La sirène et la licorne - Une très belle romance LGBTQ+

02/08/2018

Titre : La sirène et la licorne

Auteur : Erin Mosta

Editions : Rageot

Prix : 15,50€

Parution : 20 juin 2018

Nombre de pages : 272 pages

Genre : Romance jeunesse

Résumé : Tout les oppose, pourtant elles s’attirent, et vont vivre une très belle histoire d'amour au coeur de l'été.

La licorne, c’est Lili. 17 ans, cheveux longs couleur arc-en-ciel, ballerines pailletées. Elle est passionnée par les effets spéciaux et le maquillage au cinéma. Elle a été harcelée sur le Net par les élèves de sa classe. Pour oublier, elle quitte la banlieue parisienne et part en vacances chez sa tante près de l’océan. En apparence, tout va bien et elle assume. La réalité est moins facile.

La sirène, c’est Cris. Cheveux courts, baskets défoncées, vieux jean trop large. Passionnée de voile et de natation, elle est plus à l'aise sur l'océan qu'au milieu de la foule. En vacances dans la maison de vacances familiale, elle tente de guérir d’une blessure. Fragile en apparence, elle possède une vraie force intérieure.

.

C’était la première fois que je lisais une romance lesbienne pour un public adolescent et je vous avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre. J’avais peur que l’auteure soit maladroite ou que ce ne soit pas réaliste ou que ce soit beaucoup trop niais mais ça n’a pas du tout été le cas. C’est un beau roman, plein d’espoir, qui aborde de nombreux sujets, et au milieu de tout ça, deux adolescentes tombent amoureuses. 

Le roman est écrit du point de vue de Lili, qui part vivre chez sa tante dont elle ne connaît absolument rien et qui semble très mystérieuse. Lili ne connaît personne et est une fille un peu à part, qui se maquille à outrance et porte des vêtements dont le thème est bien souvent les licornes, ce qui attire toujours le regard des gens. Et puis un jour elle fait la rencontre de Cris, qu’elle prend pour un garçon au début et qu’elle va embarquer dans son projet de vidéo puisqu’elle aimerait plus tard travailler dans les effets spéciaux et qu’elle était justement en train de maquiller un arbre lorsqu’elle est tombée sur Cris. Et c’est de là que tout commence. 

Bien sûr, leur histoire d’amour ne démarre pas tout de suite et leur amitié est même semée d’embûches. La famille de Cris désapprouve et même le meilleur ami de Cris, Julien, tente de les séparer. Quant à Julie, la tante de Lili, elle doit gérer ses propres problèmes et laisse Lili vivre sa vie mais cette dernière enchaîne tout de même les bêtises, ce qui va tout mettre en péril. 

Malgré ça, les deux filles sont rebelles et se fichent bien de ce que les autres pensent et leur histoire d’amour prend forme doucement, au fil des chapitres. Au passage, on apprend à connaître les deux jeunes filles et leurs blessures profondes, celles qui les empêchaient de s’avouer leurs sentiments l’une et l’autre. Lili a vécu une histoire très difficile avec une autre fille lorsqu’elle était plus jeune et le traumatisme est encore présent. Quant à Cris, c’est un accident de voile qui l’a fait se renfermer sur elle-même. Ensemble, elle vont se reconstruire et se montrer l’une à l’autre qu’il y a bien d’autres choses dans la vie que les deux univers auxquels elles se cantonnaient. 

Il y a d’autres histoires en parallèle dont je ne parlerai pas ici pour vous garder le suspens mais sachez qu’il ne s’agit pas que d’une histoire d’amour. On apprend à connaître les autres personnages, dont la tante de Lili ainsi que Julien, le meilleur ami de Cris, et ce sont des personnages très touchants dont on ne soupçonnerait pas l’histoire. Cela permet de rendre ce roman encore plus profond et permet de varier les sujets puisque ça aurait pu très vite devenir lassant. 

Pour conclure, je dirais qu’il s’agit d’un très beau livre, d’une belle histoire d’amour, plein de messages d’espoir qui devrait plaire aux adolescents et même à ceux plus vieux (dont je fais partie). Le seul petit bémol, c’est la fin qui était trop niaise pour moi, mais je comprends le choix de l’auteur. C’est juste qu’à la base, je déteste les romances, donc forcément il fallait que je trouve de la niaiserie quelque part. 

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
2 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je l'avais vu passer et je m'étais dit que "non, pas encore une romance ultra niaise"! Du coup, ta chronique me donne envie de me frotter un peu à ce roman :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *