Angie - Une agréable découverte !

04/03/2019

Titre : Angie

Auteur : Karin Slaughter

Editions : Harper Collins

Prix : 8,30 €

Parution : 3 octobre 2018

Nombre de pages : 544 pages

Genre : Thriller

Résumé : Le corps d’un ex-flic vient d’être retrouvé dans un bâtiment destiné à devenir le prochain night-club branché d’une star du basketball, Marcus Rippy. Parce que ses empreintes sont identifiées sur cette scène de crime particulièrement sordide, Angie est recherchée par la police d’Atlanta.
Elle est la femme de Will Trent, policier taciturne dont Rippy est un ennemi personnel. Elle est aussi la mère biologique de Jo, conjointe étrangement effacée d’un basketteur qui contrôle chaque détail du quotidien de son épouse.
Elle est surtout une femme flic, une survivante, une manipulatrice. Une femme qui a décidé d’en protéger une autre, sans limite.
Et Will Trent le sait bien : Angie peut disparaître, elle finit toujours par revenir. Avec un plan.

.

Il s’agit du premier roman de Karin Slaughter dans lequel je me plonge, une des auteurs de thrillers les plus réputés du moment. Au-delà du fait que ses livres se vendent très bien partout dans le monde, elle a une vraie fan-base qui la suit depuis des années et se jette sur chacune de ses nouvelles publications les yeux fermés. Devant tant d’engouement, j’ai donc moi aussi souhaité comprendre ce succès avec Angie, pour l’envoi duquel je remercie les éditions Harper Collins.

Pour tout vous dire, je me suis uniquement fié à la quatrième de couverture lorsque la maison d’édition m’a proposé de recevoir ce roman. J’entends par là que je ne me suis pas spécialement posé de question sur l’ordre de publication de Angie en pensant qu’il s’agissait d’un one-shot, or c’est la huitième aventure du protagoniste principal : Will Trent ! Si vous lisez régulièrement mes chroniques, vous savez sans doute que dans le cas où un auteur décide d’introduire un personnage récurent dans ses récits, je préfère toujours commencer par le premier tome même si (en règle générale) les intrigues sont souvent indépendantes les unes des autres. Ce qui est d’ailleurs le cas ici. Je pense donc que vous pouvez aisément vous plonger dans Angie sans avoir lu les tomes précédents mais sachez tout de même qu’il vous faudra un certain temps d’adaptation avant de cerner les personnages et les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres. 

Au-delà de ce léger « contretemps », j’ai beaucoup aimé ma lecture et ai même été surpris par une dimension psychologique très importante à laquelle je ne m’attendais pas forcément. J’imaginais en effet un thriller à l’américaine avec des scènes d’action et des rebondissements multiples, or la narration est beaucoup plus subtile que cela. Les protagonistes sont bien posés, l’intrigue intelligemment pensée (même s’il faut pas mal de temps avant qu’elle ne se mette réellement en place) et l’ambiance générale très sombre. 

Le style de Karin Slaughter est, quant à lui, très fluide et particulièrement addictif. En l’occurrence, les thématiques abordées (le sport, le monde de la nuit, la drogue, etc.) ne sont pas forcément celles que je préfère mais l’auteure est tout de même parvenue à m’y intéresser. 

En somme, j’ai passé un très bon moment de lecture avec des personnages attachants et une intrigue bien menée. Je retournerai donc volontiers vers Karin Slaughter afin de continuer ma découverte de ce monument du thriller en espérant que ses prochains romans soient meilleurs encore que celui-ci ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *