Le Douzième Chapitre - Un thriller atmosphérique

15/10/2018

4

Titre : Le Douzième Chapitre

Auteur : Jérôme Loubry

Editions : Calmann Lévy Noir

Prix : 19,50 €

Parution : 19 septembre 2018

Nombre de pages : 360 pages

Genre : Thriller

Résumé : Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît. 30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

.

J'avais entendu beaucoup de bien du premier roman de l'auteur, Les Chiens de Détroit, qui avait tout autant été plébiscité par les blogueurs que les libraires. Lorsque j'ai eu la possibilité de recevoir Le Douzième Chapitre, je n'ai donc pas hésité bien longtemps d'autant que le résumé promettait une histoire mystérieuse et pleine de secrets. Même si je n'ai pas eu le coup de cœur escompté (à cause d'un élément précis), je dois dire que j'ai passé un excellent moment de lecture pour lequel je remercie les éditons Calmann Lévy. 

Le Douzième Chapitre fait partie de ces romans à ambiance dont l'intrigue est finalement moins importante que les émotions ressenties. Dans un thriller "classique", ce qu'on souhaite avant tout c'est une histoire addictive, des rebondissements inattendus et une fin qui nous retourne le cerveau. Ici, l'auteur s'est davantage concentré sur l'atmosphère générale, cette nostalgie que le lecteur ressent face à l'évocation des vacances à la mer, des joies et insouciances de l'enfance, mais aussi de la brutalité avec laquelle se déroule le passage à l'âge adulte. Pour tout vous avouer, en lisant le roman, j'avais carrément l'impression de regarder un film sépia, projeté en plein air sur une toile blanche tendue entre deux arbres. 

Je me suis également beaucoup attaché aux personnages, en particulier à David qui, même en ayant grandi dans un climat des plus tendus, a réussi malgré tout à s'en sortir. C'est principalement de son point de vue qu'on découvre l'histoire, ce qui explique sans doute le fait que je me suis moins reconnu dans les autres protagonistes. Néanmoins, j'ai trouvé Julie très touchante et, fait suffisamment rare pour être souligné, pour une fois les réactions des enfants de douze ans m'ont paru cohérentes. Récemment, j'ai lu plusieurs thrillers dans lesquels des gamins de dix ans avaient clairement un comportement d'adultes, ce qui a tendance à décrédibiliser le récit. 

Comme je l'ai dit plus haut, l'intrigue n'est pas vraiment originale et je dirais même qu'elle est peu plausible. C'est d'ailleurs à cause de cela que mon engouement s'est progressivement tassé et que je n'ai pas eu de coup de cœur. Outre le fait que de nombreux éléments au fil de la narration m'ont semblé tirés par les cheveux, la fin m'a quelque peu déçu. En soi, j'ai aimé le dénouement mais pas forcément la manière dont il a été conçu. J'ai trouvé l'ensemble assez bancal, d'où ma frustration car j'avais vraiment adoré l'ambiance générale.

En somme, Le Douzième Chapitre est un bon thriller. Il m'a souvent rappelé La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso que j'avais lu plus tôt cette année et beaucoup aimé. J'aurais donc tendance à le recommander à tous ceux qui cherchent un roman qui les fera retomber en enfance, avec une touche de suspense constante et des protagonistes attachants. 

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *