Les Dossiers Cthulhu #1 - Sherlock Holmes et les Ombres de Shadwell

20/03/2018

Titre : Les Dossiers Cthulhu #1 - Sherlock Holmes et les Ombres de Shadwell

Auteur : James Lovegrove

Editions : Bragelonne

Prix : 25,00 €

Parution : février 2018

Nombre de pages : 358 pages

Genre : fantastique

Résumé : Automne 1880. Le Dr John Watson rentre d’Afghanistan. Blessé et prêt à tout pour oublier son passé, Watson voit sa vie changer lorsqu’il rencontre Sherlock Holmes. Le détective enquête sur une série de décès survenus dans le quartier londonien de Shadwell. Des victimes qui semblent mortes d’avoir été affamées pendant des semaines ont été retrouvées, alors qu’elles ont été vues en bonne santé à peine quelques jours plus tôt…
Holmes établit un lien entre les morts et un sinistre baron de la drogue qui cherche à étendre son empire criminel. Cependant, Watson et lui sont bientôt obligés d’admettre que des forces sont à l’œuvre dont la puissance dépasse l’imagination. Des forces que l’on peut invoquer, à condition d’être assez audacieux ou assez fou. Ou les deux...

.

Il faut savoir que si je ne suis pas une grande amatrice de polar et de thriller – parce que je suis une grande froussarde – j’ai cependant un petit point faible : les univers d’Agatha Christie et d’Arthur Conan Doyle. Pour être tout à fait exacte, je dois bien avouer que je n’ai lu que peu de romans mettant en scène le plus célèbre des détectives londoniens puisque je n’en ai lu que deux. Cependant, j’ai l’impression d’avoir été nourrie toute ma vie à la mythologie sherlockienne.

Alors quand j’ai vu que les éditions Bragelonne sortaient une trilogie intitulée Les Dossiers Cthulhu qui allait croiser les univers d’Arthur Conan Doyle et le mythe de Cthulhu de H. P. Lovecraft, mon sang n’a fait qu’un tour : il fallait que je me penche sur la question ! Car oui, on peut être froussard et passionné par la cosmologie et les mythes des Grands Anciens dressés par Lovecraft.

Et alors, cette collision entre les univers de deux grands maîtres de la plume, ça donne quoi ?

Avant toute chose, il convient de mettre les choses au clair : comme je l’ai dit précédemment, je n’ai pas lu tous les romans de Conan Doyle, bien loin de là. De même, si je connais les mythes lovecraftiens, je les ai très peu lus dans le texte et les ai plutôt découverts via des extraits ou des œuvres inspirées par cette mythologie. Si jamais il y a parmi vous des puristes de l’un ou de l’autre auteur, peut-être que vos avis divergeront du mien tout simplement parce que j’ai un rapport assez libre avec les œuvres de départ.

De mon côté, j’ai beaucoup aimé voir se rencontrer deux univers que j’aimais déjà séparément. Le narrateur du roman est le Dr.Watson qui, souhaitant alléger sa conscience à la veille de sa mort, va rédiger l’histoire de sa véritable rencontre avec Sherlock Holmes.

Si j’ai trouvé l’histoire de l’écrivain voulant lever le voile sur les mensonges qui ont été faits durant sa vie un peu bateau, elle ne m’a cependant semblé être qu’un ressort narratif de base, avant de pouvoir passer à la véritable intrigue. J’ai de fait beaucoup apprécié retrouver Watson comme narrateur puisque si mes souvenirs sont exacts, c’est aussi lui qui était narrateur dans les aventures de Sherlock Holmes que j’avais déjà pu lire.

Ce petit clin d’œil à l’oeuvre originale permet aussi une entrée intéressante dans l’action puisque – pour une fois ? – Sherlock n’est pas le seul à faire des déductions par lui-même. En effet, je peux vous dire sans trop vous en révéler que le Dr Watson a été bien avant sa rencontre avec le détective le témoin d’événements dignes des récits de Lovecraft, et pour une fois, ce n’est pas le seul cerveau holmesien qui va faire avancer l’intrigue.

Celle-ci prend son temps et pourrait parfois être un peu plus rythmée mais – là encore – la tournure que prennent les événements m’a fortement rappelé des souvenirs de mes lectures de Conan Doyle, y compris au niveau du dynamisme de celles-ci. Le seul reproche serait donc pour moi que l’aspect premier tome est parfois un peu trop perceptible et que l’auteur se lance quelques fois dans de trop longues explications.

Néanmoins, il s’agit pour moi d’un premier tome réussi et qui présage de belles surprises pour la suite ! Et j’ai tellement apprécié de voir le cerveau ultra-logique de Sherlock Holmes et la pensée très terre à terre du Dr Watson confrontés à l’imagination dérangée de Lovecraft que j’en redemande !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *