What light – Une belle histoire mais trop simple

15/06/2018

Titre : What Light

Auteur : Jay Asher

Editions : Michel Lafon

Prix : 14,95 €

Parution : 12 octobre 2017

Nombre de pages : 288 pages

Genre : Young Adult, Romance

Résumé : La famille de Sierra gère une ferme de sapins de Noël dans l'Oregon. C'est un cadre plutôt bucolique pour une fille qui grandit ici. Sauf que chaque année ils rejoignent leur seconde maison en Californie pour vendre leurs lots de sapin de Noël pour la saison. Ainsi, Sierra vit deux vies : sa vie dans l'Oregon et sa vie à Noël. En laisser une entraîne toujours un manque.

Jusqu'à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb, et une vie en éclipse une autre.

Caleb n'a pas la réputation d'être un garçon parfait : il y a quelques années de ça, il a commis une énorme erreur et a payé pour cela depuis. Mais Sierra voit au-delà du passé de Caleb et devient déterminée à l'aider à trouver le pardon et, peut-être, la rédemption. Les désapprobations, les fausses idées et les soupçons tourbillonnent autour d'eux, Caleb et Sierra découvrent alors la seule chose qui transcende tout le reste : le véritable amour.

.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre. Il me faisait de l’œil depuis sa sortie en octobre 2017, et n’ayant pas encore eu l’occasion de l’acheter, j’ai sauté sur l’occasion de le recevoir. Au vu de la couverture et du résumé, je m’attendais à une jolie romance d’hiver, et même si c’est en gros ce dont il est question, je n’ai pas été autant sous le charme que je l’aurais souhaité.

 

Avant toute chose, un mot sur cette SUBLIME couverture. Grâce à cette dernière, l’objet-livre est juste magnifique, il est aussi brillant qu’une guirlande lumineuse de Noël et on est totalement dans le thème du roman. Franchement, je n’ai même pas envie de le ranger dans ma bibliothèque, je préférerais qu’il reste visible !

 

Pour les points positifs, déjà, j’aimerais aborder la personnalité de Sierra. Dès les premières pages, il est impossible de ne pas voir que Sierra est littéralement coupée en deux : une partie de son cœur est en Oregon, là où elle passe la majorité de sa vie, et l’autre moitié est en Californie, là où, depuis de nombreuses années déjà, elle s’installe un mois par an (de Thanksgiving à Noël) avec ses parents pour vendre des sapins. Je trouve que l’amour qu’elle porte à ces deux régions et à leurs habitants respectifs est réellement touchant, c’est presque de la passion et on ne peut pas y rester insensible. J’ai également apprécié Caleb : mystérieux dans un premier temps, torturé ensuite, il est difficile de ne pas être touché par son histoire.

Personnellement, j’aime beaucoup la période des fêtes de fin d’année, et étant donné que l’histoire prend place à cette période, ça m’a beaucoup plu également (même si bon, Californie oblige, la neige n’était clairement pas assez présente à mon goût, dommage !). C’est vraiment une ambiance particulière et honnêtement, j’avais presque l’impression d’y être alors qu’on est en plein mois de juin ! Quant à tout l’aspect gestion et vente des sapins, j’avais peur qu’il me dérange à la lecture, mais au contraire ça nous immerge encore plus dans l’histoire et dans l’ambiance des fêtes, du coup bonne surprise à ce niveau.

 

Pour les points négatifs, les principaux sont pour moi la plume de l’auteur et la simplicité de l’histoire. Certes, cette dernière est belle, mais elle reste assez « classique » et déjà vue, et il m’a manqué ce petit je-ne-sais-quoi pour la rendre inoubliable à mes yeux. Je n’ai pas ressenti les frissons que j’ai déjà pu ressentir en lisant certaines autres histoires d’amour. Et je pense que justement, c’est en lien avec la plume de l’auteur car elle est pour moi trop simple, malheureusement pas assez « poétique » pour la belle histoire qu’il nous conte. Et je dois dire que malgré l’histoire percutante, j’avais déjà eu le même problème lors de ma lecture de 13 Reasons Why.

Enfin, et c’est peut-être un détail mais ça m’a tout de même dérangé : les amies de Sierra (en Oregon). Je les ai trouvées assez agaçantes par moments, car même si en apparence elles sont conciliantes, en réalité on dirait qu’elles ne comprennent pas que Sierra soit autant attachée à son petit coin de Californie. Je les ai trouvées trop « possessives », surtout sachant qu’elles ont Sierra pour elles toute l’année à l’exception d’un seul mois par an.     

 

Au final, c’est une romance sympathique mais pas inoubliable que nous propose Jay Asher avec What Light. Je vous recommande tout de même ce livre qui vous fera passer un bon petit moment de lecture. À lire en été si vous êtes nostalgiques de la période des fêtes de fin d’année, ou en hiver si vous voulez vous blottir encore plus profondément dans ce petit cocon constitué de bonne nourriture, de lumières et de neige !

.

Petite universitaire belge âgée de 25 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *