Alita, Battle Angel : une belle surprise

13/02/2019

Titre : Alita : Battle Angel

Réalisateur : Robert Rodriguez

Avec : Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly, Mahershala Ali, Ed Skrein, Keean Johnson, ...

Genre : Science-Fiction, Action

Durée : 2h02

Nationalité : Américain, Argentin, Canadien

Sortie : 13 février 2019

Résumé : Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé - elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

En ce qui me concerne, c’est la première fois que je vois un film de ce genre. À part Star Wars, je ne suis pas très science-fiction. Et encore, je déteste les derniers sortis par Disney, je préfère faire comme s’ils n’existaient pas. En revanche, c’est vraiment la première fois que je regarde un film adapté d’un manga. De ce que j’en ai entendu, ces derniers ne connaissent pas un succès flamboyant au box-office, ou critique. Et pourtant…

Même les fans du genre ont été plutôt agréablement surpris. À l’avant-première, nous avons la chance d’avoir un Q&A avec le producteur, le réalisateur Robert Rodriguez, les acteurs principaux Christoph Waltz et Rosa Salazar, et les questions de ceux qui avaient lu le manga commençaient toujours par « merci pour ce super film », « merci pour ce film », « le film était fabuleux », etc… Ce qui émanait de toutes ces questions et tous ces ressentis était que c’était vraiment un film qui sortait du lot : contrairement aux autres adaptations ratées de mangas, celui-ci était vraiment réussi. Pas forcément dans son adaptation puisqu’il ne respecte pas certaines caractéristiques, mais il n’empêche que dans son intrigue et dans la façon dont celle-ci est menée, c’est plutôt bien fait.

Et c’est vrai que pour ma part, j’ai beaucoup aimé. Les images sont magnifiques, la cinématographie est incroyable, les décors sont ouf, les effets spéciaux nous en mettent plein les yeux et les scènes de combats sont à tomber. Une personne présente à l’avant-première a été surprise du fait que les décors faisaient latinos plutôt que nippons et c’est vrai qu’on se croirait à Cuba ou au Mexique devant. Mais pour autant, j’ai trouvé que c’était quand même absolument sublime. Personnellement, je suis fan de ce genre de déco. Cependant, je suis d’accord avec la jeune fille, d’autant que Robert Rodriguez, le réalisateur, a répondu à une personne qui demandait le pourquoi des gros yeux d’Alita qu’il avait voulu rendre hommage aux grands yeux dans les mangas. Et en même temps, dans son film, il n’y a qu’un seul personnage asiatique et celle-ci répond (encore une fois) au cliché des mèches de couleur dans les cheveux (ici, la jeune fille a des mèches bleues et oranges). Alors qu’on est d’accord que personne ne fait ça. En ce qui me concerne, de tous mes potes et connaissances asiatiques autour de moi, personne n’a ça.

Malgré ce petit point qui je pense peut fâcher les fans de mangas, l’intrigue reste extrêmement prenante, je ne me suis jamais ennuyée et je n’ai même pas vu le temps passer. A la fin, j’étais même surprise que ce soit déjà fini. Sur ce point, bravo, Alita : Battle Angel a réellement réussi à nous captiver et à nous prendre. On est happé par une histoire bien ficelée et extrêmement bien rythmée.

Les points négatifs maintenant : l’actrice principale, Rosa Salazar, semble malheureusement complètement à côté de la plaque. Son jeu était naze. Je n’ai pas du tout aimé. Par moments, je la trouvais même niaise mais ça c’est aussi à cause de certaines scènes qui, en général, étaient dignes d’un teen movie tant c’était niais et ridicule. Pour tout vous dire, dans les scènes de romance, le public dans la salle se mettait à rire tellement c’était cucul et même comme un cheveu sur la soupe comparé au reste du film. De plus, le film en lui-même reste assez prévisible et n’apporte réellement aucune surprise.

Aussi, je n’ai pas compris ce que faisait Eiza Gonzalez (Baby Driver) sur l’affiche alors qu’elle n’apparaît que 5 minutes sur les 2h03 du film… Tandis que Keean Johnson, qui interprète Hugo, le love interest d’Alita, et qui est quand même le 3ème personnage qu’on voit le plus, n’y est même pas. En revanche, les autres acteurs sont au top. Christoph Waltz (Django Unchained, Inglorious Basterds) était royal comme d’habitude, Mahershala Ali (Green Book, Moonlight) était génial pour ne pas changer, Ed Skrein (Game of Thrones, Deadpool) est toujours aussi convaincant en tant que méchant… Honnêtement à part Rosa Salazar, les autres acteurs étaient vraiment bons. 

Au final, je conseille quand même vivement ce film. Je ne suis pas très portée sur la culture manga (même si j’en lis quelques-uns) mais en tout cas, ceux présents dans la salle ont semblé convaincus par ce qu’ils ont vu. Quant à ceux qui n’ont pas lu le manga, foncez-y, ça n’empêche pas de savourer le film, bien au contraire, je pense que nous aimons même plus le film que ceux qui connaissent le manga puisque nous découvrons l’univers d’Alita en son travers. Et c’est un super univers : coloré, dynamique, sublime… Et même si l’intrigue ne vous porte pas, la cinématographie et surtout, les scènes de combats, finiront de vous convaincre que vous n’aurez pas perdu votre temps devant. 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *