Crimes et fantômes de Noël - Un recueil de nouvelles pour ceux qui en ont marre de la "magie" des fêtes !

13/12/2018

Titre : Crimes et fantômes de Noël

Auteur : Présenté par Jean-Pierre Croquet

Editions : L'Archipel

Prix : 18,00 €

Parution : 28 novembre 2018

Nombre de pages : 304 pages

Genre : Nouvelles

Résumé : Convier spectres et assassins au traditionnel festin de Noël ? Se réunir autour du pied du sapin pour entendre une histoire à dresser les cheveux sur la tête ? Pourquoi donc mêler, à ces moments de bonheur familial, tant de récits effrayants ?
C’est un fait, depuis Charles Dickens, le conte horrifique de Noël est devenu presque aussi rituel que la bûche et les cadeaux. Il traduit la noirceur des nuits les plus longues de l’année, traversées de vents hurleurs que les ombres projetées par les flammes dans l’âtre rendent plus inquiétantes encore... Il est si bon de se faire peur, au coin d’un feu de bois !
Composée par Jean-Pierre Croquet, romancier et spécialiste de littérature fantastique, cette anthologie rassemble douze histoires angoissantes signées Charles Dickens, Arthur Conan Doyle, Erckmann-Chatrian, Robert Louis Stevenson, Sheridan Le Fanu, Gaston Leroux ou Thomas Hardy. D’autres nouvelles criminelles, issues de la plume de Saki, W.W. Jacobs ou Edith Nesbit, constituent d’agréables découvertes.

.

Si vous êtes lassés des éternels téléfilms sur M6 qui passent chaque année en boucle, que vous êtes plus thriller angoissant que romance de Noël et que vous avez envie de changer d’air en cette période remplie de lutins et d’ondes positives, ne cherchez plus : Crimes et fantômes de Noël est un recueil de nouvelles fait pour vous ! De mon côté je remercie les éditions L’Archipel pour leur envoi.

Alors étant donné le format, je ne peux pas vraiment m’attarder sur les intrigues ou les personnages car je ne pourrais finalement pas en parler sans spoiler. En revanche, je suis en mesure de vous dire que les douze nouvelles qui composent ce recueil s’inscrivent dans le même registre : elles sont angoissantes, parfois sanglantes, voire même malsaines. 

En règle générale, ce genre d’ouvrages est un bon moyen de découvrir l’univers et la plume d’un auteur en quelques pages. Si on accroche, tant mieux, sinon tant pis. Pas besoin de se procurer un roman entier pour finalement se rendre compte que la proposition de l’auteur n’est pas à la hauteur de ses espérances. En l’occurrence, il s’agit de grands noms de la littérature avec notamment la présence de celui à l’origine des contes de Noël macabres : Charles Dickens. 

Personnellement, c’est la deuxième année consécutive que je lis une nouvelle par jour durant tout le mois de décembre, à l’image d’un calendrier de l’Avent livresque. Chaque soir je me plonge donc dans une petite histoire qui me déconnecte de mes lectures du moment tout en me permettant de faire connaissance avec un auteur vers lequel je ne me serais peut-être pas tourné en temps normal.

En somme, je vous recommande chaudement de vous procurer ce recueil dès à présent, surtout si vous êtes en quête d’intrigues autour de la thématique de Noël qui ne soient pas des romances niaises qu’on connaît tous. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je rédige cette chronique maintenant afin que vous ayez encore le temps de courir chez votre libraire avant que le mois de décembre ne s’achève. Autrement, pas de panique : vous pourrez toujours tenter l’expérience l’année prochaine ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *