Décès du fondateur des éditions Hugo & Cie

10/05/2018

Le monde de l’édition est orageux depuis quelques mois : après les décès de Paul Otchakovsky-Laurens (le fondateur de P.O.L) et Bernard de Fallois (le fondateur des éditions De Fallois, maison notamment connue pour la publication des romans de Joël Dicker), c’est au tour des éditions Hugo & Cie de perdre leur fondateur : Hugues de Saint-Vincent.

Éditeur à succès depuis la publication de la saga After d’Anna Todd, Hugues de Saint-Vincent avait fait de la New Romance la littérature phare de sa maison d’édition, déjà fortement ancrée dans les publications de divertissement, à raison de 80 titres par an répartis dans différentes filiales du groupe (le thriller, la New Romance, le sport, …).

Lancé dans le monde de l’édition depuis quelques années déjà, éditeur entre autres chez Dargaud, Hugues de Saint-Vincent décide dans les années 1990 de fonder le groupe éditorial Mango, qui sera par la suite revendu à Media Participations, devenant ainsi une filiale des éditions Fleurus.

En 2015, il lance Hugo Events : « une structure qui a pour mission l’organisation d’événements, de la production de contenus et du sport ». Puis la maison se lance dans la traduction de littérature New Romance qui devient un grand succès, notamment avec la saga After d’Anna Todd, et ce jusqu’à organiser un festival New Romance à Cannes en 2017 !

Encore aujourd’hui, la maison d’édition ne cesse de se développer avec notamment la création de deux nouvelles collections de polar et bien-être et l’ouverture du label Hugo New Life, proposant des ouvrages écrits par des coachs ou des médecins.

Confiant en Internet et en ses capacités de découverte de jeunes auteurs, Hugues de Saint-Vincent a lancé la plateforme Fyctia, établie sur le modèle de Wattpad, que dirige aujourd’hui son fils Arthur.

Avec le décès de Hugues de Saint-Vincent, le monde de l’édition perd de nouveau une grande figure, mais une chose est sûre : la maison Hugo & Cie tiendra encore longtemps une place dans le paysage de la littérature populaire.

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *