Meurtres à Willow Pond - Une lecture agréable mais pas mémorable !

01/05/2018

3

Titre : Meurtres à Willow Pond

Auteur : Ned Crabb

Editions : Gallmeister

Prix : 10,80 €

Parution : 1 mars 2018

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Policier

Résumé : Alicia et Six Godwin coulent une existence paisible jusqu’au jour où ils partent en week-end dans le luxueux lodge que leur richissime cousine, Iphigene Seldon, dirige d’une main de fer. Âgée de soixante-dix-sept ans et dotée d’un caractère bien trempé, la vieille dame a justement convoqué ses nombreux héritiers pour leur annoncer qu’elle s’apprête à modifier son testament. Au lodge, l’atmopshère devient électrique. Tandis qu’un orage d’une extrême violence se prépare, tous les membres de la famille se laissent envahir par des envies de meurtre.

.

En lisant le résumé de Meurtres à Willow Pond, je me suis dit que ce roman était fait pour moi. Un huis clos dans une luxueuse maison sur les bords d'un lac du Maine, une famille pleine de secrets, un clin d’œil à Agatha Christie indéniable et un meurtre : que demander de plus ? Même si je pense avoir finalement placé la barre trop haut, j'ai quand même passé un agréable moment de lecture pour lequel je remercie Gallmeister !

Ce que j'apprécie tout particulièrement dans les romans de cette maison d'édition, ce sont les paysages qu'on découvre au fil des pages. A chaque fois, je me sens totalement immergé dans les histoires que je lis. D'autant que quand je regarde ma bibliothèque, je me rends compte que Gallmeister m'a fait voyager aux quatre coins de l'Amérique dans des endroits que je rêve désormais de visiter en vrai. 

Bon, maintenant que cette parenthèse est fermée, passons au bouquin. 
J'ai vraiment adoré l'ambiance singulière qui m'a effectivement beaucoup rappelé la bibliographie de la reine du crime. Tous les personnages sont réunis au même endroit, "coincés" dans une maison pleine de non-dits et de mensonges à l'approche d'un gros orage. On sent que chaque protagoniste a des secrets à cacher, qu'ils ont tous l'air coupable et qu'ils pourraient tous commettre un meurtre pour des raisons qui leur sont propres. Pour être honnête, on est loin du style d'Agatha Christie qui sait parfaitement distiller les indices aux moments opportuns et grâce auquel on ne voit pas le temps passer. Ici, j'ai notamment déploré quelques longueurs qui auraient pu être évitées. Heureusement que l'humour sarcastique et souvent noir a relevé le niveau et m'a fait sourire pas mal de fois. 

En ce qui concerne l'intrigue en elle-même, rien de très original à vrai dire. Le scénario de la riche tante qui annonce vouloir changer son testament au dernier moment est très connu et a déjà été utilisé de nombreuses fois en littérature. C'est peut-être ce qui explique le fait que j'ai rapidement vu vers quoi on se dirigeait et que j'ai finalement été peu surpris. Par ailleurs, la révélation finale m'a semblé un peu tirée par le cheveux mais ne m'étant pas attendu à quelque chose d'exceptionnel, cela ne m'a curieusement pas vraiment dérangé. 

Pour finir, Meurtres à Willow Pond m'a tout de même fait passer un agréable moment, ne serait-ce que parce que je me suis senti totalement dépaysé. Bien que l'intrigue aurait pu être mieux ficelée, je recommande néanmoins ce roman à tous les fans d'Agatha Christie qui voudraient voyager le temps d'une lecture.

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *