Hex - Un roman à la Stephen King ?

18/03/2019

Titre : Hex

Auteur : Thomas Olde Heuvelt

Editions : Le Livre de Poche

Prix : 8,70 €

Parution : 13 février 2019

Nombre de pages : 552 pages

Genre : Fantastique / Horreur

Résumé : Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville américaine. Mais ce ne sont que les apparences : Black Spring est hantée par une sorcière dont les yeux et la bouche sont cousus. Elle rôde dans les rues et entre chez les gens à sa guise, restant parfois des nuits entières au chevet des enfants. Les habitants s’y sont tant habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. Car chacun sait ce qui leur arrivera s’ils la touchent ou écoutent ses chuchotements. Et si la vérité sort de son enceinte, la ville entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les habitants de Black Spring ont développé des stratagèmes et des techniques de pointe. Mais un groupe d’adolescents locaux décide de braver les règles et les interdits, et plonge la ville dans un atroce cauchemar…

.

Même si en ce moment on voit de plus en plus de bandeaux publicitaires présentant un tel auteur comme étant la relève de Stephen King, ou un tel roman comme étant une histoire digne du maître de l’horreur, peu d’entre eux reflètent réellement la vérité. Je ne me suis donc pas tant fié à la phrase sur la couverture mais plutôt au résumé qui m’a fortement intrigué. Et honnêtement, je ne m’attendais pas à un récit comme celui-ci ! J’ai passé un moment de lecture des plus singuliers pour lequel je remercie donc les éditions Le Livre de Poche.

Pour tout vous dire, mon souhait premier en entamant ce roman était d’avoir peur. A titre personnel, et ce malgré le fait que j’adore ce qu’il fait, Stephen King n’a encore jamais réussi à me faire vraiment frissonner. Parmi d’autres j’ai pourtant lu deux de ses romans (Ça et Shining) qui font partie des plus horrifiques de sa bibliographie, mais à aucun moment ils ne m’ont fait angoisser comme je l’aurais voulu. J’en attendais donc beaucoup de Hex, présenté comme LE roman à frissons du moment ; et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu ! Selon moi, une histoire d’horreur est efficace lorsque vous continuez à y penser bien après l’avoir lue ou entendue. Dans le cas de Hex, certaines scènes m’ont fait cogiter pendant des heures, m’empêchant même parfois de m’endormir…

Parallèlement à la peur qu’a fait naître en moi l’auteur, il est également parvenu à me faire rire alors que je ne m’y attendais absolument pas. Je ne sais pas si ce choix d’introduire des passages complètement loufoques provient d’une envie d’accorder une pause à son lecteur avant de le replonger dans l’angoisse, mais en tout cas il s’agit d’un procédé particulièrement original et novateur. 

Je ne vais pas rentrer dans les détails de l’intrigue car je trouve que la quatrième de couverture en dévoile juste ce qu’il faut mais sachez que j’ai adoré le mythe développé autour de cette sorcière qui hante une ville dans laquelle tout le monde s’est habitué à sa présence. Il y a notamment cet aspect de « secret » que j’ai trouvé très intéressant puisqu’il ne faut surtout pas que le reste du monde se rende compte de son existence au risque de voir la ville disparaître. Le problème, c’est que la sorcière ne veut pas du tout se faire discrète car en plus de se balader dans les rues à la vue de tous (y compris des touristes), elle s’arrête régulièrement dans des endroits insolites pour y rester immobile durant des jours… Ce sont d’ailleurs les stratagèmes imaginés par les habitants pour la dissimuler qui m’ont fait rire tant leurs idées étaient WTF… Je vous laisse en revanche imaginer ce que vous-mêmes ressentiriez si un jour une dame plutôt effrayante venait se planter au pied de votre lit en pleine nuit sans que vous ne puissiez ni la toucher, ni lui parler…

En conclusion, Hex est un véritable OVNI littéraire avec une touche de fantastique à la Stephen King indéniable qui pourrait plaire aux admirateurs du maître de l’horreur. Pour ma part cela a été une excellente découverte qui m’a fait passer un moment de lecture très étrange que je ne suis pas près d’oublier. Si vous cherchez donc un roman qui fait peur et rire à la fois, le tout dans une espèce de huis clos angoissant, Hex de Thomas Olde Heuvelt devrait sans aucun doute combler vos attentes ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *