L'anorexie, un guide pour comprendre - Un bon documentaire jeunesse

26/02/2018

3

Titre : L'anorexie, un guide pour comprendre

Auteur : Jacques Azam

Editions : De La Martinière Jeunesse

Prix : 9,95€

Parution : janvier 2018

Nombre de pages : 112 pages

Genre : Documentaire jeunesse

Résumé : Aujourd’hui, 1% de la population adolescente en France est atteinte d’anorexie mentale, une maladie qui les pousse à ne plus s’alimenter pour ne pas grossir, pour atteindre un certain idéal de perfection du corps. L'auteur décrit la maladie et explique le désir de perfection, ainsi que les conséquences sur l’alimentation et le caractère – conséquences qui ne sont pas forcément comprises par l’entourage. L'ouvrage revient aussi sur les origines de l’anorexie et propose des solutions pour combattre l’anorexie, à la fois du côté de la personne qui en souffre, mais aussi de la famille et des amis, qui sont souvent démunis face au problème.

.

Ces derniers temps, j'ai lu plusieurs documentaires jeunesse que j'ai vraiment trouvé intéressants. Je vous parlais notamment de deux d'entre eux assez récemment. C'est assez rare pour moi, dans la mesure où j'ai tendance à ne pas lire un documentaire de couverture à couverture, mais plutôt de les utiliser quand j'en ai besoin et donc de lire les quelques pages qui vont m'intéresser à un moment donné et ne pas vraiment m'intéresser au reste de l'ouvrage.

L'une de mes résolutions 2018 est justement de m'intéresser de plus près aux documentaires – et notamment aux documentaires destinés à la jeunesse puisque je suis, dans ma vie d'adulte, confrontée à des adolescents bouillonnants de questions auxquelles je n'ai pas toujours souvent la réponse. Et quand je dis « m'intéresser », je veux justement dire lire en entier et pas comme je l'avais fait jusqu'à assez récemment en picorant l'une ou l'autre double page.

C'est dans le cadre de cette bonne résolution littéraire que j'ai commencé à me pencher sur la collection Plus d'Oxygène des éditions De La Martinière Jeunesse. Il faut dire que cette collection a – à mon sens – tout pour plaire aux adolescents puisqu'elle aborde des thématiques d'actualité, qui les touchent et – cerise sur le gâteau – la manière dont les thèmes sont abordés est ludique et vient répondre réellement aux questions des adolescents.

Tout ça pour vous dire que je me suis récemment plongée dans le dernier venu de cette petite collection, à savoir L'anorexie, le guide pour comprendre.

Et alors, ça donne quoi ce documentaire ?

Dans l'ensemble, j'ai trouvé ce documentaire plutôt bien parce qu'il aborde la question de l'anorexie d'une manière qui peut toucher aussi bien les personnes souffrant de cette affection que leur entourage en adoptant le plus souvent un double point de vue très réussi.

Cela me paraît essentiel pour une question aussi délicate que celle de l'anorexie dont les symptômes peuvent être confondus avec ceux de la très célèbre « crise d'adolescence », et les auteurs mettent vraiment l'accent sur l'importance d'avancer prudemment sur ces questions où un symptôme n'est jamais suffisant pour identifier la maladie qui se situe bien plutôt à la croisée de nombreux symptômes. De même, j'ai particulièrement apprécié le fait que les auteurs prennent le temps d'expliquer que – s'agissant d'une affection mentale – rares sont les individus qui présentent tous les symptômes en même temps. Le plus souvent, il s'agit d'indices que l'entourage de la personne souffrant d'anorexie (ou cette dernière) va pouvoir mettre en lien les uns avec les autres pour tirer les conclusions qui s'imposent.

Dans l'ensemble, j'aurais même dit qu'il s'agissait d'un très bon documentaire jeunesse sur le sujet s'il n'y avait pas un aspect qui m'a profondément hérissé tout au long de ma lecture, à savoir que tout l'ouvrage est rédigé au féminin. C'est très dommage je pense, parce que ce documentaire, qui avait pourtant tout bon sur plein d'aspects qui me semblent importants face à cette question, continue pourtant de véhiculer l'idée que l'anorexie est une « maladie de fille ». Or, à un moment aussi charnière que l'adolescence, où une partie importante des jeunes ont tendance justement à penser les choses en termes de « genres », il me paraît primordial de ne pas participer à la transmission de l'idée qu'il existe des maladies « de filles » et des maladies « de garçons ».

En définitive, je dirais que ce documentaire est plutôt complet et que les auteurs ont réellement saisi les enjeux de la question pour les adolescents eux-mêmes, bien qu'il passe à côté d'une dimension que je trouve primordiale en tant qu'adulte !

.

2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *