, il y a assez d’action pour compenser.
  4. Young Sheldon : C’est sans doute la plus grosse surprise de 2017 pour moi. Je ne m’attendais pas à un tel coup de coeur pour cette série. Etant fan de The Big Bang Theory depuis de longues années, c’est avec une grande excitation que j’attendais Young Sheldon. Je ne pensais pas que la série serait si drôle et que l’acteur serait aussi bon (même s’il jouait déjà très bien dans Big Little Lies). Les acteurs sont excellents, les épisodes passent en un clin d’oeil et je suis devenu complètement accro.
  5. Santa Clarita Diet : Je ne m’attendais pas à ce que cette série soit aussi addictive à regarder. J’aime beaucoup Drew Barrymore mais je ne la connaissais pas au format série télé et ça a plutôt bien fonctionné finalement ! La série est à prendre au second degré et c’est franchement drôle. En revanche, j’ai été légèrement déçue par les deux derniers épisodes, qui prennent un tournant trop sérieux à mon goût.
  6. Big Little Lies : Excellente série adaptée d’un excellent thriller, avec des actrices fantastiques ! Les enfants sont au coeur d’une intrigue des plus macabres et plus les épisodes avancent, plus les secrets sont dévoilés et plus l’histoire devient complexe. Moi j’ai adoré, à part la fin, que j’ai trouvée bien mieux faite dans le livre.  
  7. 13 Reasons Why : Je pense que je n’ai pas besoin de vous parler beaucoup de cette série, vous en avez sans doute déjà trop entendu parler. Pour moi, c’est une série touchante qui a ouvert les yeux à de nombreuses personnes sur les problèmes mentaux ainsi que le harcèlement à l’école. On avait besoin d’une série choquante pour que le monde comprenne.
  8. Jane the Virgin (saison 4) : Même après 4 saisons, je suis toujours autant fan de Jane the Virgin. Cette saison nous a apporté son lot de surprises, d’émotions et de rebondissements. Il se passe toujours quelque chose, les épisodes sont rythmés et Jane est toujours aussi drôle, bien qu’elle évolue. Certes, ça n’est pas la meilleure série du monde, mais je trouve qu’elle ne s’essouffle pas pour le moment.
  9. Mr. Mercedes : Très bonne série adaptée du premier tome de la trilogie de Stephen King, avec des acteurs incroyables et des épisodes longs mais rythmés. Certains aspects sont très dérangeants, notamment l’inceste, mais c’est une série que vous ne risquez pas d’oublier !
  10. The Good Doctor : Freddie Highmore est un acteur très talentueux que j’admire depuis toute petite et je ne pensais pas qu’il pouvait faire mieux que dans “Bates Motel”, mais il m’a encore une fois bluffée dans cette série où il incarne un résident en chirurgie autiste, rejeté du personnel. Les épisodes sont toujours chargés d’émotion et le côté médical passe au deuxième plan. L’attention est vraiment portée sur Shaun et sa maladie et comment le monde autour de lui le voit. C’est une série très belle à regarder.

  1. The Crown : Vu le succès de la série, je me suis dit que c’était le bon moment pour me lancer mais je n’ai même pas survécu au premier épisode. C’est beaucoup trop long, il n’y a aucun rythme et je n’aime vraiment pas les deux acteurs principaux. Je ne pense pas lui donner une autre chance.
  2. How to get away with murder (saison 4) : Toujours la même mécanique, une intrigue inintéressante, trop de longueurs, trop répétitif. J’abandonne.
  3. Scream (saison 2) : La première saison était géniale mais la deuxième saison n’a aucun sens. Les acteurs ne jouent pas bien, l’histoire ne va nulle part et les épisodes sont lents. C’est dommage.
  4. A Series of Unfortunate Events : Honnêtement je ne comprends pas comment une telle adaptation a été possible. C’est juste raté, de A à Z. Il n’y a que les enfants qui sont réussis, mais ça n’est pas assez pour moi. Après 4 épisodes pénibles, j’ai préféré laisser tomber.
  5. Quantico (saison 2) : Après une première saison bluffante, je trouve que la saison 2 retombe un peu et laisse trop de place à la romance entre les deux personnages principaux. Après, c’est quand même une bonne saison, avec une nouvelle intrigue, du suspens et de l’action, mais je suis déçue par rapport à la première saison.

 

Les tops et les flops d’Anton : 

  1. Game of Thrones : Parce que c’est sans doute l’une des meilleures séries, si ce n’est la meilleure série actuellement en diffusion.
  2. Sherlock : Parce qu’il n’y a que 4 saisons de 3 épisodes chacune mais que c’est tellement intelligent et bien fait.
  3. How To Get Away With Murder : Parce que le jeu des acteurs est dingue.
  4. Grace and Frankie : Série feel good par excellence !
  5. 13 Reasons Why : Très prenant et percutant !
  6. Big Little Lies : Une atmosphère unique où la tension est palpable.

  1. Emerald City : Trop bizarre pour être intéressant à suivre.
  2. The Walking Dead : Trop loooooong !!!
  3. Teen Wolf : Aucune prise de risque même pour l’épisode final. Trop de baston tue la baston.
  4. Pretty Little Liars : Depuis la saison 2, ils se sont clairement perdus.

 

Les tops et les flops de Clélia : 

  1. 13 Reasons Why : Adaptée du roman éponyme de Jay Asher, cette série a remporté un vif succès et on comprend pourquoi. Présentée sous forme de thriller – on cherche le(s) responsable(s) du suicide d’une adolescente – cette série traite en réalité des relations difficiles entre les adolescents de manière subtile, loin des clichés et des images reçues à cet âge. Une grande réussite !
  2. Stranger Things (saison 2) : Sortie en fin d’année, la saison 2 était très attendue et finalement à la hauteur de la première. Tous les ingrédients (tension dramatique, fine couche de surnaturel et groupe d’enfants attachants) en font une série incontournable pour les adolescents et les adultes !
  3. Black Mirror : Chaque épisode se présente comme une mini-série, avec une histoire et des personnages différents, sans qu’aucun ne se recoupe à la fin. Un point commun cependant à tous ces épisodes : montrer la dangerosité des nouvelles technologies à travers des situations et des univers poussés à l’extrême. Et c’est très réussi !
  4. Westworld : Voilà une série qui utilise le même concept, à savoir créer un univers et une intrigue pour mettre en avant la dangerosité des nouvelles technologies. Westworld est un jeu qui propose de s’immerger totalement dans un monde factice, avec des personnes qui ont l’air réelles mais sont en fait des robots. Tout comme les nouveaux arrivants dans ce jeu grandeur nature, le spectateur apprend à connaître les règles et les possibilités de ce monde et de ceux qui le gouvernent. Fascinant !
  5. The Handmaid’s Tale : Adaptation du célèbre roman de Margaret Atwood La Servante Écarlate, cette série retranscrit avec justesse la dimension dystopique du monde imaginé par l’auteure. En bas de la société se trouvent les dernières femmes fertiles : ces servantes sont réparties dans les couples bourgeois qui ne peuvent plus avoir d’enfants. Entre fable sociale et conte dystopique, cette série soulève avec tact la condition de la femme dans un univers certes imagé mais terriblement actuel.
  6. Big Little Lies : Les aventures d’un trio de mères célibataires ou en couple dans la société américaine d’aujourd’hui. Adaptée du roman Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty, cette série raconte avec délicatesse et émotion la vie de femmes trentenaires et quarantenaires au-delà des apparences. Accompagnée d’une superbe bande originale !

  1. Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire : Attendue avec impatience, cette adaptation de la série de livres de Daniel Handler n’est pas aussi fabuleuse qu’on aurait pu le croire. Héros de la série How I Met Your Mother, Neil Patrick Harris (alias Barney Stinson) ne parvient pas à se défaire de son ancien rôle qui désormais lui colle à la peau. Quant au conte papier, le réalisateur a voulu le retranscrire au plus proche, donc sous forme de voix-off (celle de l’oncle Olaf, donc le « vieux Barney Stinson ») qui ne retranscrit malheureusement pas l’univers original de Daniel Handler, contrairement au générique de la série !
  2. The Young Pope : Portée par Jude Law, cette série plonge dans l’histoire de Pie XIII, un jeune pape promis à un bel avenir religieux. A cheval entre traditionalisme et modernité, il détonne par son comportement plus qu’original. Portée par une esthétique bien élaborée (là encore le générique est très réussi), le scénario manque toutefois de rythme, si bien qu’on finit rapidement par s’ennuyer.

 

Les tops et les flops de Satshy :

  1. 13 Reasons WhyCette série est définitivement mon coup de cœur sériel de cette année 2017. Dans un premier temps, c’est une excellente adaptation qui reste fidèle au récit de base mais apporte un regard nouveau sur l’œuvre de Jay Asher. Elle manie avec force et intelligence le concept des bullying et du harcèlement scolaire. Son casting, fait essentiellement d’acteurs peu connus, est plus que compétent, et la mise en scène est remarquable. Et pour finir, la série apporte une réflexion profonde sur la jeunesse et la pression sociale à laquelle les jeunes sont confrontés dans leur scolarité. 
  2. The Handmaid’s Tale (saison 1)Si 13 Reasons Why est mon coup de cœur, La servante écarlate ou The Handmaid’s Tale est mon coup de poing de l’année. Jamais une série n’avait réussi à me faire peur et paniquer à ce point. N’ayant pas lu le livre, je ne saurais dire si c’est une bonne adaptation mais je peux affirmer que la série maîtrise totalement son sujet, même si la fin m’a laissé sur ma faim (un tout petit peu). La mise en scène propose des scènes aussi bien magnifiques qu’effrayantes, avec une composition de l’image réfléchie et réglée au millimètre, sans oublier la présence oppressante du rouge. Mais le véritable coup de maître de la série, c’est l’univers dystopique qui est développé et la manière dont chaque élément de cette société inhumaine (l’objectification des femmes ou le fondamentalisme religieux) est justifié. J’en garde encore des frissons. Cette série nous rappelle que même si les femmes ont acquis des droits au fil des siècles, elles doivent rester sur le qui-vive pour les conserver.
  3. Outlander (saisons 1-2-3) : Après une saison 1 forte en émotion, les saisons 2 et 3 d’Outlander sont restées fidèles à elles-mêmes. Toujours aussi magnifiques et plaisantes à suivre avec nos héros Claire et Jamie qui nous en ont fait voir de toutes les couleurs. Impossible de rester indifférente à leur amour. La série, forte de son succès, s’est vraiment bonifiée et prend toujours autant de temps à installer des situations ou expliciter les sentiments de ses personnages. Seuls bémols, la saison 3 a certaines longueurs qui ont tendance à être remplies par… du sexe. C’est dommage.
  4. The Crown (saison 2) La saison 1 était digne d’une production hollywoodienne et la suivante l’est tout autant. On continue de suivre Sa Majesté La Reine avec plaisir. Toujours sur l’idée d’entrer plus en détail dans l’intimité de la cour, la série s’attarde plus en détails sur la personnalité du duc d’Edimbourg, un personnage que j’apprécie énormément. Le volet politique avec ses intrigues prend beaucoup plus de place, mais dans la mesure du raisonnable. C’est simple, cette seconde saison est une réussite.
  5. Poldark (saisons 1-2-3)Inconnue au bataillon il y a encore quelques temps, Poldark, adaptée du roman de Winston Graham, s’est tout naturellement imposée dans mon petit cœur de téléspectatrice. Cette série qui compte déjà 3 saisons a tout pour plaire : un acteur charismatique en la personne d’Aidan Turner, un cadre magnifique avec les plaines de la Cornouaille, une intrigue qui développe des enjeux à la fois politiques et familiaux et surtout une rivalité mortelle entre deux protagonistes qui se détestent cordialement. Tout cela fait de Poldark un petit bijou que j’ai dévoré d’une seule traite. Les personnages de Demelza et Ross sont inoubliables et terriblement attachants grâce à leur forte personnalité et leur caractère buté. C’est chaque fois un plaisir de les retrouver, pour le meilleur ou pour le pire.
  6. Anne with an ELe remake du roman Anne… la maison aux pignons verts est ma jolie découverte de l’année. Netflix a posé un regard neuf sur les mésaventures de la volubile Anne, magistralement jouée par la jeune Amybeth McNulty qui mange complètement l’écran. L’œuvre initiatique de Lucy Maud s’en trouve plus enrichie grâce à des personnages et un scénario plus approfondis mais aussi grâce à la mise en place de divers thèmes qui permettent le développement de plusieurs niveaux de lecture. Le programme a sa propre identité visuelle et de magnifiques décors. Seul bémol : la fin de la saison qui est beaucoup trop brutale.
  7. Victoria (saison 1)Toujours aussi friande de séries historiques, je me suis penchée sur le cas Victoria et malgré quelques faux pas, j’ai plutôt été séduite par cette série. Jenna Coleman interprète très bien la célèbre Victoria et elle porte la série à elle toute seule. Je regrette simplement que des lieux comme Buckingham Palace ne servent que de décor et manquent d’âme. Je trouve aussi dommage que l’intrigue s’axe essentiellement sur la vie privée de la reine et laisse de côté les classes populaires et les mutations industrielles de ses débuts de Reine. Il n’empêche que j’ai pris plaisir à la suivre dans sa quête d’indépendance et de légitimité. J’ai hâte de commencer la deuxième saison.
  8. SOS Sage-Femme (saisons 1 à 5)Un peu moins glamour mais tout aussi intéressant, cette série datant de 2012 nous renvoie dans les années 50, dans le couvent d’un quartier populaire de Londres où sages-femmes et religieuses offrent au quotidien leurs services pour subvenir aux besoins de femmes enceintes. C’est une série avec un schéma assez répétitif, tournant autour des naissances et des consultations, mais cela n’enlève rien au charme de ces héroïnes du quotidien qui ont des personnalités hautes en couleurs. Cette série m’a beaucoup touchée dans son traitement historique du métier de sage-femme avec ses hauts et ses bas. Elle aborde une quantité de sujets qu’il me serait impossible de tous citer, mais cela tourne autour de la femme, la maternité et la famille. On prend conscience de l’évolution du monde médical avec certains acquis comme la contraception, la péridurale, l’IVG, mais aussi social avec la question du handicap, des mères célibataires, du rôle de l’homme ou de l’abandon. C’est une série très instructive.
  9. Versailles (saison 2)Ravie de retrouver la série qui était l’un de mes coups de cœur de l’année précédente, mais déçue des anachronismes qui, selon moi, gangrènent la série. Malgré cela, Versailles garde son originalité qui me plaisait tant et son lot de personnages toujours brillamment interprétés par ses acteurs.
  10. Riverdale (saison 1)Série très populaire sur Netflix, Riverdale avait tout pour me déplaire et pourtant, j’ai été surprise par l’intrigue qui nous tient bien en haleine du premier au dernier épisode. Les acteurs sont plutôt sympas à suivre et la mise en scène qui flirte avec le rétro m’a séduite.

  1. ShadowhuntersJe suis venue, j’ai vu et je n’ai pas adhéré. Au bout de 4 épisodes, j’ai décroché. Je n’ai pas encore eu le plaisir de lire la saga dont elle est tirée, mais j’ai vu le film et lui m’a beaucoup plus convaincue. Les effets visuels sont assez grossiers et mal fichus, l’interprétation des personnages tombe dans le cliché ou la facilité. Cette série manque cruellement d’originalité et ne prend pas le temps d’installer des situations et des personnages pour développer son univers et nous attacher à lui. C’est une grosse déception qui, à mon avis, ne rend pas justice à l’œuvre originale.
  2. Lucifer (saison 1)Malgré une idée intéressante, cette série m’a vraiment déçue. Elle manque d’originalité et tombe dans la facilité de son personnage, le diable. Pourtant, l’idée de la psy aurait pu être un bon ressort scénaristique, mais non. Le duo policier et personnage externe en roue libre, c’est vu et revu (The Mentalist, Castle, Beauty and the Beast). Les effets spéciaux sont en pâte à carton. L’intrigue principale manque de rythme et celles propres à chaque épisode sont répétitives. C’est la grosse déception de l’année, à tel point que je ne l’ai pas terminée.
  3. Jane the Virgin (saison 2)Alors que la saison 1 m’avait tenue en haleine, la seconde n’arrive pas à se renouveler. Les personnages finissent par devenir des caricatures. Les couples se font et se défont. Le ridicule ne tue pas, mais moi je me suis lassée. Je pense que le concept de base était intéressant à suivre mais qu’une fois arrivé au bout, il n’y a plus de suspects qui valent le coup d’œil. Dommage.
  4. Once Upon a Time (saison 5) :  Bien que j’adore cette série et que je reste attachée à ses personnages et à son univers féerique, je suis forcée de constater qu’il n’y a plus rien qui vaille la peine d’être raconté à propos de Storybrooke. Même s’il y a de bonnes idées ou intentions, je sens que l’on tourne en rond et que les acteurs commencent à se lasser de leurs rôles. Ce qui est le plus regrettable, c’est que la série ne respecte plus tellement ses propres règles et passe son temps à prendre des personnages de Disney pour les intégrer dans son programme : ça devient vraiment brouillon. La fin de la saison 5 me laisse à penser que ça ne va pas aller en s’arrangeant. Vraiment dommage.
  5. Clem (saison 7) : J’ai le sentiment que les belles années de la série Clem sont arrivées à leur fin. Bien que je sois attachée à ses personnages, le programme ne suscite plus le même enthousiasme qu’autrefois. La faute au départ de certains interprètes et à beaucoup de changements dans les scénarios un peu trop radicaux à mon goût. Fini le format téléfilm sériel pour celui plus classique de la série de 52 minutes. La série ne traite plus aussi bien en profondeur les sujets de société qu’elle aborde et surtout, elle n’arrive pas à conserver ses acteurs phares. On sent une grosse panne d’inspiration et donc le retour à des situations déjà vues. Ce n’est pas non plus une grosse déception, mais c’est assez marquant pour la classer dans mes flops.

 

Les tops de Mylène : 

  1. 13 Reasons Why : Poignant, à faire découvrir à tous les adolescents !
  2. Riverdale : De la fraîcheur dans un petit coin d’ombre !
  3. The Walking Dead : Toujours aussi prenant ! Une série à rebondissements.
  4. Pretty Little Liars : Mystérieux à souhait, à vous rendre fous !

 

Les tops et les flops de Sabrina :

  1. The Handmaid’s Tale : On ne l’a que trop dit sur ce blog, cette série percutante et choquante vous prend aux tripes et il est impossible d’en sortir indemne après visionnage. C’est la série de l’année selon moi. 
  2. Big Little Lies : Un casting cinq étoiles au top, la dénonciation des violences faites aux femmes faite avec brio et la solidarité aussi touchante qu’inattendue entre celles-ci font de cette série une des meilleures que j’ai vues. 
  3. Anne with an E : Une ambiance bienveillante et chaleureuse à la Quatre Filles du Dr March dans le Canada du début du 20ème siècle fait de Anne with an E une série feel good à regarder en famille avec un bon lait au chocolat chaud ! 
  4. Las Chicas Del Cable : La série espagnole a conquis mon cœur pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’aime – que dis-je : j’adule – les années 20. De plus, les quatre héroïnes sont tellement différentes qu’elles se complètent, ce qui les rend attachantes : nous pouvons tous nous identifier à l’une d’elles. Et enfin, voir des femmes se battre pour leur liberté me fait toujours autant plaisir. 
  5. Alias Grace : Comme The Handmaid’s Tale, c’est une adaptation d’une oeuvre de Margaret Atwood. Et comme The Handmaid’s Tale, c’est une série coup de poing, addictive et surtout, hypnotisante. 
  6. Game of Thrones (saison 7) : Comme d’habitude, la série d’HBO nous ensorcelle. Cette année, leurs aventures prennent un nouveau tournant et les producteurs ont appuyé sur l’accélérateur. On sent que c’est la fin mais nos cœurs accélèrent tout aussi vite devant. La saison 8 s’annonce épique et je ne serais pas étonnée qu’elle soit ma numéro 1 de ce classement en 2019. 
  7. Stranger Things (saison 2) : La série rétro de Netflix a fait son retour cette année, et quel retour ! Toujours aussi addictive et pleine de suspens, j’ai bingé les 9 épisodes en 24 heures. Les personnages évoluent et les acteurs et actrices de ce show sont de plus en plus talentueux.
  8. 13 Reasons Why : De toutes ces séries, c’est la seule qui m’a fait pleurer lors de son fatidique dénouement, comprenez le suicide d’Hannah. La série ne prend aucune pincette et je me suis mise à ressentir des émotions que je n’imaginais pas en moi, comme si c’était moi qui vivais ces événements. La faute (ou grâce) à des acteurs accomplis et à un thème qui touche tout le monde, de près ou de loin, sans exception. C’est une série choc mais utile.  
  9. Outlander (saison 3) : Dès les premières notes de son sublime générique, difficile de ne pas se laisser embarquer par cette série qui nous fait voyager dans l’espace (entre l’Amérique, l’Écosse et les Caraïbes) et le temps (les années 1700 aussi bien que les années 40, 50 et 60). Dans cette saison, plus que les acteurs, ce sont les intrigues et les péripéties qui m’ont convaincue. 
  10. Orange Is The New Black (saison 5) : C’est la saison la plus réussie de toute la série puisqu’elle est la plus poussée et la plus engagée. Elle est nécessaire puisqu’elle dénonce le racisme, le sexisme et même la traite des prisonnières. C’est une révélation pour une série qui avait failli s’essouffler. 

  1. Harlots : J’estime cette série complètement ratée. Le jeu des actrices est ridicule, son intrigue est insipide et son action, inexistante. Poubelle. 
  2. Feud : Déception. J’aime Susan Sarandon, j’aime le rétro et pourtant, je n’ai pas réussi à embarquer dans l’univers de cette série. La faute à des personnages auxquels je n’arrivais pas à m’identifier. 
  3. Room 104 : C’est une série WTF. On ne comprend pas tellement ce qu’on regarde. Certains épisodes n’ont ni queue ni tête donc difficile de s’attacher.
  4. Twin Peaks : David Lynch a un univers unique mais bien particulier. On adhère ou on n’adhère pas. Si j’ai aimé certains de ses films (Blue Velvet, Sailor et Lula), je n’ai pas réussi à embarquer dans sa série, beaucoup trop fantasque à mon goût. 
  5. Riverdale : Trop cliché et trop adolescent pour moi. L’intrigue, c’est du réchauffé et je n’aime pas non plus le jeu des acteurs. À dire vrai, je ne comprends même pas son succès. 

 

Les tops de Sara :

  1. Black Mirror (saison 4) : Je ne vais pas vous mentir, jusqu’à la toute fin de l’année, c’est The Handmaid’s Tale qui arrivait en tête de mon top. Mais le 29 décembre, l’ouragan Black Mirror est revenu et a une fois de plus tout dévasté sur son passage. Cette série est tout simplement en passe de devenir ma préférée de tous les temps. C’est bien simple : c’est tout simplement du génie. Je ne sais pas quoi vous dire d’autre, les mots me manquent tellement Black Mirror me parle et me touche en plein cœur à chaque fois. Mes épisodes favoris de cette saison : Arkangel et Hang the DJ.
  2. The Handmaid’s Tale : Une dystopie incroyable de réalisme, d’actualité et de cruauté qui ne prend pas de pincettes pour dépeindre une réalité qui pourrait très bien être la nôtre un jour. Ça fait peur et du coup, impossible de rester indifférent !
  3. 13 Reasons Why : Je suis passée par toutes les émotions avec cette série, mais surtout, elle m’a fait pleurer à plusieurs reprises. Certaines scènes sont très, très, très dures à regarder (et pourtant croyez-moi, je ne suis pas une petite nature), j’ai souffert non-stop avec Hannah, pour Hannah durant ces 13 épisodes. Et contrairement à ce qu’on a pu lire sur le net, pour moi 13 Reasons Why ne « glamourise » absolument pas le suicide, mais au contraire, met très bien en lumière les enjeux du harcèlement scolaire.
  4. Big Little Lies : Même si je m’attendais au twist final depuis quasi le premier épisode, je n’en ai pas moins eu le souffle coupé au moment fatidique. J’ai trouvé que cette série était menée de main de maître, et les performances des actrices principales sont d’une justesse incroyable. J’ai adoré me plonger dans la vie (pas si) parfaite de ces trois mères au foyer !
  5. Alias Grace : Inspirée d’une histoire vraie, je pourrais résumer cette série en un mot : fascinante ! La fin m’a laissée un peu perplexe, mais au moins la série aura été fidèle à l’histoire d’origine de A à Z. Enfin, je suppose, et j’espère pouvoir le vérifier rapidement en lisant le livre !
  6. Strike : J’ai trouvé cette adaptation très fidèle aux romans de Robert Galbraith (a.k.a. J.K. Rowling), ce qui n’est pas peu dire au vu du nombre d’épisodes très réduit qui pourtant abordent deux livres assez gros. Mais cette série m’a surtout fait tomber amoureuse de Tom Burke et de son charisme so british. Je n’ai qu’une hâte : voir l’adaptation du troisième tome !
  7. Atypical :  A la fois émouvante et très marrante, dans Atypical, j’ai adoré suivre le quotidien de Sam (un ado atteint d’autisme) ainsi que de sa famille. L’autisme n’est selon moi pas assez abordé, que ce soit sur le petit ou le grand écran. Un plus donc pour cette série qui ne vous laissera pas indifférents !
  8. Anne with an E : Certainement la découverte la plus « douce » de cette liste. Si vous êtes fan de La Petite Maison Dans La Prairie, vous adorerez certainement celle-ci. Bon, je vous le concède, Anne peut être assez agaçante, mais on finit par s’y faire et par fondre pour cette histoire et ses personnages (presque) tous attachants.

 

Vous l’aurez compris, l’unique série qui est revenue dans tous nos classements top est 13 Reasons Why (suivie de près par The Handmaid’s Tale et Big Little Lies) ! Si vous ne vous êtes pas encore laissé-e-s tenter par la série de Netflix, il est encore temps de vous rattraper en lisant la chronique de Satshy ! Quoi qu’il en soit, cette année, la mode est aux séries choc avec des messages poignants mais nécessaires.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
4 I like it
2 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *