Héros #1 - Un début sur les chapeaux de roues

28/11/2018

Titre : Héros #1 - Le Réveil

Auteur : Benoît Minville

Editions : Sarbacane

Prix : 17,00 €

Parution : 3 octobre 2018

Nombre de pages : 440 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l'oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l'inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse. Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu'ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s'effondrer, il tend à Richard une étrange fiole... une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s'il était vivant.

.

Jusqu’à ce que je lise Le Gouffre cet été, j’étais absolument persuadée que la collection Exprim’ des Éditions Sarbacane se concentrait sur des romans contemporains et bien ancrés dans le réel. Clairement, avec Le Gouffre, je me suis rendu compte que j’avais tort puisqu’il s’agit là d’une belle incursion dans le fantastique que – rappelez-vous – j’avais beaucoup beaucoup aimée.

Évidemment, quand j’ai vu que les éditions Sarbacane remettaient ça avec un nouveau roman dans la même collection, je n’ai pas pu passer à côté.

Je dois pourtant avouer que jusque-là, je n’avais pas trop entendu parler de Benoît Minville, l’auteur du roman. Une erreur à mon sens puisqu’il nous propose là un très chouette roman fantastique à la française avec lequel j’ai passé un excellent moment.

En effet, l’auteur nous plonge dans la vie, on ne peut plus banale de trois amis lycéens, dans une petite ville du Morvan. Tous trois sont passionnés par la BD Héros qui a marqué leur enfance et qui rythme leur vie au fil des parutions. Leur rêve est simple, sortir de la vie bien rangée qu’ils mènent en se faisant remarquer grâce à la bande dessinée qu’ils écrivent eux aussi et qui suit les pas de Héros : Héritage. Mateo est l’illustrateur, Richard le scénariste et José… José est le coordinateur du projet, si l’on veut.

Évidemment, tout change le jour où les trois adolescents se trouvent pris en chasse par de mystérieux 4×4 noirs et que Richard développe soudain des pouvoirs surnaturels.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman, c’est avant tout la construction des personnages. Je les ai tous trouvés très réussis parce que très vrais. Nos héros ne sont pas parfaits, bien loin de là. Certains sont même parfois quelque peu difficile à apprécier par moments. Benoît Minville a réussi, selon moi, à venir parfaitement intégrer le fantastique dans la vie de ces personnages, nous donnant parfois des situations ridiculement réalistes. Ainsi, à un moment, alors que l’équilibre du monde entier est menacé, l’un des personnage choisit quand même d’aller à une soirée pour y croiser une certaine jeune fille. Si ce genre de réaction a de quoi mettre le lecteur en rogne (« la fin du monde bon sang ! »), je trouve cela tellement simple et juste de la part d’un lycéen d’avoir du mal à gérer l’urgence de ses priorités.

Enfin, j’ai beaucoup aimé le portrait des relations amicales et familiales que Benoît Minville partage avec nous. Ce fouillis d’amour, de drames, d’engueulades parfois bien senties, parfois peu comprises, de regards complices, d’incompréhensions et moments de grâce.

Au niveau du fantastique, j’ai évidemment adoré les inspirations de l’auteur puisqu’il fait entrer la mythologie lovecraftienne directement dans la vie de nos héros. Habitant moi-même dans une petite ville pas siii loin du Morvan, je n’ai eu aucune peine à me représenter les décors de l’intrigue, ni même le raz-de-marée que constituerait le surgissement d’un Grand Ancien dans ce cadre vraiment familier.

Et c’est à mon avis là où réside la force de ce roman : le réel reste toujours présent. Alors qu’ils se retrouvent à devoir œuvrer contre des forces occultes extrêmement puissantes, les trois lycéens doivent quand même rentrer à l’heure pour le dîner, suivre les cours ou veiller sur leur petite sœur, le tout en se méfiant des gens qu’ils ont côtoyés toute leur vie, la menace pouvant surgir de partout. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette dimension qui donne une véritable épaisseur à la narration.

En définitive, que vous aimiez le fantastique, la mythologie lovecraftienne, l’aventure, la BD ou les quatre, ce livre est pour vous !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *