Infestation - Un deuxième tome à la hauteur du premier !

14/11/2018

Titre : Infestation

Auteur : Ezekiel Boone

Editions : Actes Sud

Prix : 22,50 €

Parution : 5 septembre 2018

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : Il y a d'abord eu la nuée noire qui a englouti un homme, les irrégularités sismiques qui ont intrigué les scientifiques en Inde, la bombe atomique que la Chine a, de façon incompréhensible, lancée sur son propre territoire. Puis le laboratoire de la zoologue Melanie Guyer a reçu un colis contenant un mystérieux sac d'aeufs. Personne ne se doutait encore que, du jour au lendemain, la Terre serait consumée par des araignées tueuses en sommeil depuis des millénaires. Très vite, Los Angeles n'est plus qu'un champ de ruines. New Delhi, une rumeur. Quant à Paris... Ravalée au rang de simple maillon dans une chaîne alimentaire dominée par le plus puissant prédateur que la nature ait connu, l'humanité semble avoir rejoint le contingent des espèces en voie de disparition. Malgré l'ampleur des dégâts, politiques, scientifiques, survivalistes, bons pères de famille, tous tentent de s'organiser pour lutter contre la menace. Quand, soudain, contre toute attente, les araignées semblent se retirer et mourir. L'humanité serait-elle sauvée ? N'y aurait-il plus qu'à panser les plaies du plus grand fléau de l'histoire ? Dans ce deuxième volet de la trilogie horrifique entamée avec Eclosion, Ezekiel Boone dissèque aussi bien les âmes que les bestioles à huit pattes. Et file, en soie d'araignée, la métaphore de notre époque sauvage.

.

Il y a quelques mois j’avais lu et beaucoup aimé Éclosion, le premier tome de cette trilogie signée Ezekiel Boone. Cette histoire m’avait par ailleurs rappelé la série de films Anaconda (que j’adore) mais avec des araignées ! Je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant de me plonger dans Infestation car j’étais vraiment curieux de voir le tournant qu’allait prendre cette apocalypse. Je remercie donc les éditions Actes Sud pour leur envoi puisqu’une fois de plus j’ai passé un excellent moment de lecture ! 

Tout d’abord, j’ai été agréablement surpris par le traitement réservé par l’auteur à ses personnages. Je m’attendais en effet à une construction classique un peu comme dans ces films d’horreur où dès le départ on sait qui (et quasiment dans quel ordre) va mourir, et en fait pas du tout ! L’auteur prend des décisions audacieuses, parfois risquées aussi, mais c’est justement ce qui les rend originales. 

Comme dans le premier tome, on suit différents points de vue qui, pour le coup, sont une vraie plus-value. L’abondance des perspectives peut parfois ralentir la narration mais dans un contexte de fin du monde, je trouve que c’est très important de pouvoir s’identifier aux personnages afin d’être concerné par ce qui leur arrive. En l’occurrence on suit aussi bien les riches (qui, avec leurs bunkers, n’ont qu’une hâte : s’en servir) que les pauvres, des scientifiques, le gouvernement ou encore les militaires (qui, d’ailleurs, ne comprennent pas toujours les ordres qu’on leur donne). Bref, tous les acteurs d’une potentielle apocalypse sont représentés, ce qui fait d’Infestation une histoire particulièrement immersive.

L’intrigue, quant à elle, reste dans la même veine que celle du premier tome tout en devenant plus complexe et profonde. De nouvelles thématiques sont abordées et de nouvelles problématiques mises en lumière. Comme son nom l’indique, Infestation marque une nouvelle étape dans le développement de la fin du monde, un nouveau stade qui laisse de moins en moins d’espoir.
J’ai d’ailleurs trouvé intéressant de suivre les questionnements du gouvernement sur les causes de cette apocalypse car bien qu’étant préparé à tout, il ne s’attendait certainement pas à une attaque d’araignées massive !

En conclusion, j’ai trouvé ce deuxième tome totalement à la hauteur du premier et je suis désormais impatient de découvrir le dernier afin d’avoir (enfin) toutes les réponses à mes questions !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *