Une douce odeur de pluie - Profitez de la beauté de l'instant présent !

24/11/2018

Titre : Une douce odeur de pluie

Auteur : Jojo Moyes

Editions : Milady

Prix : 18,90 €

Parution : 17 octobre 2018

Nombre de pages : 580 pages

Genre : Contemporain

Résumé : Le récit inoubliable de trois générations de femmes irlandaises face aux réalités de l’amour, du devoir et du lien exceptionnel qui unit les mères à leurs filles.
Lorsque Kate fuit son Irlande natale afin d’échapper aux tensions familiales, elle se fait une promesse, celle de toujours être une amie pour son enfant. Quinze ans plus tard, l’histoire semble pourtant se répéter : un gouffre immense s’est creusé entre Kate et sa fille Sabine. L’adolescente quitte Londres pour se rendre chez Edward et Joy, les grands-parents qu’elle connaît à peine.
Marquée par sa séparation douloureuse avec Kate, Joy se réjouit à l’idée de passer du temps avec sa petite-fille mais la réticence de cette dernière s’avère très vite décourageante. Bientôt, la curiosité de Sabine fait resurgir un secret de famille longtemps enfoui, et Joy doit enfin confronter son passé. Après tout, il est peut-être temps de guérir de vieilles blessures…

.

J’ai découvert Jojo Moyes avec Sous le même toit l’année dernière, et depuis, j’attends avec impatience chacune de ses nouvelles parutions. Pour une raison que j’ignore (moi qui n’aime généralement pas les romances), il y a un petit quelque chose dans l’écriture de l’auteure qui m’embarque systématiquement dans ses histoires. Et une fois de plus, j’ai passé un excellent moment de lecture en me plongeant dans Une douce odeur de pluie, un roman centré autour des relations mère/fille et des secrets de famille. Je remercie donc évidement les éditions Milady pour leur envoi ! 

Je ne le savais pas en la commençant mais il s’agit en réalité de la réédition du premier roman de l’auteure (précédemment publié sous le titre Sous la pluie chez J.C. Lattès). Et c’est là où on ne peut que reconnaître le talent de Jojo Moyes car j’ai retrouvé tout ce que j’avais déjà apprécié dans mes précédentes lectures, à savoir : la plume, la structure de l’intrigue et les personnages attachants aux psychologies complexes. 

Comme l’auteure aime tant le faire, différentes époques s’alternent au fil des chapitres, apportant toute sa profondeur à l’intrigue, somme toute assez simple. Trois générations de femmes (la grand-mère, la mère et la petite-fille) dont les rapports se sont progressivement dégradés au point où chacune adresse à peine la parole à l’autre. Lorsque, suite à l’initiative de sa mère, Sabine se rend chez sa grand-mère (Joy) pour passer du temps loin de Londres, elle découvre une femme froide qui l’évite autant qu’elle le peut. Jusqu’au jour où, poussée par sa curiosité, la jeune fille fouille dans les affaires de Joy et découvre un secret depuis longtemps enfoui…

On ne peut que s’attacher à Sabine dont le caractère n’est pas sans rappeler celui de la majorité des adolescents qui, à un moment ou un autre, ont forcément envie de tout plaquer et de partir. Joy, de son côté, est loin d’être facile à cerner. Aussi agaçante que touchante, je n’ai pas cessé de changer d’opinion la concernant tout au long de ma lecture. Kate, quant à elle, semble totalement dépassée par la situation, d’autant que son cadre familial déséquilibré l’empêche de s’épanouir pleinement dans sa vie. Trois femmes différentes, aux personnalités bien travaillées, dont les histoires respectives m’ont littéralement captivé du début à la fin. 

L’intrigue de ce roman est, comme la plupart du temps avec Jojo Moyes, assez longue mais elle n’en demeure pas moins passionnante. La force de l’auteure, c’est justement de raconter des moments banals de la vie tout en les rendant extraordinaires. Avec justesse et émotion, elle parvient à retranscrire les petits instants du quotidien qu’on a tendance à oublier et qui, pourtant, le rendent si beau.

En conclusion, si vous aimez les secrets de famille, les protagonistes forts et les intrigues prenantes, Une douce odeur de pluie devrait sans aucun doute vous plaire ! Pour ma part, cette lecture a définitivement confirmé mon envie de découvrir le reste de la bibliographie de l’auteure en attendant la sortie de son prochain roman.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *