Winterhouse Hôtel – Passionnant et addictif !!

18/01/2019

Titre : Winterhouse Hôtel

Auteur : Ben Guterson

Editions : Albin Michel Jeunesse

Prix : 15,90 €

Parution : 31 octobre 2018

Nombre de pages : 448 pages

Genre : Jeunesse, aventure

Résumé : Quelques dollars dans une enveloppe, un ticket de bus et une adresse : c'est ce que trouve Elizabeth Somers devant sa porte close en rentrant de l'école, à la veille des vacances de Noël. Son oncle et sa tante sont partis pour trois semaines, et elle doit rejoindre Winterhouse Hôtel, où une chambre l'attend.
Surprise ! Loin de la pension miteuse qu'elle imaginait, Winterhouse Hôtel est un manoir fascinant, tout droit sorti d'un film de Wes Anderson. Cerise sur le gâteau, elle y rencontre Freddy, un garçon de son âge, qui comme elle est passionné de livres, d'énigmes et de jeux de mots.
Tant mieux, car les mystères, codes et autres bizarreries ne manquent pas à Winterhouse, et ces vacances promettent d'être palpitantes !

.

Je remercie les éditions Albin Michel Jeunesse pour l’envoi de ce livre. Celui-ci m’a tout de suite rappelé une de mes sagas littéraires favorites, à savoir M. Lemoncello, j’ai donc littéralement sauté sur l’occasion de le recevoir. Verdict après lecture ? J’ai autant aimé que le premier tome de M. Lemoncello, et tout pareil, je suis passée à un cheveu du coup de cœur.

 

Dès le départ, cette histoire m’a fait penser au premier tome d’Harry Potter, sans que j’aie eu à aucun moment l’impression que l’auteur avait copié l’œuvre de J. K. Rowling. Une orpheline sans aucun ami, élevée depuis ses quatre ans par un oncle et une tante antipathiques (le mot est faible) et qui se retrouve sans rien voir venir dans un somptueux hôtel (qui par ailleurs propose plein de chouettes activités) où elle trouve son premier véritable ami,  voire même une seconde famille, et elle finit par considérer cet hôtel comme son foyer… Avouez que ça vous rappelle fortement les débuts du petit sorcier à lunettes !   

 

Avant de lire Winterhouse Hôtel, je pensais que, tout comme dans les livres de M. Lemoncello, j’y trouverais des énigmes, rébus, etc. Mais même si, noir sur blanc, le premier tome de M. Lemoncello est mentionné dans ce roman (!!) et que ça ne peut être un hasard, j’ai trouvé que chacun avait su trouver son identité, je les trouve donc tout de même un peu différents. Car certes, Winterhouse Hôtel nous propose des énigmes, mais celles-ci s’étalent clairement sur la durée (certaines couvrant même presque l’entièreté du roman) alors que dans M. Lemoncello, elles sont plus nombreuses et ponctuelles. Mais peu importe, j’ai adoré les deux types de fonctionnement !

 

Je me suis tout de suite prise d’affection pour Elizabeth, le personnage principal. Cette petite fille de onze ans n’a pas eu la vie facile, et c’est un plaisir de la voir retrouver la joie de vivre au sein du Winterhouse Hôtel (même si elle devra également faire face à de nombreux dangers…). Par ailleurs, je me suis d’autant plus attachée à elle puisque, tout comme moi, c’est une bibliophile, qui a la passion des livres mais aussi des mots (elle adore les échelles de mots, les anagrammes, les messages codés, etc.). Elle est intelligente, cultivée et c’est franchement un régal de la suivre tout au long de cette histoire. Je ne vous parle pas des autres personnages, mais sachez que tous ceux en lien avec Winterhouse Hôtel sont très attachants également.

 

Je suis aussi fan de la « forme » du roman. À savoir qu’il y a présence d’illustrations toutes mignonnes, dans le style de celle qui est sur la couverture (mais en noir et blanc, ce que je regrette un peu, j’aurais préféré avoir des couleurs comme sur la couverture). Les débuts de chapitres sont également sympa, avec une illustration de l’hôtel et en-dessous le titre du chapitre, dont un mot se décline en une échelle de mots (vous savez, vous partez d’un mot, vous changez une de ses lettres, puis vous le faites à nouveau et ainsi de suite jusqu’à arriver à un autre mot ?), ce qui rappelle la passion d’Elizabeth. Quant à la plume de l’auteur, je l’ai adorée : il va à l’essentiel et ne s’encombre pas de descriptions inutiles, mais juste de ce qu’il faut pour que le lecteur soit diverti de A à Z durant sa lecture (ce qui s’explique sûrement par le fait que ce livre soit destiné aux lecteurs à partir de 11 ans. Mais attention ! Me concernant, je conseillerais vraiment ce roman à tous les lecteurs, peu importe leur âge). J’ai vraiment eu du mal à lâcher ce livre une fois entamé, car on avance dans les mystères de l’hôtel en même temps qu’Elizabeth et évidemment, on veut connaître la nature du dénouement. J’ai dévoré ce livre en une seule journée…    

 

Vous me direz, mais après tous ces louanges, pourquoi ce livre n’est pas un coup de cœur ? Malheureusement, je n’ai pas de réponse à vous donner. Comme souvent quand je frôle de près le coup de cœur, je ne saurais dire pourquoi ce livre n’a pas été un coup de cœur complet, en dehors du fait qu’il m’a manqué ce fameux petit je-ne-sais-quoi.

 

En bref, j’ai adoré cette histoire remplie de mystère, de magie et de personnages attachants. J’espère vraiment que la suite sera traduite puisqu’il me semble qu’il s’agit d’une trilogie (dans le cas contraire, je crois que je n’hésiterai pas à la lire en VO), et que, tout comme pour le tome 2 de M. Lemoncello, cette fois ce sera un coup de cœur complet !

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *