Grace and Fury – Quand La Sélection, Red Queen et Hunger Games se rencontrent

29/11/2018

Titre : Grace and Fury

Auteur : Tracy Banghart

Editions : Hachette

Prix : 18,00 €

Parution : 26 septembre 2018

Nombre de pages : 375 pages

Genre : Dystopie, Young Adult

Résumé : « À Viridia, les femmes n'ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d'avoir des idées. »

Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s'il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l'aider à séduire le prince.

Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu'elle n'a pas commis.

Aucune n'est prête à accepter ce destin qu'on leur impose.
Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s'adapter.
Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.

La révolte ne fait que commencer...

.

Je remercie Hachette pour l’envoi de ce livre. Même si j’en lis beaucoup moins qu’avant (m’étant un peu lassée), j’affectionne toujours les dystopies, et celle-ci m’a tout de suite attiré à la lecture de son résumé. Et après un début laborieux, je dois dire que je suis assez séduite par cette nouvelle saga littéraire.

 

Je ne vais pas mentir : j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, et au final celle-ci n’est pas exempte de défauts. Pour commencer, je trouve que les choses vont très (trop) vite au début. J’aurais vraiment apprécié avoir une sorte d’« état des lieux », et que l’auteur s’attarde également davantage sur le fonctionnement passé et actuel du pays. En gros : ça manque un peu de background à mon goût. Ensuite, même si l’intrigue ne manque pas d’action et de rebondissements, j’ai trouvé le tout assez prévisible, voire carrément déjà-vu pour certains points (spoiler : le gentil garçon se trouve en réalité être le grand méchant de l’histoire). Il faut dire que comme précisé dans le titre, « Grace and Fury » reprend pas mal d’éléments qu’on a déjà croisés principalement dans trois autres célèbres dystopies, à savoir « La Sélection » (le côté « cour royale » et tout ce qui va avec), « Red Queen » (les deux frères que tout semble opposer, l’un destiné à régner, l’autre pas) et « Hunger Games » (la partie « survival »). En soi ce n’est pas une mauvaise chose, ça reste agréable à lire puisque le livre parvient tout de même à trouver sa propre identité, mais je pense que ce n’est toutefois pas sans lien avec le côté prévisible de l’histoire.

 

D’un autre côté, vu ma note, vous vous doutez qu’il y a également du positif dans ce roman. Oui, il faut s’accrocher au début, mais après un moment, on finit par ne plus pouvoir lâcher le bouquin. Déjà le concept est fascinant, même si franchement glauque et glaçant : nous sommes dans une société au sein de laquelle les femmes n’ont aucun droit. Pire : certaines d’entre elles n’ont pas d’autre destinée que de satisfaire tous les désirs des hommes qui règnent sur le pays (entendez par-là faire absolument tout ce que leur demandent lesdits hommes, à tous les niveaux, sans poser de question et sans protester). Et à la moindre transgression, c’est un sort parfois pire que la mort qui les attend, toutes autant qu’elles sont. Évidemment, le pays est régi par un roi qui règne seul, sans reine à ses côtés. En pratique : le souverain de Viridia (le Supérieur) choisit 3 femmes par an pour être ses Grâces. Et une fois désignées, celles-ci le restent toute leur vie. Vous l’aurez compris : si le souverain a 60 ans et qu’il choisit 3 Grâces par an depuis ses 20 ans… Je vous laisse faire le compte du nombre de femmes qui composent son harem, ne mâchons pas nos mots. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu lorsque vient le tour de l’Héritier qui, à l’occasion de son vingtième anniversaire, doit choisir ses 3 premières Grâces… Et enfin, ici, pas de féminisme extrême injustifié comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui, non, tout simplement un féminisme bien placé au vu des circonstances.

 

J’ai également trouvé que les personnages étaient particulièrement bien travaillés. Je ne parlerai ici que de Serina et Nomi, notre attention se portant en permanence sur ces deux sœurs (normal étant donné qu’on les suit chacune à leur tour, un chapitre sur deux). Au début, je dois dire que j’ai eu autant de mal avec l’une qu’avec l’autre : je pensais toutefois que j’apprécierais relativement Nomi (la rebelle) et que Serina (la fille modèle) me prendrait la tête. Et puis BOUM ! Retournement de situation, aussi bien dans l’histoire que dans mon avis. En effet, les circonstances et la force des choses font que chacune semble acquérir les traits qui caractérisaient l’autre au départ. Ainsi, même si j’ai préféré suivre les péripéties de Nomi à la cour royale, cette dernière se révèle être assez naïve, bien que ne restant pas sans réaction pour autant face à son sort et prête à prendre des risques. Mais c’est chez Serina que des changements flagrants s’opèrent : elle devient une véritable warrior et se révolte grandement face au système oppressif qui caractérise Viridia. Mais au final, les deux jeunes femmes n’ont de cesse d’agir dans le même sens : retrouver leur sœur, ce qui les rend aussi touchantes l’une que l’autre.   

 

En bref, je ne m’y attendais pas du tout en commençant ma lecture mais « Grace and Fury » a finalement réussi à capter mon attention et surtout à la conserver, et je n’ai qu’une hâte : découvrir la suite ! Mais il me faudra malheureusement prendre mon mal en patience puisque le second tome n’est annoncé que pour juillet 2019 en VO.

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *