La fille qui lisait dans le métro - Un roman trop court !

20/05/2018

3

Titre : La fille qui lisait dans le métro

Auteur : Christine Féret-Fleury

Editions : Points

Prix : 6,50 €

Parution : 12 avril 2018

Nombre de pages : 192 pages

Genre : Contemporain, feel good

Résumé : Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, c'est chez elle. Elle aime y observer ceux qui lisent : la vieille dame, le collectionneur d'éditions rares, la jeune fille qui pleure à la page 247. Comme si leurs lectures donnaient de la couleur à sa vie si prévisible. Puis un jour, elle descend deux stations avant son arrêt habituel. Un pas de côté peut-il changer une vie ?

.

Chaque lecteur a un rapport au livre qui lui est propre et qui ne ressemble à aucun autre. On a tous notre genre favori, notre livre-doudou, le type de récit qui nous touche plus que tous les autres, ... et qui dit quelque chose de notre rapport à la lecture.

Personnellement, les livres qui parlent de l'amour de la lecture ou du rôle crucial que peut avoir le livre dans la vie d'une personne sont l'un de mes petits péchés mignons. J'aime suivre des personnages dont la vie est bousculée par les livres d'une manière ou d'une autre – et en général de plein de manières différentes.

On a souvent tendance à catégoriser directement les livres qui parlent de l'amour de la lecture comme des livres feel good, à mi-chemin entre la petite comédie et la romance qui met du baume au cœur, pourtant ceux que j'apprécie le plus sont ceux où les personnages apprennent le pouvoir de la lecture the hard way – à la dure. Si vous avez lu Le Nom du Vent ou Martin Eden, vous voyez certainement de quoi je veux parler.

Quand j'ai vu que les éditions Points allaient publier La fille qui lisait dans le métro, je me suis dit que celui-ci pourrait venir s'ajouter à ma longue liste des livres qui parlent de livres...

Et alors, La fille qui lisait dans le métro, ça donne quoi ?

J'ai beaucoup aimé l'idée de départ du livre : nous y suivons Juliette, une jeune femme dont la petite vie tranquille est bien réglée et dont l'un des petits plaisirs de la vie est d'observer les gens qui lisent dans le métro. Je ne sais pas vous, mais personnellement, c'est quelque chose que j'adore faire. J'aime aussi beaucoup jouer à inventer une vie à ces lecteurs croisés au détour d'un bus, d'un train ou d'un métro en fonction de leurs lectures – ou de ce que j'en imagine.

Cependant, je dois bien avouer que j'ai été un peu déçue par ce roman, dans lequel je pensais vraiment redécouvrir la force et le pouvoir des livres par les yeux des personnages – tout au moins par ceux de Juliette. Cependant, j'ai trouvé que l'ensemble du roman allait un peu trop vite, et j'ai presque eu l'impression de ne faire que passer dans l'univers mis en scène par l'auteur. En tant que lecteur, on assiste à l'amorce de quelque chose, mais pas à ses conséquences. De ce fait, j'ai eu du mal à retrouver dans ce roman ce qui à moi me plaît terriblement : le côté changement de vie. En tant que lecteur, on comprend que Juliette a décidé de changer de vie, on voit qu'elle s'apprête à essayer de changer de vie. Néanmoins, et c'est ce qui m'a manqué pour m'investir réellement dans le roman, on ne la suit pas vraiment lorsqu'elle fait ce changement. J'aurais pour ma part aimé voir Juliette hésiter, se tromper, tomber et se relever.

En tant que lecteur, on a l'impression de survoler la vie de Juliette au début d'un moment crucial, mais d'être déjà entraîné plus loin lorsque ce moment se terminera, ce qui m'a pour ma part laissé sur ma faim.

Le point fort du roman est à mon sens la plume de l'auteur. Les phrases sont longues mais très rythmées et à la fois pleines d'humour et poétiques. On s'éloigne un petit peu en cela des lectures feel good où l'écriture est placée au second plan.

En définitive, c'est un livre qui reste agréable à lire et plutôt frais, mais où l'auteur n'a pas creusé les aspects qui m'intéressaient le plus. J'aurais finalement simplement souhaité qu'il aille plus loin dans l'écriture des personnages et dans l'impact des décisions de Juliette sur sa propre vie.

.

2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *