La Légende des Quatre #1 - Le Clan des Loups

13/04/2018

Titre : Le Clan des Loups

Auteur : Cassandra O'Donnell

Editions : Flammarion

Prix : 15,00 €

Parution : 14 mars 2018

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Aventure, fantasy

Résumé : Ils sont quatre, héritiers de leurs clans. Ils doivent s'unir pour survivre. Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l'héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

.

Cela faisait déjà un moment que j’avais envie de me frotter à la plume de Cassandra O’Donnell. Il faut dire que j’avais entendu tellement de bien de ses deux sagas jeunesse, Malenfer et Le Monde secret de Sombreterre ! Sans parler du fait que ces deux sagas semblaient taper pile dans ce que j’aime, les romans d’aventure fantasy/fantastique.

Quand j’ai vu que son nouveau roman mettrait en scène des Yokaïs, je me suis dit que je ne pouvais vraiment plus passer à côté de cet auteur. Alors quand on m’a proposé de recevoir le premier tome de La Légende des Quatre, je ne pouvais que dire un grand « oui » !

Et alors, ce premier tome ça donne quoi ?

J’ai vraiment passé un très chouette moment avec cette lecture, malgré quelques petits défauts qui m’ont parfois contrariée.

Tout d’abord, j’avais été attirée par le roman parce qu’il y était question de yokaïs. Dans le folklore japonais, les yokaïs sont des créatures surnaturelles qui peuvent interagir avec le monde des vivants et les humains. Ils sont tantôt joueurs, tantôt espiègles, tantôt malveillants et peuvent porter chance ou malchance à ceux dont ils croisent la route. Si certains yokaïs du folklore japonais sont effectivement des métamorphes, cela ne représente qu’une petite partie d’entre eux et les autres peuvent se manifester sous d’autres formes.

Je pensais retrouver une partie de ce folklore qui m’intéresse énormément dans le roman de Cassandra O’Donnell et j’ai été un peu déçue de voir que ce n’était pas le cas. En effet, dans l’univers qu’elle nous propose dans ce premier tome, les yokaïs sont des êtres d’une nature différente des êtres humains, puisqu’ils ont la capacité de se métamorphoser en un animal – aigle, loup, serpent ou tigre – selon leur race. Il ne semble donc y avoir que quatre types de yokaïs dans l’univers proposé par l’auteur et j’aurais aimé en découvrir un peu plus.

De même, si l’univers imaginé par l’auteur est vraiment très intéressant, j’aurais aimé en savoir tellement plus ! Cassandra O’Donnell nous propose un monde où humains et yokaïs cohabitent, même si les yokaïs ont indéniablement l’ascendant sur les hommes. À la fois, la description de certains lieux et du passé de l’humanité laisse sous-entendre au lecteur que l’intrigue se déroule peut-être sur Terre dans un futur plutôt lointain. Mais alors, d’où viennent les yokaïs ? Comment la cohabitation s’est-elle mise en place ?

Bien sûr, il ne s’agit que d’un premier tome et peut-être que ces questions trouveront une réponse dans la suite de la tétralogie. Cependant, j’aurais vraiment beaucoup aimé en découvrir plus sur l’univers que propose l’auteur parce que ce premier tome m’a réellement ouvert l’appétit et que je suis un peu restée sur ma faim parfois !

Malgré ces petites déceptions, ce premier tome de La légende des Quatre est plutôt réussi à mon sens et aura été une lecture très agréable. On tourne les pages sans même s’en rendre compte et l’aventure nous embarque très vite.

Si certains aspects m’ont paru un peu clichés pour de la littérature pour adolescents, j’ai apprécié la manière dont l’auteur avait imaginé ses personnages. Cassandra O’Donnell parvient à éviter de tomber dans le piège d’une trop grande simplicité. Les héritiers des clans yokaïs ne sont pas aussi gentillets qu’on pourrait le croire au premier abord. Leur nature de métamorphe laisse en chacun une grande part d’animalité : ce sont certes des adolescents mais aussi des prédateurs à la force redoutable et qui sont capables de brutalité, voire de cruauté.

En somme, j’aurais simplement souhaité que le roman soit un peu plus long, pour disposer de plus de temps pour me familiariser avec l’univers de Cassandra O’Donnell. J’ai vraiment hâte de lire la suite pour en découvrir un peu plus sur les autres clans, notamment le clan Rapaïs – celui des aigles – qui me semble être le plus intriguant !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *