Sans un bruit : le Roi du silence !

20/06/2018

Titre : Sans un bruit

Réalisateur : John Krasinki

Avec : John Krasinki, Emily Blunt, Millicent Simmonds, Noah Jupe, ...

Genre : Thriller, Epouvante-Horreur

Durée : 1h30

Nationalité : Américain

Sortie : 20 juin 2018

Résumé : Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Sans un bruit est un film prenant et captivant. Pour son troisième film en tant que réalisateur, John Krasinki tente un coup de maître : un film silencieux dont lui et sa femme dans la vraie vie en sont les héros. Et c’est réussi. Malgré le silence durant 95% des scènes, on est complètement happé par l’intrigue et ce, du début jusqu’à la toute fin. 

Sans un bruit n’est pas à proprement parler un film d’horreur. Et ce n’est pas le film le plus flippant de tous les temps comme l’ont déjà décrit certains médias. En revanche, c’est un film au suspens monstre, à l’intrigue superbement bien ficelée, aux monstres effrayants (à mi-chemin entre ceux d’Alien et les Demogorgons de Stranger Things) et aux scènes surprenantes. Puis ces grands méchants aveugles qui réagissent au moindre petit bruit (oui, même le plus petit) arrivent à être aussi terrifiants que s’ils étaient capables de voir. Ils font légèrement penser aux T-rex de Jurassic Park, qui eux ont une vue basée sur le mouvement et qui ne voient donc pas leurs proies si elles restent immobiles. 

Tout au long de cette heure trente de film, les cœurs battent à cent à l’heure. On est à la fois touché par cette petite famille qui tente de se remettre d’une tragédie et qui s’apprête à affronter un défi de taille (lequel ? à vous de le découvrir !). On se surprend à soi-même retenir sa respiration et à faire attention à ne pas faire de bruit. En revanche, après le film, j’ai entendu un groupe d’amis, essentiellement composé d’hommes d’environ trente ans, dire qu’ils trouvaient le côté famille un peu pathos et un peu ridicule. Ils trouvaient que cela faisait très américain de vouloir toujours essayer de tirer des larmes, même dans un film d’horreur. En ce qui me concerne, cela ne m’a pas dérangé, même s’il est vrai que le film est essentiellement fait de ces scènes. 

Quant à la fin, elle est aussi incroyable qu’épique. Quelle conclusion ! Elle est tellement géniale que dans la salle de cinéma, il y a eu un moment de flottement puis des éclats de rire et des applaudissements ! Retourner à la réalité et recommencer à entendre des bruits est quelque peu étrange après ce long silence, c’est également une sacrée expérience. Au final, je vous conseille vivement de le regarder au moins une fois pour son originalité et son ambiance unique !

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *