L’insaisissable logique de ma vie, le nouveau roman de l’auteur d’Aristote et Dante

16/10/2018

Titre : L'insaisissable logique de ma vie

Auteur : Benjamin Alire Sáenz

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 17,90 €

Parution : 16 août 2018

Nombre de pages : 512 pages

Genre : Young adult

Résumé : Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l'honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l'aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l'insaisissable logique de sa vie.

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce livre. Il y a plus de trois ans, je lisais Aristote et Dante (tout comme NiNe qui vous en parlait ici), le roman précédent de l’auteur, qui avait alors été un gros coup de cœur pour bon nombre de blogueurs. Ca n’avait pas été mon cas, même si j’avais beaucoup apprécié le roman. J’espérais donc que « L’insaisissable logique de ma vie » dépasserait son prédécesseur… Et rebelote, ça n’a pas été le cas, même si là encore c’est un très beau et un très bon roman.

Pour commencer, je dois dire que j’ai eu un peu de mal à rentrer complètement dans l’histoire. En effet, presque tout le contenu du résumé présent en quatrième de couverture a déjà eu lieu après une trentaine de pages. J’ai donc rapidement été dans le flou, ne cessant de me demander où l’auteur m’emmènerait pendant les 470 pages restantes. J’ai passé un bon moment à me poser cette question, pour au final me rendre compte que ça n’avait pas d’importance, car ce livre tend à mettre en avant un cliché, cliché certes mais pas moins vrai, surtout dans ce cas de figure : c’est le voyage qui compte, pas la destination.

Car c’est ce que nous propose l’auteur dans ce roman : un voyage au cours d’une tranche de vie, celle de Sal. Pendant que nous cherchons un sens à ce roman, Sal, lui, cherche un sens à sa vie. C’est même une logique qu’il cherche à sa vie, tout comme le mentionne le titre du roman. Ce terme revient d’ailleurs à de nombreuses reprises au cours du récit… Ainsi, l’auteur balaie un assez large spectre de thèmes « humains » dans son roman, à propos desquels chacun d’entre nous se pose des questions à un moment ou l’autre de sa vie : amour, mort, homophobie, pouvoir des mots, religion, choix de l’université, origines familiales, etc. Et au final, on se rend compte que plus que chercher un sens à sa vie, ce que fait Sal tout au long du roman, c’est se chercher lui-même.

Mais ce que j’ai personnellement le plus aimé dans cette histoire, ce ne sont pas les personnages (aucun ne sort du lot en ce qui me concerne), mais bien les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres. Et je pense que la raison à cela est assez simple : nous suivons en majorité des personnages mexicains. Personnellement, c’est une culture que j’adore pour ses traditions (l’auteur en mentionne quelques-unes), mais aussi et surtout pour l’ambiance, l’atmosphère très familiale et généreuse que l’on retrouve souvent chez les familles mexicaines. C’est réellement quelque chose qui fait chaud au cœur, et des personnes qui sont à la base des amis peuvent finir par devenir des membres de la famille au même titre que ceux étant déjà unis par les liens du sang.  

En termes d’écriture, les chapitres sont très courts et les dialogues sont légion, ce qui fait que ce roman se lit très vite malgré ses 500 pages. L’auteur laisse à Sal le temps de présenter les membres de son entourage (son père, Mima, Sam, Fito, etc.) et au final, ce livre reprend aussi bien des réflexions intérieures que de scènes que Sal vit effectivement, et ce mélange nous offre un résultat plutôt beau. C’est un roman très réaliste que nous propose l’auteur, et chacun pourra se retrouver dans au moins une des réflexions de Sal. Au final, je pense que la chose qui m’a manqué dans ce roman, c’est une petite romance. Car ne vous faites pas d’illusion : même si l’on suit majoritairement des adolescents, à aucun moment il n’est question de relations amoureuses. Ces dernières sont certes survolées à certains moments du roman, mais jamais plus que cela.  

Au final, je vous recommanderais surtout « L’insaisissable logique de ma vie » pour la vision du monde que nous offre l’auteur, et pour l’ambiance et l’atmosphère propres aux familles mexicaines. C’est un roman qui, à coup sûr, vous réchauffera le cœur, et ce peu importe la période à laquelle vous le lirez.

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *