In real life : un premier tome prometteur !

17/09/2018

Titre : In real life : déconnexion

Auteur : Maiween Alix

Editions : Milan

Prix : 16,90 €

Parution : 22 août 2018

Nombre de pages : 408 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : Dans un futur post-apocalyptique, les humains vivent dans de petites implantations agricoles, travaillant à régénérer les écosystèmes endommagés. Chaque individu est connecté au Système. À travers ce vaste réseau numérique, les gens peuvent communiquer par la pensée et visiter pendant leur sommeil des "rêves éveillés", des rêves si réels qu'ils permettent aux membres du Système de vivre une existence virtuelle en parallèle de leur vie dans l'implantation. Chaque nuit, les adolescents s'affrontent dans des épreuves de construction de rêves. Le jour de la Répartition, les plus doués quitteront leur implantation pour consacrer leur vie à l'élaboration des rêves éveillés.
Brutalement arrachée au Système alors qu'elle est sur le point de remporter le Tournoi des constructeurs, Lani découvre un monde "hors connexion", dans lequel son pouvoir d'élaborer des rêves lui offre un destin inattendu.

.

Vous êtes un grand fan des séries Hunger Games, Divergente, La Cinquième Vague, Le Labyrinthe ? Alors restez assis et attendez que je vous parle de ce livre. 

Dans ce premier tome, nous allons découvrir une nouvelle société toute contrôlée et connectée. Tous les individus sont connectés et rien ne peut échapper aux autorités. Il est très facile pour eux de parler entre eux par la pensée, de pouvoir vivre des rêves de manière réelle. Mais derrière tout ça, chaque nuit, des adolescents vont s’affronter dans des épreuves plutôt étranges. Nous allons suivre de manière plus précise Lani, qui va découvrir un monde totalement différent puisqu’il est « hors connexion ». Deux mondes totalement différents, et pourtant…

Etant une grande fan de télé-réalité, d’Internet et compagnie, c’est avec une petite longueur d’avance que j’ai commencé ce roman. C’est un monde, un système super intéressant à découvrir, j’ai trouvé que l’auteur avait fait un très beau travail de construction concernant la société qu’elle impose dans ce livre. On voit qu’elle a réfléchi durant des heures pour éviter toutes les ambiguïtés, éviter les incohérences et ça se ressent. Pour moi, ça a été un page-turner très prenant et il était difficile de stopper ma lecture une fois commencée. L’action est omniprésente et c’est un point fort du roman ! 

Comme je l’ai déjà dit, cela m’a fait penser à toutes ces sagas qui se ressemblent, certes, mais que l’on prend plaisir à découvrir ou à redécouvrir avec de nouveaux personnages très différents. Quand je lisais ce roman, j’avais l’impression de regarder un film, c’était très visuel et je pense que cela m’a aidé à me plonger plus facilement dans ce monde nouveau. 

Il y a très peu de temps, je vous ai parlé d’Interfeel, le roman d’Antonin Atger publié aux éditions Pocket Jeunesse. Et bien je trouve que ces deux romans se ressemblent beaucoup. Attention, je ne dis pas qu’il s’agit d’un copier/coller, dans ces cas-là autant en lire un seul. Non non, le thème est commun puisque dans ces deux romans, la société est connectée ainsi que les humains qui peuvent communiquer grâce aux pensées. 

Au niveau des personnages, j’ai eu un peu de mal à m’attacher, peut-être que l’auteur a décidé de prendre son temps puisqu’il s’agit d’un tome 1 et qu’elle nous réserve de belles choses concernant ses personnages pour la suite des événements. En attendant, je peux vous assurer que j’attends avec impatience le tome 2, afin de savoir ce qui va réellement se passer. 

Pour résumer : j’ai passé un super moment en compagnie de cette histoire qui n’est pas originale, ni extraordinaire, mais il faut savoir qu’une fois commencée, il sera difficile de vous « déconnecter ».  

.

Agée de 24ans, étudiante en première année de Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Je suis passionnée de livres (j’aime tous les genres que ça soit thriller, fantastique, témoignage, jeunesse, romance), mais aussi de séries TV puisque j’adore passer ma journée à enchaîner les épisodes les uns après les autres
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *