Un assassin de première classe - Une enquête jeunesse comme on les aime !

12/04/2018

Titre : Un assassin de première classe

Auteur : Robin Stevens

Editions : Flammarion

Prix : 15,00 €

Parution : 7 mars 2018

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Jeunesse, enquête

Résumé : Après leur dernière enquête, Hazel et Daisy partent en vacances à bord de l’Orient-Express avec M. Wong, le père d'Hazel. Une seule interdiction pour les deux jeunes filles : jouer les détectives.
Alors qu’un espion se cache dans le train, une riche héritière est assassinée dans une cabine verrouillée de l’intérieur. Le club de détectives est bien obligé de reprendre du service ! Cependant, elles ne sont pas les seules sur l’affaire...

.

Je ne sais pas tellement à quoi ça tient, mais moi qui ne lit absolument jamais de thrillers (je suis une trouillarde invétérée), j’aime beaucoup les enquêtes dans la littérature jeunesse.

Il faut dire que si les thrillers ne me passionnent pas, j’ai toujours adoré les enquêtes à la Agatha Christie, où certes les criminels sont parfois diaboliquement retors, mais où les psychopathes et tueurs en série sont souvent plus rares. Il faut dire que j’ai un peu grandi avec les enquêtes d’Agatha Christie puisque je regardais les adaptations en série avec mes parents lorsque j’étais plus jeune et que j’ai dévoré un certain nombre de ses romans dès que j’ai pu.

Alors quand j’ai vu que les éditions Flammarion jeunesse sortaient une adaptation du Crime de l’Orient-Express, je ne pouvais tout simplement pas passer à côté !

Et alors, qu’en est-il de l’Assassin de première classe ?

Alors tout d’abord, quand je me suis lancée dans ce roman, j’ignorais complètement qu’il s’agissait du troisième tome d’une série. Comme je l’expliquais plus haut, dès que j’ai vu « Orient-Express », je n’ai plus répondu de rien et me suis jetée sur l’ouvrage. Dans les faits, ce n’est pas réellement un problème de ne pas lire les tomes dans l’ordre je pense – en tous cas ce tome en particulier ne révèle en rien l’intrigue des précédents. Le lecteur comprend seulement que les deux héroïnes ont déjà mené l’enquête ensemble (et avec succès !) et qu’elles en sont venues à créer un club de détectives privés afin d’officialiser leurs pratiques.

Au niveau de la narration, j’ai beaucoup aimé que nous découvrions le récit par la main d’Hazel. En effet, dans le roman le lecteur lit les notes qu’Hazel – secrétaire et vice-présidente du club de détectives – prend au sujet de l’affaire. Le personnage d’Hazel est d’ailleurs très attachant, partagée entre sa bonne éducation (si typique des années 30), sa volonté d’obéir à son père, le besoin de résoudre l’enquête et l’injustice que serait l’arrestation d’un innocent à tort.

En revanche, j’ai trouvé le personnage de Daisy beaucoup plus difficile à apprécier : elle est manipulatrice et se fiche des conséquences de ses actes, que ce soit pour elle-même ou pour les autres. Plus d’une fois, elle met Hazel dans une position délicate et la laisse s’en dépêtrer toute seule. À ce titre, Daisy est vraiment le personnage sherlockien de cet ouvrage, complètement ego- et « enquêtocentrée ».

Cela dit, il s’agit là à mon sens d’une volonté très nette de l’auteur puisque Daisy passe son temps à appeler Hazel « Watson », impliquant que dans la dynamique de leur petit duo, Daisy a elle-même intégré le fait qu’elle incarne le personnage de Sherlock.

Ce dernier point m’amène justement à ce que j’ai le plus apprécié dans le roman : si je pensais au départ me lancer dans une réécriture du Crime de l’Orient Express d’Agatha Christie, il s’agit en réalité bien plus d’un ouvrage en hommage à l’oeuvre originale puisqu’à plusieurs occasions dans le roman, il est justement question des récits d’Agatha Christie. Ainsi, à plusieurs reprises, Daisy exhorte Hazel à garder l’œil ouvert pour surveiller le déroulement d’un crime dans le train comme dans les romans d’Agatha Christie. Et c’est d’ailleurs en repensant à ces romans que les deux jeunes détectives vont pouvoir avancer dans leur enquête.

En définitive, vous l’aurez deviné, j’ai passé un excellent moment avec cet ouvrage. Mon seul regret est de ne pas avoir commencé avec le premier tome de cette série, mais je vais très rapidement tâcher de rattraper mon erreur et me procurer les deux premiers tomes !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *