Ralph 2.0 : il a cassé l'Internet mais pas que...

12/02/2019

Titre : Ralph 2.0

Réalisateur : Rich Moore, Phil Johnston

Avec : John C. Reilly, Sarah Silverman, Gal Gadot, Taraji P. Henson, Jane Lynch, Alfred Molina, ...

Genre : Animation

Durée : 1h56

Nationalité : Américain

Sortie : 13 février 2019

Résumé : Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ? Ralph et son amie Vanellope von Schweetz vont prendre tous les risques en s’aventurant dans l’étrange univers d’Internet à la recherche d’une pièce de rechange pour réparer la borne de Sugar Rush, le jeu vidéo dans lequel vit Vanellope. Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, les Netizens, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube…

Disney a imaginé la vie de nos jouets à travers Toy Story. Puis, Disney a imaginé ce qui se passait dans notre cerveau à travers Vice Versa. Mais avant, Disney a imaginé ce qui pourrait se passer à l’intérieur des jeux d’arcade au travers des  Mondes de Ralph. Aujourd’hui, la plus merveilleuse des compagnies d’animation a décidé d’imaginer les coulisses de l’Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui avec Ralph 2.0. Et comme pour les trois premiers, c’est très réussi et c’est à mourir de rire. 

Ebay, YouTube, les recherches Google et même les spams, tout y passe. Et c’est à mourir de rire. Disney se moque de l’Internet, de notre addiction (avec les jeux vidéo), des questions que l’on peut poser et que la barre de recherche tente de compléter à notre place (avec le personnage JeSaisTout) et des pubs qui pullulent un peu partout sur les sites internet (avec Spamley et les différents personnages représentant des spams). J’ai éclaté de rire plusieurs fois et je n’étais pas la seule dans la salle. Mais Disney ne se moque pas que d’Internet, et c’est ça qui est génial. Le plus grand groupe de divertissement au monde n’hésite pas à se moquer de lui-même et à se tourner au ridicule, et c’est tellement bien fait que c’en est drôle. 

En effet, Disney se moque de ses princesses : d’Ariel qui s’extasie sur tout et ne se rappelle jamais du nom des choses, de Mérida et son fort accent écossais mais surtout de leur habitude à toutes de se mettre à chanter d’un coup, notamment en regardant leur reflet dans de l’eau (Ariel, Mulan, Vaiana, Pocahontas, …). Personnellement, j’aime beaucoup quand Disney prend du recul et est capable de se moquer de lui-même, comme par exemple avec le film Il Était Une Fois. Et en ce qui me concerne, je trouve que les meilleures scènes de Ralph 2.0 sont celles avec les princesses. C’est un vrai plaisir de les retrouver, mais surtout, de les retrouver toutes ensemble. Et pour tous ceux qui ont dit que les princesses Disney n’étaient pas un exemple pour les petites filles car elles leur apprenaient qu’il fallait toujours attendre un prince charmant pour venir les sauver, Ralph 2.0 leur a fait un pied de nez. Ici, les princesses ne sont pas passives, elles aussi sont capables de sauver un homme grand et fort. 

Et ce nouveau film d’animation Disney ne se contente pas de nous faire passer un petit message féministe en douceur et avec subtilité. Il nous montre aussi de façon intelligente les mauvais côtés de l’Internet, notamment avec le personnage de Yes. Avec elle, Ralph découvre la méchanceté des gens sur les réseaux sociaux et grâce à elle, il apprend que ce n’est pas sa faute à lui et que c’est celle de ces gens. Qu’il n’a pas à se sentir mal, qu’il n’a rien fait de mal et qu’il doit avancer. Il y aura toujours des mauvais commentaires mais il ne faut jamais s’y arrêter ni même les considérer. Même si pour nous adultes cela semble évident et nous arrivons à faire fi de ce genre de méchancetés, dans un film principalement destiné aux enfants, j’ai trouvé que c’était très bienvenu et un très beau message. Il y avait beaucoup d’enfants dans la salle de cinéma et je suis contente qu’ils aient eu à entendre ça.

Les mauvais côtés à présent, car vous l’aurez compris, si je n’ai pas attribué 5/5 à Ralph 2.0, c’est parce que je lui ai trouvé des défauts. À ma grande déception car vraiment j’aurais aimé lui donner tous les points et pendant toute la première heure, j’étais même prête et persuadée que je le ferais. Malheureusement, dans la dernière demi-heure, j’ai enchaîné déception sur déception. Tout d’abord, dans cette suite, Félix Fixe Jr. et Calhoun ont un rôle très très secondaire. On les voit au début du film, on les voit à la fin du film mais c’est tout. Cela m’a déçue car j’avais adoré leur duo et suivre leurs aventures dans Les Mondes de Ralph

Puis si le début était vraiment drôle, accrocheur et bien tourné, la deuxième partie des aventures de Ralph et Vanellope devient gênante et limite ridicule. Et c’est très dommage. Je m’explique : que ce soit dans Toy Story, Vice Versa ou Les Mondes de Ralph, même si ces films restent des films d’animation et une fiction complète, ils avaient un semblant de réalisme. On pouvait totalement imaginer la vie de jouets qui s’inquiétaient de leur statut auprès de leur proprio qui les délaisse ou les abandonne. On avait l’impression de mieux comprendre nos peurs et nos coups de colère au travers de Vice Versa. Et dans Les Mondes de Ralph, ces histoires de codes, de programmations et de personnages qui ne peuvent pas mourir hors de leur jeu étaient carrément plausibles et même logiques. Or, dans Ralph 2.0, on perd cette notion de réalisme et de probabilité (ce côté « ah oui, c’est vrai que ça aurait pu être possible » que l’on a dans les 3 autres films), (spoil) notamment dans la façon dont on se débarrasse du grand méchant du film… 

Je me suis permise de vous mettre un léger spoil car vous le constaterez assez vite : ce Ralph 2.0 est quand même très prévisible. Encore plus que le premier film. En effet, dans Les Mondes de Ralph, nous avions tout de même eu le droit à un plot twist inattendu. Ce n’est pas le cas dans Ralph 2.0. Quant à la fin du film, elle m’a beaucoup déçue. Au final, j’ai préféré le 1 mais j’espère quand même qu’il y aura un 3 car je suis restée sur ma faim. 

Pour conclure, et malgré ses défauts, je vous conseille vivement de courir voir cette suite ! On rit plusieurs fois, les personnages originaux sont toujours aussi attachants, les nouveaux sont tout aussi réussis et la partie découverte de l’Internet est juste géniale. L’histoire un peu plus « humaine » entre nos deux personnages principaux l’est malheureusement beaucoup moins mais dans l’ensemble, ce film est très bon. Dernier conseil : surtout ne partez pas à la fin !!! Il y a une scène très drôle dans le générique de fin ! De riiiiiieeeeennnn ! 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *