Le Grimoire de l'Ange - Un bon polar historique

27/08/2018

4

Titre : Le Grimoire de l'Ange

Auteur : Alfredo Colitto

Editions : L'Archipel

Prix : 22,00 €

Parution : 13 juin 2018

Nombre de pages : 308 pages

Genre : Policier, historique

Résumé : Venise, mai 1313. Alors que les préparatifs pour la fête de l’Ascension vont bon train, les eaux de la lagune charrient jusqu’à la place Saint Marc les cadavres de trois enfants crucifiés. L’horreur est a son comble parmi la population. Afin de calmer les esprits, le Conseil des Dix, organe chargé de veiller à la sécurité de la République de Venise, accuse Eleazar, un vieux Juif, d’avoir perpétré ces meurtres. Son amie Adia, convaincue de son innocence, appelle à la rescousse un amour de jeunesse, Mondino de Liuzzi, chirurgien de Bologne célèbre mais controversé. Il apparaît bien vite qu’un mystérieux « Grimoire de l’ange » serait à l’origine de la condamnation du vieil homme. Quelqu’un souhaite s’emparer de ce manuscrit qui permettrait de disposer de pouvoirs phénoménaux, quasi magiques...

L'année dernière, à peu près à la même période, je découvrais la plume d'Alfredo Colitto avec son roman Les Disciples du Feu, dont je vous parlais par ici. J'avais vraiment bien aimé ce polar historique se déroulant en Italie au Moyen-Âge et mettant en scène un médecin qui mène l'enquête face à des événements mystérieux et même un peu ésotériques.

Je savais vaguement qu'à l'instar de l'inspecteur Harry Hole pour Jo Nesbo ou encore Robert Langdon pour Dan Brown, le personnage de Mondino était une figure récurrente chez Alfredo Colitto et que l'auteur en a fait le héros de plusieurs de ses polars historiques. D'ailleurs, après ma lecture des Disciples du Feu, je m'étais dit que je lirais les autres tomes de la série pour avoir le début des aventures du personnages. Mais bon, comme toujours, je veux lire bien plus de livres que je n'ai de temps, et à l'heure actuelle, je n'ai toujours pas touché au premier tome de la série L'Elixir des Templiers. Cela dit, quand j'ai vu que l'auteur sortait un nouveau roman avec le même personnage principal, je n'ai pas hésité un seul instant et je l'ai embarqué avec moi pour en profiter pendant les vacances !

Et alors, Le Grimoire de l'Ange, quel avis ?

La première surprise a été de découvrir que l'intrigue ne se déroulait pas à Bologne, comme pour Les Disciples du Feu, mais à Venise ! J'ai été particulièrement ravie de cette découverte, parce que j'ai la chance d'avoir pu visiter Venise il y a quelques années et qu'il m'était vraiment très simple d'imaginer les décors dans lesquels évoluaient les personnages.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et à retrouver le personnage de Mondino – toujours aussi entêté quand il s'agit de faire le jour sur un événement. Ici il répond à l'appel d'une certaine Adia pour mener l'enquête sur le meurtre de plusieurs enfants dans des circonstances plutôt étonnantes. Je ne sais pas si le personnage d'Adia était présent dans le premier tome des aventures de Mondino ou s'il apparaît dans celui-ci pour la toute première fois, mais je dois avouer que j'ai beaucoup aimé ce qu'il représentait : une femme libre et autonome dans une société où l'autonomie n'est clairement pas l'une des caractéristiques majeures des femmes.

Cependant, j'ai aussi regretté le rapport entre Mondino et cette dernière, et notamment les conséquences de sa présence sur les réactions de notre personnage principal. En effet, dans le tome précédent, j'avais trouvé Mondino intéressant mais aussi quelque peu « rigide » dans sa manière d'être, avec une logique poussée à l'extrême. Ces aspects du personnage le rendaient un peu moins aimable mais aussi beaucoup plus intéressant à mes yeux. Ici, la présence d'Adia semble rendre Mondino bien plus flexible et spontané, ce qui m'a un peu déçue.

Cela dit, l'enquête est tout aussi intrigante et agréable à lire. Là encore, Alfredo Colitto nous confronte aux jeux de pouvoir dans la cité vénitienne et Mondino n'a d'autre choix que celui de constater que la justice n'est pas nécessairement la préoccupation principale des puissants qui dirigent la ville.

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman, même si je lui ai préféré Les Disciples du Feu où la dimension ésotérique est plus présente : dans le précédent roman, Mondino doit expliquer scientifiquement un phénomène apparemment surnaturel (la combustion spontanée), alors qu'ici l'enquête est beaucoup plus classique puisqu'il s'agit « simplement » de trouver un meurtrier.

Dans tous les cas, si vous appréciez comme moi les enquêtes policières historiques, je vous recommande chaudement les romans d'Alfredo Colitto qui vous feront voyager dans l'Italie des année 1300 en un clin d'oeil !

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *