Tout autre nom - Des qualités mais un manque de compréhension...

01/05/2018

3

Titre : Tout autre nom

Auteur : Craig Johnson

Editions : Gallmeister

Prix : 21,50 €

Parution : 15 mars 2018

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Policier

Résumé : Comme chaque année, le shérif Walt Longmire s’apprête à traverser le morose hiver des hautes plaines du Wyoming lorsque son ancien mentor, Lucian Connally, lui demande de s’occuper d’une affaire douloureuse. Dans un comté voisin, l’inspecteur Gerald Holman s’est suicidé dans sa chambre d’hôtel, et Lucian veut savoir ce qui a poussé son vieil ami à se tirer deux balles dans la tête. La curiosité de Walt est piquée, car deux balles, c’est une de trop. En feuilletant les dossiers de Holman, il découvre que ce dernier enquêtait sur une série de disparitions récentes de jeunes femmes dans un rayon de quinze kilomètres. Walt se lance dans une enquête haletante, bien décidé à percer ce mystère. Le dixième roman de Craig Johnson défile sous nous yeux à la vitesse d’un train lancé à toute allure. Tout autre nom est une aventure emplie d’énergie et d’humanité.

.

C'était la première fois que je lisais un roman de Craig Johnson et même si avec du recul et de façon totalement objective je lui reconnais des qualités, je ne peux pas dire que j'ai apprécié ma lecture. Une raison principale à cela : il s'agit du dixième "tome" d'une suite de romans avec des personnages principaux récurrents. Je vais tout de suite vous expliquer pourquoi cela m'a posé problème. Juste avant, je remercie tout de même les éditions Gallmeister pour leur envoi. 

Comme je le disais, Tout autre nom possède de nombreuses qualités. Un côté immersif indéniable dans le sud des États-Unis avec sa culture et ses paysages désertiques, une enquête plutôt intéressante et surprenante à bien des égards, des personnages plutôt bien travaillés...
MAIS, le fait qu'il s'agisse d'un dixième "tome" se ressent, malheureusement, fortement. C'est-à-dire que si vous n'avez pas lu les neuf romans précédents (ou au moins les trois/quatre derniers), vous n'allez certainement pas comprendre 30-40% de l'histoire. Avouez que pour un livre de 350 pages, ça fait beaucoup... 

En fait, sans parler de l'intrigue de Tout autre nom en particulier (qui n'a rien de compliqué en soi), c'est surtout les liens entre les personnages, leurs relations et leur passé qui sont difficiles à assimiler. Parfois, j'ai eu l'impression d'arriver au milieu d'une conversation entre plusieurs individus que je ne connaissais pas et dont je ne pouvais, par conséquent, pas saisir le propos. J'ai pourtant déjà eu affaire à des auteurs qui reprennent des protagonistes issus d'histoires précédentes (je pense notamment à Lisa Gardner) sans que ce soit dérangeant. On passe forcément à côté de certains clins d'oeil mais la lecture n'est pas pour autant gâchée, ce qui a été un peu le cas ici...

En conclusion, j'aurais tendance à vous recommander de lire les autres livres de l'auteur avant Tout autre nom si celui-ci vous tente, autrement, vous risquez d'être aussi frustré que déçu...

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *