Illuminae tome 3 : Obsidio - Une superbe conclusion

22/03/2019

Titre : Illuminae, tome 3 : Dossier Obsidio

Auteur : Amie Kaufman et Jay Kristoff

Editions : Casterman

Prix : 19,90€

Parution : 14 novembre 2018

Nombre de pages : 631 pages

Genre : Science-fiction / Jeunesse

Résumé : Prêts à mourir pour vivre libres.
Kady, Ezra, Hanna et Nick ont réussi à s’échapper de la station Heimdall. Ils sont désormais réunis sur le vaisseau Mao où s’entassent 2 000 réfugiés. Les nerfs sont à vif car la menace BeiTech est toujours là. De plus, ils n’ont plus aucun moyen de communiquer avec l’extérieur, les vivres manquent, et bientôt, l’oxygène. La seule option est de retourner sur Kerenza. Mais des mois après l’invasion, qui sait ce qui les y attend ? Comble de malchance, une mutinerie éclate à bord du Mao… tandis qu’à terre, Asha, la cousine de Kady, essaie tant bien que mal d’organiser la Résistance…

.

Après un deuxième tome légèrement décevant (car trop de romance pour moi) mais toujours aussi rythmé et original, j’avais hâte de lire ce troisième tome servant de conclusion à la saga.

L’intrigue de ce troisième tome reprend exactement où on a laissé la fin du deuxième, de sorte que l’on peut enchaîner la trilogie sans problème. Personnellement, j’ai mis un peu de temps à me replonger dans l’histoire et j’aurais aimé un petit récapitulatif mais on comprend très vite ce qu’il se passe et on se replonge rapidement dans l’histoire.

Ce troisième tome est rythmé, plein d’action, de rebondissements et surtout, de trahisons. On ne sait absolument jamais à quoi s’attendre, d’autant plus que le point de vue change sans arrêt. Dans ce dernier tome on est à bord de plusieurs vaisseaux différents, et on est même sur la planète Kerenza IV, du coup on est à la fois du point du vue des victimes, des assaillants et des “sauveurs”. Tous ces points de vue rendent la lecture bien plus dynamique et permettent d’éviter l’ennui qui peut s’installer très rapidement lorsque l’on a un roman avec beaucoup de scènes techniques. Les auteurs ont fait en sorte d’entrecouper la narration de quelques pages plus légères à lire.

Pour ce qui est de la romance, même si elle était parfois un peu trop présente à mon goût, elle n’empiète pas trop sur l’intrigue principale et fait même partie de certains rebondissements majeurs. Je trouve que les auteurs se sont concentrés sur les points essentiels de l’intrigue sans trop s’éparpiller, ce qui a rendu la lecture plus simple à comprendre. 

Pour une fois, j’ai trouvé la fin très intelligente, touchante et bien amenée. Rien d’abrupt ou de hors-sujet, mais une petite douceur pour finir cette trilogie plutôt sanglante. D’ailleurs, je pensais avoir doit à plus de morts mais les auteurs ont été assez cléments (on perd quelques personnages quand même). Du coup je laisse cette trilogie derrière moi sans aucune frustration.

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *