The Faim - Summer Is A Curse

07/09/2018

 

Titre : Summer Is A Curse

Groupe : The Faim
 
Parution : 7 septembre 2018
 
Label : BMG Entertainement
 
Durée : 22 minutes
 
Nombre de titres : 6
 
Genre : PopRock Alternatif

 

En ce vendredi 7 septembre 2018, le groupe The Faim sort son premier EP de 6 titres, produit par John Feldmann, qui n’est plus à présenter me semble-t-il ! Si le groupe n’a cessé de nous impressionner depuis des mois maintenant, il est temps de jeter un œil ou une oreille critique à cet EP tant attendu ! 

On commence avec Summer Is A Curse. Le morceau est disponible sur les plateformes d’écoutes musicales depuis juin 2018 et ouvre cet EP avec entrain. Si le clip nous a fait danser tout l’été, avec ses versets plutôt doux pour des refrains tout en rythmes, c’est avec plaisir qu’il nous enchantera aussi bien à l’automne en nous remémorant les chaudes journées passées ! 

Le groupe était tellement impatient à l’idée de nous faire découvrir leur EP et ces six morceaux de leur composition qu’ils ont volontairement proposé ce titre, A Million Stars, à l’écoute avant la sortie officielle, soit le 31 août 2018. Le titre est un savant mélange de tout ce qui nous enchante chez le groupe : originalité, un refrain entêtant et un mélange de couleurs avec ce morceau un poil reggae sur les bords !

On adhère totalement ! 

Make Believe est un titre poignant, l’ayant découvert personnellement en live au Slam Dunk Festival, cette chanson m’a frappé en plein cœur, il y a une telle sincérité et une telle volonté de communiquer un réel message dans ce titre, que ce soit en live ou en version studio d’ailleurs, qu’on ne peut rester indifférent à son écoute et surtout lorsque l’on entend ce refrain :

I want to feel something
Je veux ressentir quelque chose
I want to feel air that I can breathe
Je veux sentir l’air que je respire
Im tired of being nothing
Je suis fatigué de n’être rien 
Im tired cause I don’t want to be make believe
Je suis fatigué car je ne veux pas faire semblant
 
En ce qui me concerne, Make Believe est indéniablement mon coup de cœur de cet EP.
 

I Can Feel You, les sonorités électro-pop de cette chanson ne gâchent rien au texte ni au chant passionné de Josh. La chanson est un feu d’artifice qui nous éclaire graduellement, il y a un réel mouvement d’intensité dans cette chanson, qui se ressent comme un rapprochement, d’abord lent, puis de plus en plus entraînant.

 
Un titre sur lequel on peut danser toute la nuit, c’est certain !

À chaque chanson, c’est un autre paysage ! Le début de My Heart Needs To Breathe nous met sur les genoux ! C’est un titre coup de poing ! Fort et idéal pour crier son ras-le-bol sur un rythme tenu ! Le refrain nous reste dans la tête, mêlant à la fois synthétique et cri du cœur, les prouesses vocales de Josh s’illustrent à merveille sur ce titre, passant d’une octave à une autre dans une facilité déconcertante !

My Heart Needs To Breathe est tout feu, tout flamme, j’adore !  

 
 
When It Comes conclut en beauté un EP déjà riche en couleur, plus tendre que My Heart Needs to Breathe, il n’en reste pas moins entraînant, chanté à plusieurs voix, avec un jeu d’écho sur le refrain. Josh nous entraîne sur une chanson pleine d’espoir et de questions, où il nous incite à prendre les choses comme elles viennent, même quand elles sont dures, il nous faut être prêt à les affronter.

Un beau message pour finir !

D’un point de vue global, cet EP nous met des étoiles dans les yeux ! Le groupe exploite une palette de sonorités ultra diversifiée, nous dépaysant totalement d’une chanson à l’autre tout en gardant ce style et cette patte qui les définit complètement. Si le groupe a dû travailler dur et se trouver lui-même, sur les conseils de John Feldmann, on ne peut que les féliciter d’avoir suivi cette voie !

Ce premier EP est une réussite, pas un seul titre ne nous a déçu !

C’est un coup de cœur pour nous !
 
 
Si le groupe a connu une ascension plutôt rapide, ce qu’on ne leur aurait jamais donné pour acquis dans leur ville natale de Perth, en Australie, ces quatre jeunes hommes ne cessent de nous en mettre plein les yeux et les oreilles en partageant et vivant une relation incroyable avec leurs fans.

Très présents sur les réseaux, ils ont bien compris que sans eux, ils n’étaient rien et leurs fans le leur rendent bien !

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Merci à Marine d’avoir partagé ses captures avec nous ! 
 
*
 
The Faim seront en tournée en Europe, en première partie d’Against the Current.
Retrouvez-les à Paris le 11 octobre 2018 !

Vous voulez en savoir plus sur The Faim ?
Rendez-vous ici :

Quand Ronnie Radke dit « Daddy should’ve never raised me on Black Sabbath! », je remercie sincèrement le mien de l’avoir fait. Née au début des années 90, j’ai grandi au son d’une vieille platine et des vinyles 33T d’AC/DC, Iron Maiden, Led Zepplin et tant d’autres encore. Passionnée d’art, de littérature, de voyage et de photographie, j’ai vite vite réalisé, pourtant, que sans musique, la vie n’a pas de saveur. C’est pourquoi je m’efforce, au quotidien, de faire partager cet outil qui transcende toutes les langues au monde.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *