Le Pensionnat des Innocentes - La première enquête d'une inspectrice mémorable !

07/07/2018

Titre : Le Pensionnat des Innocentes

Auteur : Angela Marsons

Editions : Belfond Noir

Prix : 20,90 €

Parution : 16 mai 2018

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Thriller

Résumé : 2004. Par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au-dessus d'une tombe fraîchement creusée.

Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface...

De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire.
Au même moment, Crestwood fait la une des médias : des fouilles archéologiques viennent de mettre au jour le squelette d'une adolescente enterrée dans le jardin.

Coïncidence ? L'inspectrice Kim Stone n'y croit pas. Et quand les ossements d'autres fillettes sont exhumés, l'affaire prend rapidement un tour personnel pour cette jeune flic au tempérament plus tranchant qu'une lame de rasoir. Elle qui a connu l'assistance publique est bien décidée à rendre justice aux innocentes oubliées de tous dans ce lieu cauchemardesque...

.

Le résumé m’a immédiatement séduit par le mystère qui s’en dégageait. C’est typiquement le genre d’histoires qui me plaisent car elles ont le don de susciter ma curiosité avant même que je les commence. Le Pensionnat des Innocentes est le « premier tome » d’une longue saga qui a pour personnage principal l’inspectrice Kim Stone. Et une chose est sûre, vu l’excellent moment que celui-ci m’a fait passer, je compte bien découvrir toutes ses autres enquêtes ! Je remercie par conséquent les éditions Belfond pour leur envoi, en espérant que la suite sera rapidement publiée en France. 

L’un des atouts indéniables de ce roman est son héroïne. Kim est une femme indépendante, intelligente, froide sur les bords mais également très attachante, notamment grâce à son histoire personnelle (qui, d’ailleurs, n’a pas encore été totalement racontée). Elle porte véritablement l’intrigue sur ses épaules, ce qui en fait un excellent protagoniste qu’on aime suivre et dont on attend avec impatience les futures aventures.

En parlant de l’intrigue, justement, c’est là où j’ai noté quelques bémols mais rien de dramatique comparé aux nombreuses déceptions que j’ai eues ces derniers temps. 
En soi, l’histoire en elle-même m’a plu. J’ai adoré l’enquête et le suspense qui m’ont tenu en haleine du début à la fin. Cependant, la première grosse révélation m’a déçu par sa simplicité et sa prévisibilité. Arrivé à 30 pages de la fin, je me suis donc dit : « tout ça pour ça ? ». MAIS, et c’est là l’autre point fort de l’intrigue, je n’ai absolument pas vu venir le second twist qui dévoile à lui seul tout le potentiel de l’auteure. 
Même si certaines erreurs auraient pu être évitées, je trouve qu’Angela Marsons est néanmoins parvenue à écrire une histoire pleine de rebondissements, de faux semblants, de secrets et de mensonges qui, avec du recul, tient toutes ses promesses. 
D’autre part, on sent qu’elle a souhaité approfondir la psychologie de ses personnages, ce qui est vraiment appréciable, surtout dans l’idée d’en faire des protagonistes récurrents. 

En somme, si vous cherchez un thriller qui vous tiendra en haleine, que les vieux orphelinats abandonnés vous attirent et que vous aimez les retournements de situations qui vous coupent le souffle, alors Le Pensionnat des Innocentes est fait pour vous ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
2 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Salut ! Autant j'ai été emballée dès les premières pages, autant le souffle est vite retombé... J'ai trouvé l'héroïne pénible, les autres personnages peu attachants, leur psychologie pas assez fouillée... L'histoire est trop téléphonée, et le rebondissement final arrive comme un cheveu sur la soupe... Cela étant, je comprends que certains puissent accrocher grave ^^

    • Oui, avec le recul je comprends qu'il aurait mérité être davantage peaufiné. Mais je trouve la base solide et malgré une intrigue assez classique, au moins la fin ne m'a pas déçu contrairement à beaucoup d'autres *tousse* Les Jumeaux de Piolenc *tousse* thrillers actuels sur le marché qui sont souvent bien trop invraisemblables !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *