Quels livres mettre dans sa valise cet été ?

01/07/2018

Pas toujours facile de se séparer de ses livres avant de partir en vacances. Et pourtant, certains lecteurs remplacent leur lecture actuelle par des livres estivaux, plus adaptés à cette longue période de détente (ou de travail !) que sont les vacances.

 

Voici quelques suggestions de livres que les rédacteurs de NiNeHank vous conseillent de glisser dans votre valise :

Eliza et ses monstres (Francesca Zappia)

Résumé : Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire. Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star. Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique. Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne…

L’avis d’Alicia : un roman léger et plein d’espoir, avec une plume des plus agréables et une héroïne touchante. Un livre parfait pour l’été ? Oui, car une petite romance se glisse dans le destin d’Eliza, l’histoire est légère et se lit très rapidement !

 

Une braise sous la cendre (Sabaa Tahir)

Résumé : Laia est une esclave. Elias est un soldat. Aucun d’entre eux n’est libre. Sous l’Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l’Empereur risquent l’exécution des personnes qu’ils aiment et la destruction de tout ce qui leur est cher. C’est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l’Empire. Ils ne défient pas l’Empire. Ils ont vu ce qui arrive à ceux qui osent le faire. Mais quand le frère de Laia est arrêté pour trahison, Laia doit prendre une décision. En échange d’aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l’intérieur même de la plus grande académie militaire de l’Empire. Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l’école – et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut qu’une chose : se libérer de la tyrannie qu’il se doit d’appliquer de par sa formation. Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l’Empire.

L’avis d’Anton : le premier tome se passe principalement dans le désert. Les personnages sont complexes, recherchés, approfondis. L’intrigue est palpitante et addictive. Keris est sans aucun doute le meilleur méchant que je connaisse (elle a largement surpassé Voldy qui paraît fade à côté). Et enfin, l’univers est tellement riche qu’à chaque tome on en découvre un peu plus et c’est toujours aussi fascinant !

 

 

Percy Jackson, Héros de l’Olympe (Rick Riordan)

Résumé : Lorsque Jason, Piper et Leo arrivent à la Colonie des Sang-Mêlé, le seul refuge pour les enfants demi-dieux, ils croient enfin être en sécurité. Pourtant, autour d’eux, le climat est à la guerre. Et la rumeur d’une terrible malédiction court d’un demi-dieu à l’autre. Pire encore : Jason, Piper et Léo sont les élus d’une dangereuse quête. Le trio a quatre jours pour délivrer Héra et empêcher la malédiction de se réaliser.

L’avis de Greycie : ces sagas représentent le cocktail parfait pour passer du bon temps tout en lisant. Vous trouverez de l’aventure, de la romance, de l’action, de l’humour et des personnages plus qu’attachants, le tout combiné à de la mythologie gréco-romaine. La mise en abîme est parfaite puisque généralement les péripéties se passent pendant les vacances scolaires dans une colonie, ce qui met tout de suite dans l’ambiance ! Pour finir, la formidable saga de Rick Riordan est une invitation au voyage. Vous découvrirez les Etats-Unis et le sud de l’Europe sous un autre regard.

 

Songe à la douceur (Clémentine Beauvais)

Résumé : Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? 

L’avis de Clélia : tous les ingrédients d’une belle lecture estivale sont réunis dans ce roman tout juste sorti en format poche. Car qui n’a jamais profité d’une longue période d’été pour relire un classique de la littérature ? A travers cette réécriture d’Eugène Onéguine de Pouchkine, Clémentine Beauvais nous plonge dans l’univers poétique et musical d’une romance à travers les âges. Un récit dansant et original à découvrir cet été !

 

L’amie prodigieuse (Elena Ferrante)

Résumé : « Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.» Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.  Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

L’avis de Sabrina : j’adore cette saga qui m’a bouleversée et que j’ai découvert en été. Je n’imagine pas lire ces livres à une autre période de l’année. Quand je les lis, j’ai littéralement l’impression de voyager en Italie, d’être au bord de la mer avec eux, de me balader entre les rues de Naples, Pise et Rome.

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *