La courte histoire de la fille d'à côté - Un roman surprenant !

10/08/2018

Titre : La courte histoire de la fille d'à côté

Auteur : Jared Reck

Editions : Gallimard Jeunesse

Prix : 16,00 €

Parution : 31 mai 2018

Nombre de pages : 320 pages

Genre : YA, tranche de vie

Résumé : Si on était dans un film, Matt dirait à Tabby qu'il est fou d'elle. Alors, elle se jetterait dans ses bras -sous une pluie battante, évidemment. Mais on n'est pas dans un film : Matt et Taby sont voisins, il est son meilleur ami, et elle est amoureuse de Liam. Cynique, romantique, sur le terrain de basket, pendant les cours, Matt repense à leurs moments partagés et serait prêt à tout pour la garder.

Quand je me suis retrouvée avec La courte histoire de la fille d’à côté dans les mains, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un petit soupir exaspéré. Eh oui, j’allais encore lire l’histoire d’un amoureux transi pour la girl next door, avec un gros triangle amoureux par-dessus le marché. Je l’ai donc laissé traîner dans mon étagère, un peu, beaucoup, passionnément.

Et puis finalement, un jour où j’avais envie de sortir un peu de ce que je lis le plus (à savoir les littératures de l’imaginaire), je me suis dit que je lirais bien un peu de contemporain, voire du young adult contemporain. Ça arrive suffisamment rarement pour que ce soit signalé.

C’est comme ça que je me suis lancée dans la lecture de La courte histoire de la fille d’à côté.

Et alors, ça donne quoi ?

Avant toute chose, un conseil : ne lisez pas le résumé de la quatrième de couverture. Vraiment pas. Ça va vous mettre sur la voie de quelque chose qui se passe dans le roman et qui devrait (à mon sens) rester une surprise pour le lecteur. Évidemment, ça me complique aussi la chose, parce que je vais devoir expliquer ce que j’ai aimé dans le roman sans vous en dévoiler l’un des ressorts narratifs.

Vous l’aurez compris, et contre toute attente, j’ai passé un très chouette moment avec ce roman, qui n’est pourtant pas du tout dans la ligne de ce que j’ai l’habitude de lire.

C’est l’un de ces romans qui est vraiment très tourné autour des personnages et de leur ressenti. J’ai aimé suivre l’évolution du personnage de Matt que j’ai trouvé très juste et très bien écrit. Ce qui est drôle, c’est qu’en lisant d’autres chroniques de l’ouvrage, j’ai vu que beaucoup de lecteurs avaient trouvé Matt vraiment agaçant et complètement nombriliste, et que d’une certaine manière ça leur avait gâché une partie du plaisir de la lecture. De mon côté, j’ai tout à fait trouvé Matt nombriliste et agaçant, mais c’est ce qui a fait que je l’ai trouvé d’une telle justesse dans l’écriture.

Matt est un adolescent de 15 ans éperdument amoureux de Tabby, sa meilleure amie et voisine depuis toujours. Il n’ose pas lui révéler ses sentiments de peur de faire basculer leur amitié et de la perdre. De toutes façons, il pense qu’il a le temps de la conquérir, et en attendant il peut se contenter d’imaginer ce qu’il dira et fera le jour de cette révélation, façon comédie romantique ultime. Sauf que quand Tabby commence à sortir avec Liam, le beau sportif du lycée, Matt commence à se dire qu’il n’a finalement plus tellement le temps de voir venir.

Et à partir de ce moment-là, Matt bascule dans une colère à demi dissimulée qui donne vraiment de la consistance au personnage. À mon sens, c’est un portrait d’adolescent très réussi, qui oscille entre joie intense, peur de l’échec, ambition et déprime. Avec tous ses défauts, Matt reste quand même un personnage très attachant qui m’a rappelé certaines personnes de mon entourage.

En somme, ce roman que j’imaginais complètement à l’opposé des ouvrages que j’aime lire d’ordinaire m’a vraiment beaucoup plu. J’ai été émue par les personnages et je mentirais si je disais que je n’ai pas versé quelques larmes durant ma lecture.

Qui sait, j’ai peut-être un petit cœur de midinette après tout ?

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *