La Belle Étoile - Le nouveau roman de Cathy Cassidy !

10/04/2018

Titre : La Belle Etoile

Auteur : Cathy Cassidy

Editions : Nathan

Prix : 15,95€

Parution : janvier 2018

Nombre de pages : 264 pages

Genre : Jeunesse

Résumé : Dizzy avait 4 ans lorsque sa mère est partie vivre au bout du monde, la laissant seule avec son père. Elle ne l'a pas revue depuis, mais chaque année sa mère lui envoie une lettre ou un cadeau pour son anniversaire. Le jour de ses 12 ans, Dizzy attend donc le courrier avec impatience et reçoit... la visite d'une drôle de femme hippie : sa mère. La jeune fille est bouleversée, d'autant que sa mère lui propose de partir avec elle, faire la tournée des petits festivals de musique. Son père s'y oppose. Mais Dizzy grimpe tout de même avec quelques affaires dans le camion bariolé de sa mère, direction l'aventure au grand air...

.

On ne présente plus Cathy Cassidy. Avec le succès phénoménal de sa saga littéraire Les Filles au Chocolat, l’auteur s’est imposée comme l’une de celles qui arrivait à décrire à merveille les émotions des adolescents et leur regard – parfois critique, parfois naïf, parfois enthousiaste et souvent cru – sur le monde qui les entoure.

Au risque d’en surprendre certains, je n’avais jamais lu d’ouvrage de l’auteur avant de me pencher sur son nouvel opus La Belle Etoile. Il faut dire que quand une saga est absolument encensée, j’ai toujours quelques appréhensions à m’y jeter à corps perdu, de peur d’être vraiment très déçue. Cet effet est d’autant plus palpable quand la saga en question compte un certain nombre de tomes comme Les Filles au Chocolat. Je ne voulais pas prendre le risque que cela ne me plaise pas et de me sentir malgré tout obligée de continuer ma lecture.

Avec La Belle Étoile, c’était donc l’occasion idéale pour moi de me frotter à la plume de Cathy Cassidy, l’ouvrage étant en effet un stand alone, un tome unique.

Et verdict, qu’en est-il de La Belle Étoile ?

Eh bien je crois pouvoir dire sans me tromper que j’ai enfin compris pourquoi tout le monde encense tellement cette auteur !

Je ne peux parler que pour ce tome bien sûr, mais les couvertures des romans de Cathy Cassidy me semblent désormais tellement bien choisies. Moi qui les trouvais d’un kitsch à toute épreuve, je comprends qu’elles font juste parfaitement écho au contenu des romans. Car oui, cet ouvrage était un petit bonbon – une parfaite gourmandise. Et vu les réactions que j’ai pu voir et lire, j’imagine que les autres romans de l’auteur sont dans la même lignée.

Ici, le lecteur suit la jeune Dizzy qui retrouve sa mère du jour au lendemain et qui est bien obligée de faire le deuil de la maman idéale pour se concentrer sur celle qu’elle a face à elle. Malgré tout, on comprend très vite à quel point Dizzy ne demande qu’à aimer sa mère un peu hors du commun telle qu’elle est et plus telle qu’elle l’avait rêvée.

Le roman est empli d’amour et de découvertes, de déceptions et d’ingratitude, de sourire et d’insouciance… Bref, il s’agit là d’un vrai beau roman adolescent qui m’a fait passer par une jolie palette d’émotions du début à la fin.

J’ai aimé la naïveté et la fraicheur de Dizzy, mais aussi son côté jalouse et parfois emportée.

J’ai aussi aimé le portrait sans fard de certains personnages, et notamment du petit Mouse, qui m’a vraiment touché dans toute sa maladresse. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, les personnages ont une véritable épaisseur psychologique. Et si l’on retrouve certains clichés un peu faciles parfois, on voit à la fois que l’auteur prend le temps de tracer des portraits de personnages ne rentrant justement pas dans ces cases trop étroites.

En somme, une très belle découverte que la plume de Cathy Cassidy. J’ai hâte de voir si ses autres romans vont me toucher autant que celui-ci.

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *