Je te hais... à la folie – Une suite à la hauteur

06/02/2018

Titre : Je te hais... à la folie

Auteur : Sara Wolf

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 16,90 €

Parution : 2 novembre 2017

Nombre de pages : 368 pages

Genre : Young Adult

Résumé : Après son coma, Iris se souvient de tout... sauf de Jack.

Il y a 3 ans, 25 semaines et 5 jours, Isis Blake est tombée amoureuse. Et elle s'était juré que cela n'arriverait plus. Mais c'était sans compter sur son meilleur ennemi, Jack Hunter. Avant qu'ils aient pu s'avouer leurs sentiments, un terrible événement a plongé Isis dans un coma dont elle s'est réveillée sans le moindre souvenir de Jack...

Jack va-t-il tenter de raviver la mémoire d'Isis ou respectera-t-il sa volonté de ne plus jamais entendre parler d'amour ?

.

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce second tome. Malgré un départ laborieux, « Je te hais… passionnément » s’était finalement révélé être une très bonne lecture (souvenez-vous, je vous en parlais ici). J’espérais vraiment que le soufflé ne retomberait pas avec ce second tome, et j’avais donc quelques attentes le concernant. Finalement je n’avais aucune crainte à avoir, puisque cette suite est toujours aussi bonne et les a toutes comblées !  

Pour notre plus grand plaisir, nous retrouvons les personnages du premier tome, à savoir principalement Jack et Isis, évidemment, mais aussi Kayla, Wren ou encore… Sophia. Elle qui restait un grand mystère dans le premier tome est beaucoup plus approfondie ici, et le fait d’en découvrir enfin plus sur elle m’a énormément plu. Ce qui ne veut pas forcément dire que j’ai apprécié ce personnage… Je ne saurais trop me prononcer sur ce point, d’ailleurs : un peu comme le comportement de Sophia, mon avis sur elle n’a fait que changer tout au long de l’histoire, sans jamais se fixer définitivement. Dans le même thème, j’ai beaucoup aimé en apprendre encore davantage sur Jack, sur son passé, que ce soit juste le sien ou celui qu’il a en commun avec Sophia. Par contre, j’ai clairement eu l’impression que Jack était moins présent dans ce second tome, j’espère que ce ne sera plus le cas dans le tome final et qu’il reviendra en force. Toujours au niveau des backgrounds des personnages, on en apprend également un peu plus sur le passé d’Isis, ce que j’ai apprécié, mais ça n’a pas été suffisamment poussé pour que cela me parle autant que le passif de Jack et Sophia.

En ce qui concerne la relation Jack/Isis, c’est presque comme si on repartait à zéro ici au vu de la fin du tome précédent. Isis se remet petit à petit, et à la fin de ce tome on peut presque dire qu’elle est redevenue « normale », comme avant l’incident de la fin du tome 1. Mais toutes les difficultés, tous les drames vécus laissent des marques, et la relation Jack/Isis s’en trouve clairement modifiée. Je pense d’ailleurs que ce sera d’autant plus le cas dans le dernier tome, surtout au vu de la fin de ce tome 2. En dehors de cela, j’aime toujours autant Isis et sa personnalité, et ce pour les mêmes raisons que dans le premier tome : c’est une fille au moral d’acier, à l’humour débordant (bien qu’un peu moins présent dans ce tome) et qui dit toujours ce qu’elle pense, mais derrière tout ça, elle reste au fond assez fragile et très peu sûre d’elle-même malgré l’image qu’elle peut renvoyer par moments.

Au niveau de la plume de l’auteur, on sent que le ton qu’elle a voulu donner à cette suite est bien plus sombre que celui présent dans son prédécesseur. Et même si l’humour très caractéristique du premier tome m’avait beaucoup plu, ce changement n’est pas pour autant pour me déplaire, bien au contraire. Pour le reste, elle nous propose toujours ici des chapitres un peu plus longs que ce à quoi nous sommes habitués en Young Adult, mais cela reste tout de même raisonnable. Nous avons toujours également droit aux points de vue d’Isis et Jack dans chaque chapitre.

Je dois vous avouer que j’avais peur que ce livre souffre du « symptôme du tome 2 », servant uniquement de transition ennuyeuse entre le premier et le dernier livre. Et pourtant, ici il n’en est rien ! Même s’il se passe peut-être moins de choses, on en apprend vraiment énormément sur certains personnages et je trouve que ce tome est une très bonne préparation au dénouement de la saga.

Pour terminer, je vous dirai juste que comme pour le premier tome, j’ai passé un très bon moment de lecture avec « Je te hais… à la folie ». Une fois de plus, le roman se termine sur un très gros morceau pourrait-on dire (je ne vais pas vous mentir, je m’y attendais un peu, mais ça n’en reste pas moins percutant comme fin), du coup j’ai encore plus hâte de découvrir le fin mot des aventures d’Isis et Jack. Pour ça, rendez-vous en mars 2018 !

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *