Évasion - Palpitant et angoissant !

09/11/2018

Titre : Évasion

Auteur : Benjamin Whitmer

Editions : Gallmeister

Prix : 23,80 €

Parution : 6 septembre 2018

Nombre de pages : 406 pages

Genre : Roman noir

Résumé : 1968. Le soir du Réveillon, douze prisonniers s'évadent de la prison d'Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’événement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d'en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d'herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin. Avec ce troisième roman impressionnant, Benjamin Whitmer s'impose comme un nouveau maître du roman noir américain.

.

Même s’il a souvent été abordé dans la littérature, le milieu carcéral demeure une thématique qui me passionne (surtout si la manière de l’exploiter est réaliste). Ce roman, quant à lui, m’a attiré par son aspect original de traiter l’évasion des détenus plutôt que leur vie au sein de la prison. Et je vous avoue que je ne m’attendais pas à un récit aussi sombre ! J’ai néanmoins passé un excellent moment de lecture pour lequel je remercie les éditions Gallmeister même si j’ai refermé le livre avec le moral dans les chaussettes.

Je vous avoue que j’ai eu un peu peur durant les cinquante premières pages tellement il y avait de personnages. En quelques chapitres à peine, l’auteur introduit une bonne dizaine de protagonistes étroitement liés les uns aux autres, aux histoires tout aussi distinctes que similaires. Il m’a donc fallu un petit moment pour assimiler qui était qui avant de pouvoir pleinement apprécier ma lecture. Mais une fois bien au point, croyez-moi, il est impossible de reposer le bouquin ! Les chapitres sont courts, les dialogues nombreux et l’écriture ciselée. Tous ces éléments font donc d’Évasion un véritable page turner ! 

Sachez également qu’il s’agit d’une intrigue très noire, comme j’en ai rarement vues d’ailleurs. La cavale de ces douze prisonniers est loin d’être une promenade tranquille romancée, se rapprochant davantage d’une course contre la montre dans un froid mordant. Les scènes sont crues, sans filtre et très visuelles, ce qui les rend d’autant plus difficiles à lire.
D’autre part, j’ai tout particulièrement apprécié le fait que l’histoire soit racontée de plusieurs points de vue. Il y a les évadés, puis les gardiens, les journalistes ainsi que les habitants de Old Lonesome. Toutes ces perspectives créent un rythme indéniable en plus d’apporter de vraies nuances de façon à ce qu’il n’y ait pas les méchants d’un côté et les gentils de l’autre. 

L’ambiance de ce roman est à l’image de son intrigue : sombre et angoissante. On est à la fois captivés par la narration tout en étant bien contents d’être dans notre canapé et pas dans ces plaines enneigées couvertes de givre. J’ai également remarqué un phénomène assez intéressant qui  se manifeste souvent dans ce genre d’histoires : on s’attache aux personnages malgré leur nature et leurs actes. Dans la vraie vie, qui soutiendrait un meurtrier au point de souhaiter qu’il parvienne à s’évader ? Et pourtant, de façon assez paradoxale, on aimerait que ces évadés s’en sortent…

En conclusion, si vous cherchez un roman plein de rebondissements, d’action, avec des personnages profonds et complexes, Évasion est fait pour vous. Ayez tout de même à l’esprit le fait que la noirceur du récit ne laisse que très peu de place à l’espoir…

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *