The Kissing Booth – Un cran en-dessous de l’adaptation Netflix

29/11/2018

Titre : The Kissing Booth

Auteur : Beth Reekles

Editions : Hachette

Prix : 15,90 €

Parution : 10 octobre 2018

Nombre de pages : 288 pages

Genre : Young Adult, Romance

Résumé : Rochelle et Lee sont amis depuis toujours. Pour la kermesse du lycée, ils créent un « kissing booth », une sorte de « kiosque à bisous ». L’idée semble géniale… jusqu’à ce que Rochelle se retrouve obligée d’animer le stand. Elle qui n’a jamais embrassé personne ! Sacrée ironie du sort. Il y aurait de quoi se débiner si, dans la queue, n’attendait pas… Noah Flynn, sur qui elle craque depuis des années. Leur baiser, digne d’un film hollywoodien, doit pourtant rester secret. Car Noah est le grand frère de Lee… qui risque de très mal prendre cette nouvelle. Rochelle + Noah = conte de fées ou naufrage assuré ?

.

Je remercie les éditions Hachette pour l’envoi de ce livre. J’ai vu il y a peu l’adaptation produite par Netflix, et j’avais plutôt apprécié, contrairement à la plupart des gens. J’étais donc curieuse de voir ce que donnait cette histoire sous forme de roman. Et au final, je dois reconnaître que j’ai préféré le film, bien que le livre fasse tout de même passer un bon petit moment.

 

Le plus gros reproche que l’on peut faire à celui-ci, c’est sa longueur pas suffisamment conséquente. En effet, dans un roman (très) jeunesse qui fait moins de 300 pages, vous vous doutez qu’il n’y a pas de temps à perdre si on veut raconter un minimum de choses. Du coup, vous l’aurez compris : tout va très vite, et ça a tendance à rendre les choses moins crédibles. Et je dois dire que je n’ai pas du tout ressenti ça en regardant le film. J’avais trouvé ce dernier un peu plus construit, un peu plus « profond »… enfin, ce n’est peut-être pas le bon mot au vu des thèmes abordés dans l’histoire ^_^’

 

Car oui, nous sommes ici dans LE teen book par excellence (par analogie avec le teen movie), avec les thèmes (premier amour, première fois, etc.), les clichés (le bal de promo, les fêtes, etc.) et les personnages stéréotypés (le bad boy trop craquant, le copain super marrant, la jeune fille innocente qui ne le reste pas très longtemps, etc.) que l’on rencontre le plus souvent dans ce genre d’histoires. Le tout reste donc assez prévisible (et ce même sans voir le film au préalable, je pense).

 

Après, lorsqu’on a conscience de tout ça et qu’on ne se crée pas de fausses attentes, ça reste une lecture assez sympathique. Clairement, le style d’écriture est dans le même esprit que le ton du film, à savoir simple, jeune et sans prise de tête. Si vous cherchez un livre léger à lire rapidement entre deux plus grosses lectures, c’est le roman idéal !

 

En résumé, j’ai passé un moment sympa mais pas inoubliable avec ce livre. Du coup, j’aurais plus tendance à vous recommander le film Netflix, auquel j’ai davantage accroché. Concernant le livre, je ne sais pas quel public visait la maison d’édition, mais au vu de la plume de l’auteur et de l’histoire, je le conseillerais plutôt à de jeunes adolescent(e)s, entre 12 et 15 ans.    

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *