Tidying up with Marie Kondo : une bouffée d'air frais

21/01/2019

Titre : Tidying up with Marie Kondo

Créée par : Marie Kondo

Avec : Marie Kondo

Format : 40 minutes

Diffusion : Netflix

Genre : Télé Réalité

Résumé : L'essayiste japonaise Marie Kondo se rend chez des familles américaines pour leur offrir des conseils de rangement et d'organisation.

Je suis une personne désorganisée qui oublie tout et qui perd tout. Forcément, ce sont des défauts difficiles à cacher dans la vie de tous les jours et un beau jour, c’est ma propre boss qui m’a conseillé de regarder cette nouvelle série originale Netflix. J’ai suivi son conseil et grand bien m’en a fait. Je ne le regrette pas du tout, bien au contraire. La première chose qui ressort de Tidying up with Marie Kondo et qui m’a frappée, c’est la bienveillance, l’ordre et la beauté simple qui s’en dégage et qui me plaît complètement. 

Peut-être en avez-vous entendu parler mais la série a été sujet de polémiques. Certain.e.s faisant remarquer qu’elle renvoyait une image assez patriarcale, que Marie Kondo n’aidait pas la cause féministe ou encore que sa méthode était beaucoup trop violente notamment lorsque dans certains épisodes (le 4 et le 8), les personnes qu’elle aidait ont dû se débarrasser d’objets ayant appartenu ou qui leur ont été offerts par des proches décédés. Pourquoi ? Parce que la méthode Marie Kondo, c’est de ne garder que des choses qui suscitent en vous de la joie et du bonheur. Forcément, ces objets rendaient ces personnes plutôt tristes et Marie Kondo sous-entendait que dans ce cas, ce n’était pas des objets à garder. Moi aussi, il y a deux-trois trucs qui m’ont dérangée : par exemple dans l’épisode, le papa attendait souvent que sa femme s’occupe de tout. Ou encore dans l’épisode 7, deux chiens étaient enfermés dans une minuscule cage. Et aussi, je ne suis pas d’accord avec l’affirmation de l’essayiste japonaise qui dit que personne ne devrait avoir plus de 30 livres chez soi. 

Lors de mon visionnage, j’ai néanmoins décidé de ne prendre en compte que les bons côtés. Quoi qu’on en dise, Marie Kondo apporte plein de bons conseils qui sont utiles à tous et qu’on peut plus ou moins arranger à sa sauce si on n’est pas complètement convaincu, notamment sur la quantité de livres à posséder ou sur les objets qui n’apportent pas forcément du bonheur mais qui ont une valeur sentimentale. De plus, il émane d’elle une gentillesse et une bienveillance absolument touchante et on ne peut pas ne pas l’aimer. Puis on s’attache aussi à certaines familles dans lesquelles on peut se reconnaître. Et puis comme beaucoup, j’ai aimé voir l’évolution, ce côté avant-après qui montre que ça a marché et que les choses sont plus belles maintenant. 

Même si les épisodes sont répétitifs puisque la méthode de Marie Kondo est toujours la même, c’est agréable de voir chaque famille s’approprier le Konmari (soit cette fameuse méthode). Au moins, ça rentre dans la tête et puis on en apprend quand même à chaque épisode. Personnellement, sa méthode de pliage m’a complètement conquise et je meurs d’envie d’aller me prendre ces cute petites boîtes qu’elle ramène à chaque fois aux familles et qui leur permettent de mieux ranger leurs affaires. En tout cas, j’ai été convaincue et je compte moi aussi tester la méthode Marie Kondo prochainement ! 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
1 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *