Je ne te hais... plus du tout – Une bonne conclusion !

06/06/2018

Titre : Je ne te hais... plus du tout

Auteur : Sara Wolf

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 16,90 €

Parution : 15 mars 2018

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Young Adult

Résumé : Isis Blake n'est plus tombée amoureuse depuis trois ans, quarante-trois semaines et deux jours.
Enfin... il se pourrait que si, mais elle ne l'avouerait sous aucun prétexte. Il se pourrait aussi qu'il y ait un trou béant dans son coeur, un trou d'à peu près la taille de Jack Hunter.
Déterminée à combler ce vide, c'est avec un grand sourire qu'elle débarque à l'université pour débuter sa nouvelle vie. Mais lorsqu'elle aperçoit Sans-Nom, celui qui l'a meurtrie à jamais, son sourire s'efface aussitôt...

.

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce troisième et dernier tome de la saga Lovely Vicious. Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé du tome 1 et du tome 2, que j’avais tous deux trouvés très sympathiques à lire. J’avais donc hâte de connaître le dénouement des aventures d’Isis et Jack. Eh bien comme on dit, jamais 2 sans 3 ! Ce dernier tome ne fait pas exception à la règle et conclut efficacement une saga très agréable à lire.

 

Jack et Isis doivent ici faire face aux retombées de l’événement qui clôturait le tome précédent (un gros cliffhanger d’ailleurs, disons les choses comme elles sont). Ils doivent chacun se confronter à la même chose : leur culpabilité. Ils devront se reconstruire petit à petit, et cela ne se fera pas sans mal puisqu’ils devront tous deux faire face à de vieux démons.

Dans ce tome, nous faisons aussi connaissance avec plusieurs nouveaux personnages. J’ai adoré Diana et Yvette, et j’ai détesté « Sans-Nom ». J’ai trouvé Charlie et Grégory sympathiques. Quant à Jack et Isis, rien de neuf sous les tropiques : j’adore toujours autant Isis, et je n’ai fait qu’apprécier Jack davantage encore avec ce tome.

 

Je suis moins fan de l’aspect un peu « enquête » présent dans ce tome. Cependant, cela est utile à l’intrigue et ne prend absolument pas le dessus sur le reste, ça ne m’a donc pas trop dérangée dans ma lecture au final. Un autre petit point négatif : la prévisibilité de l’intrigue. Étant un dernier tome, on se doute fatalement du dénouement (même sans en connaître tous les détails). Et pourtant, la lecture ne s’en trouve pas altérée et reste agréable du début à la fin.

Par contre, ce que j’ai vraiment apprécié avec ce tome, c’est qu’il montre bien que tout en ayant su faire évoluer ses personnages, l’auteur est également parvenue à rester constante dans ses trois tomes (je ne vous mens pas, j’ai mis la même note aux trois tomes !) et à rendre son histoire équilibrée. Elle ne souffre d’aucun temps morts ou de longueurs, et je trouve que c’est quelque chose d’assez rare pour une saga littéraire. Ça mérite d’être souligné et applaudi !

 

En ce qui concerne la plume de l’auteur, c’est un savant mélange entre ce qu’elle nous proposait dans le tome 1 et le tome 2, à savoir que c’est à la fois très humoristique (merci Isis !), et à d’autres moments bien plus sombre. Pour le reste pas de changement, des chapitres un peu plus longs que ce qu’on retrouve habituellement en Young Adult et une alternance des points de vue d’Isis et Jack. Cependant, je trouve que ce dernier n’a toujours pas autant la parole qu’Isis, et je trouve ça dommage, j’aurais aimé avoir plus de passages de son point de vue, même si au final ça ne porte pas préjudice à l’histoire.

 

En bref, j’ai trouvé que ce tome concluait de manière efficace cette trilogie, que je vous conseille vraiment si vous ne vous êtes pas encore penché sur cette dernière. D’autant plus que les beaux jours reviennent, et je trouve que c’est clairement une saga littéraire qui colle à la saison.

.

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *