Une proie si facile - Un premier roman solide !

22/03/2018

3

Titre : Une proie si facile

Auteur : Laura Marshall

Editions : Fleuve Noir

Prix : 19,90 €

Parution : 8 février 2018

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Thriller psychologique

Résumé : Maria Weston demande à devenir ton amie. Et si c'était ça, l'origine de tous les problèmes ? Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désepérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir. Pire encore, elle était devenue la victime facile de leurs manigances. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajout d'ami émanant du compte Facebook de Maria, elle est horrifiée... Car Maria Weston est morte ving-cinq ans plus tôt. Alors que Louise a mis des années à enfouir le souvenir de cette fille tout au fond d'elle-même, l'invitation et les messages inquiétants qui s'ensuivent font d'un coup resurgir le passé. Tout comme le secret de Louise, si intimement lié à la disparition de sa camarade. Un secret qui, révélé au grand jour, pourrait bien détruire sa vie.

.

On ne change pas une équipe qui gagne, n'est-ce pas ? Après la déception qu'a été L'Âge des Assassins, j'ai décidé d'aller vers une valeur, a priori, sûre : le thriller. Et je n'ai pas été déçu ! Quel bien fou cela fait de dévorer un roman en quelques jours à peine, être totalement pris dans l'histoire et ne pas voir le temps passer. Alors oui, Une proie si facile n'a pas été la claque que j'espérais, et je vais bien sûr vous expliquer pourquoi, mais il n'en demeure pas moins que j'ai été tenu en haleine du début à la fin sans jamais m'ennuyer ! Un grand merci donc aux éditions Fleuve Noir pour leur envoi !

Dès la première phrase, le lecteur est plongé au coeur de l'action. J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié le fait que l'auteur ne passe pas par quatre chemins pour démarrer son histoire. Laura Marshall déroule ensuite son intrigue à un rythme soutenu mais sans longueurs, distillant des twists avec parcimonie et surtout sans précipitation. Les chapitres courts et l'alternance des époques (on bascule régulièrement entre 2016 et 1989) rendent le récit très fluide, sentiment accentué par le style épuré de l'auteur. L'écriture n'est pas spécialement élaborée mais en l'occurence ce n'est pas ce qu'on recherche.

J'ai rapidement ressenti une forte empathie pour Louise ; le fait que le roman soit rédigé à la première personne du singulier y a fortement contribué. Peu à peu, on découvre son histoire qui n'est pas dénuée de secrets inavouables. L'un des points forts du roman est que son protagoniste principal n'est pas lisse. A mi-chemin entre le héros et l'anti-héros, Louise appartient à cette catégorie de personnages qu'on aime malgré ce qu'ils ont fait. Laura Marshall a d'ailleurs eu l'intelligence de ne pas rendre Louise excusable, puisque celle-ci le dit elle-même : "ce que j'ai fait me rend coupable". 

Au niveau de l'intrigue, je peux vous garantir qu'elle est très addictive. Les rebondissements ne manquent pas et l'histoire est racontée de façon qu'on est constamment aux aguets, presque stressés, tant le sentiment qu'à tout moment il peut se passer quelque chose est présent. 
Je dois avouer que la trame reste assez classique mais pas moins efficace et solide. Certains événements sont prévisibles, ce qui ne m'a, étrangement, pas vraiment dérangé. 

Si je n'ai pas eu le coup de cœur, c'est sans doute parce qu'il m'a manqué un petit quelque chose à la fin. Une ultime révélation, un twist final qui m'aurait scotché... 
Malgré cela, je vous recommande chaudement de lire Une proie si facile, surtout si vous recherchez un thriller psychologique crédible du début à la fin que vous ne pourrez pas lâcher avant de l'avoir terminé ! 

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *