Le Tricycle Rouge - Epoustouflant !

15/05/2018

Titre : Le Tricycle Rouge

Auteur : Vincent Hauuy

Editions : Le Livre de Poche

Prix : 8,40 €

Parution : 28 mars 2018

Nombre de pages : 512 pages

Genre : Thriller

Résumé : Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un tueur en série présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’œuvre.
Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix.
Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

.

J’avais déjà été très tenté par Le Tricycle Rouge lors de sa sortie en grand format, notamment parce qu’il a été acclamé par Michel Bussi, un auteur dont j’apprécie particulièrement le travail. Pour une raison inconnue, j’ai pourtant attendu la sortie poche avant de m’y plonger et comment vous dire… WAOUH ! Énorme coup de cœur pour ce premier roman à la fois addictif, étonnant et original. Un grand merci donc aux éditions Le Livre de Poche pour leur envoi ! 

Dès le prologue, j’ai su que j’allais passer un bon moment. Le style de Vincent Hauuy m’a tout de suite séduit grâce à son efficacité et sa fluidité. C’est d’autant plus surprenant étant donné qu’il s’agit du premier roman de l’auteur. Un thriller ne se doit pas forcément d’être addictif mais avouons que lorsque c’est le cas, la lecture n’en est que plus agréable. N’est-ce pas une sensation merveilleuse que d’être totalement en apnée le temps de quelques heures alors que les pages défilent entre les doigts sans qu’on s’en rende compte ? 

Après le style, vient l’intrigue. Ou, en l’occurrence, les intrigues. Que ce soit celle mettant en scène Sophie, blogueuse et journaliste à ses heures perdues, ou Noah, ancien profiler qui n’est désormais plus que l’ombre de lui-même, chacune se révèle plus palpitante que l’autre au fil des chapitres courts. Le lecteur vacille constamment entre les deux histoires parallèles, un peu plus curieux et frustré à chaque fois.
Pour tout vous dire, le dernier livre en date qui m’avait autant tenu en haleine avait été Âmes Soeurs de John Marrs. Comme quoi, les éditions Hugo Thriller (qui ont initialement édité Le Tricycle Rouge en grand format) semblent accorder beaucoup d’importance à l’aspect prenant des livres qu’ils publient !

En ce qui concerne les personnages, là encore Vincent Hauuy a frappé fort en dépeignant des protagonistes aussi attachants que complexes. Noah m’a fait penser à Patrick Jane, le plus célèbre des mentalistes, croisé avec Monk, dont les tocs ne sont plus à présenter. Sophie, quant à elle, est cette héroïne intrépide et courageuse qui fourre son nez partout au risque de se mettre en grand danger. Leurs routes mettent un certain temps avant de se croiser mais une fois que c’est chose faite, l’histoire prend une nouvelle tournure et devient encore plus palpitante (oui, oui, c’est possible).
Il y a également toute une ribambelle de personnages secondaires qui viennent assister (ou pas) le duo et contrairement à ce que j’ai pu lire sur d’autres blogs, je n’ai pas eu de mal à comprendre qui était qui. J’ai trouvé, au contraire, la façon dont l’auteur a décidé de les introduire parfaitement cohérente avec le récit.

Je suis resté volontairement vague sur les thématiques abordées car je pense que dans un thriller comme celui-ci, il est important de les découvrir par soi-même. Pour ma part, j’ai vraiment abordé Le Tricycle Rouge comme un immense puzzle dont j’ai découvert les nombreuses pièces au fur et à mesure de la narration. Petit à petit, la sensation d’être totalement perdu se dissipe au profit d’un tableau sombre et violent qui m’a surpris par son originalité. Je ne m’attendais effectivement pas à ce que certains sujets soient abordés et je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman les yeux fermés, sans trop en savoir ; l’effet de surprise n’en sera que plus réussi.

En conclusion, si cela n’a pas déjà été fait, je vous recommande chaudement de vous précipiter dans votre librairie préférée afin d’acquérir Le Tricycle Rouge. Une histoire qui vous tiendra en haleine du début à la fin et dont la suite, Le Brasier, vient tout juste de paraître. On se retrouve d’ailleurs dès la fin de la semaine prochaine pour en parler ici !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *