FAM : petite déception

18/01/2019

Titre : FAM

Créée par : Corinne Kingsbury

Avec : Nina Dobrev, Tone Bell, Odessa Adlon, Sheryl Lee Ralph, ...

Format : 22 minutes

Diffusion : CBS

Genre : Comédie

Résumé : Alors qu'elle a enfin mis de l'ordre dans sa vie et qu'elle s'apprête à se marier, Clem voit débarquer chez elle sa demi-soeur, Shannon, une ado rebelle en échec scolaire qu'elle n'a pas revu depuis qu'elle a coupé les ponts avec son passé. Clem décide alors d'accueillir Shannon sous son toit afin de la remettre sur le droit chemin, ce qui ne va pas manquer de bouleverser son quotidien, et se voit contrainte d'avouer à Nick, son fiancé, qu'elle lui a menti durant toutes ces années en lui faisant croire que son père, qui est un désastre à qui elle cherche à échapper, était mort.

Alors que l’épisode 2 a été diffusé cette nuit Outre-Atlantique, revenons sur le premier épisode de cette nouvelle série qui marque le grand retour de Nina Dobrev (DegrassiThe Vampire Diaries) sur le petit écran. Grand mal lui a pris. Je ne comprends pas ce choix. Enfin, si, je peux comprendre l’envie et même le besoin de revenir aux séries puisque ces dernières années, grâce à Netflix, HBO ou Hulu notamment, celles-ci ont pris un tout nouveau tournant et attirent même les plus grandes stars hollywoodiennes (Meryl Streep, Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Jane Fonda, Susan Sarandon, …). Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi vouloir revenir dans une petite sitcom sans grande intrigue même si j’ai ma petite idée.

J’en parlais déjà dans un article : Nina Dobrev a quitté la série The Vampire Diaries à la sixième saison de celle-ci (sur les 8) pour pouvoir se concentrer sur ses projets cinématographiques. Déjà à l’époque, je notais que malheureusement, elle n’avait dû se contenter que de rôles secondaires dans des films qui ont soit été des échecs commerciaux et critiques, soit des petites réussites mais dont personne ne se souviendra et encore moins de son rôle à elle (xXx Reactivated avec Vin Diesel, Flatliners avec Ellen Page, Dog Days avec Vanessa Hudgens, …). Peut-être a-t-elle pensé que retourner à ses premiers amours lui assurerait de retrouver le public.

Pourtant, dans Fam, elle est une déception. Nina Dobrev n’est pas une grande actrice et malheureusement, ici, ça se voit. C’est triste d’autant qu’elle nous avait habitués à mieux dans The Vampire Diaries. Je sais que dans une sitcom, on exagère les traits, on est parfois dans la caricature de soi-même mais ici, c’est vraiment mal joué. On se croirait au théâtre. Et ça, c’est valable pour tous. De plus, pour une sitcom, Fam n’est vraiment pas drôle. Quand les faux rires retentissent, on est surpris genre « whaaat ?! c’était vraiment une phrase drôle ou une punchline, ça ?! ».

En revanche, Odessa Adlon qui interprète Shannon, la petite sœur de Clem (Nina Dobrev), tire légèrement son épingle du jeu. Elle joue mieux que le reste du cast et est drôle parfois (en tout cas, il n’y a qu’elle qui est parvenue à me faire légèrement sourire devant ce premier épisode). Elle apporte un peu de fraîcheur et vole même la vedette à Nina Dobrev. Dommage pour cette dernière.

Fam fait aussi dans le super cliché avec des phrases ridicules types « j’en ai marre des hommes, je vais devenir lesbienne » qu’on n’a pas entendues depuis 2004. Et c’est bien ça le problème, Fam est une sitcom qui semble tout droit sortie des années 2000 que ce soit dans ses décors, ses costumes, son intrigue ou la façon de jouer des acteurs. J’aime bien les années 2000 mais ce que je sous-entends par là, c’est que cette série fait complètement cheap comparé à ce qu’on peut faire aujourd’hui. 

Mais néanmoins, elle se regarde. C’est une série sympathique et puis le format court aide puisqu’un épisode dure seulement 20 minutes. Du coup, je regarderai l’épisode 2 pour lui donner une chance et puis parce qu’elle n’est pas non plus ratée. On reste curieux de voir comment les choses vont évoluer. Je vous conseille cette série si vous souhaitez regarder une série sans prise de tête, qui se regarde sans se regarder en fond ou quand on n’a pas envie de se plonger dans quelque chose de trop sérieux ou qui doit faire appel à toute notre attention. 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *