Appelle-moi par ton nom : un roman sur l'homosexualité !

01/04/2018

3

Titre : Appelle-moi par ton nom

Auteur : André Aciman

Editions : Grasset

Prix : 20,90 €

Parution : 7 février 2018

Nombre de pages : 336 pages

Genre : Romance

Résumé : Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l’été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d’Elio lui fait savoir qu’il est loin de désapprouver cette relation singulière… Quinze ans plus tard, Elio rend visite à Oliver en Nouvelle-Angleterre. Il est nerveux à l’idée de rencontrer la femme et les enfants de ce dernier, mais les deux hommes comprennent finalement que la mémoire transforme tout, même l’histoire d’un premier grand amour. Quelques années plus tard, ils se rendent ensemble à la maison en Italie où ils se sont aimés et évoquent la mémoire du père d’Elio, décédé depuis.

.

Aujourd'hui on se retrouve pour une nouvelle chronique : un roman jeunesse traitant d'un sujet important qui est l'homosexualité

Ici nous suivons un jeune adolescent, prénommé Elio, qui a 17 ans. L'histoire se déroule en été puisque chaque été, les parents d'Elio décident de partir dans leur maison sur la côte italienne pour passer les vacances loin de chez eux. Cet été-là est différent des autres puisque le père d'Elio a décidé de faire appel à un jeune universitaire prénommé Oliver pour donner des cours de littérature à son fils. Oliver est donc logé chez eux et va faire partie du quotidien de la famille. 

Au fur et à mesure de l'histoire, Elio va être de plus en plus attiré par son professeur particulier et va se poser de nombreuses questions. En effet, Elio n'a jamais été attiré par un homme et il va donc être perdu. Que faire ? Doit-il en parler ? Si oui, à qui ? Est-ce normal ? 

Ce que j'ai aimé dans ce roman, c'est le sujet principal qui est traité : l'homosexualité. J'apprécie beaucoup lorsque ce sujet est traité dans les romans jeunesse afin que le public qui décide de lire ce roman puisse voir l'homosexualité sous un autre angle. Certaines personnes peuvent être réticentes là-dessus mais j'essaye de garder espoir en me disant qu'en lisant ce genre de livre, nous pouvons nous rendre compte que les personnes homosexuelles se posent beaucoup de questions au début. Qu'il est difficile pour elles d'en parler, de savoir si c'est passager ou non, de mettre des mots sur ses émotions et sentiments, rien n'est simple. 

On parle souvent de coming-out pour les personnes homosexuelles, mais cela ne devrait même pas exister. Elles devraient pouvoir profiter de leur relation sans avoir à passer par la case coming-out. Les personnes hétérosexuelles n'ont pas besoin de dire à leur entourage qu'elles sont hétérosexuelles alors pourquoi les homosexuels devraient le faire ? Ce serait plutôt aux personnages de "deviner" en voyant deux femmes ou deux hommes ensemble. 

C'est un roman jeunesse portant sur un thème important, mais j'ai trouvé que l'auteur amenait de la bonne manière le sujet. Rien n'est gênant dans ce roman. Justement en tant que lecteur, j'ai été ravie d'être témoin de l'évolution de la relation Elio/Oliver. Nous avons envie de les suivre et de voir jusqu'où ça peut aller. 

Je n'en parlerai pas plus afin de ne pas vous spoiler, mais j'ai apprécié cette lecture. Non, cela n'a pas été un coup de coeur, mais j'ai passé un bon moment en compagnie de ce roman. C'est un roman qu'il serait intéressant de faire lire à des jeunes afin de sensibiliser au maximum les personnes sur l'homosexualité. L'homosexualité n'est pas une maladie, l'amour n'a pas de sexe. Si vous recherchez un roman sur ce thème, je vous le recommande et j'espère que vous allez autant l'apprécier que moi. 

.

3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *