La Maison des Secrets - Une aventure palpitante !

12/03/2019

Titre : La Maison des Secrets

Auteur : Chris Colombus & Ned Vizzini

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 18,90 €

Parution : 8 novembre 2018

Nombre de pages : 496 pages

Genre : Young Adult / Fantastique

Résumé : Dès leur installation, les enfants Walker détestent le manoir Kristoff, une vieille demeure victorienne pleine de recoins obscurs et poussiéreux ayant appartenu à un mystérieux écrivain... Ils sont loin d'imaginer qu'une sorcière maléfique les y attend pour les expédier dans les livres de l'ancien propriétaire. Pour Cordelia, Brendan et Eleanor Walker, l'aventure commence !

.

Si le nom Chris Colombus vous dit quelque chose, ce n’est pas anodin puisqu’il est le réalisateur à l’origine de nombreux succès cinématographiques parmi lesquels on retrouve notamment Harry Potter à l’École des Sorciers et Harry Potter et la Chambre des Secrets. J’ignorais en revanche qu’il était également écrivain ! Je dois donc avouer que c’est principalement son nom (ainsi que la couverture que je trouve pour ma part magnifique) qui m’a donné envie de me plonger dans cette histoire remplie d’aventures et de mystères. Et j’ai franchement passé un très bon moment de lecture pour lequel je remercie les éditions Pocket Jeunesse !

Si vous souhaitez vous plonger dans un roman au rythme trépidant et implacable, La Maison des Secrets devrait totalement répondre à vos attentes. Ici, pas de temps morts ni de longueurs, les deux auteurs ayant en effet décidé de proposer un enchaînement d’action et de péripéties tout au long des 500 pages. Dès les premiers chapitres, le lecteur se retrouve ainsi catapulté dans un univers fantastique plutôt riche et par moments complètement loufoque qui m’a souvent rappelé le film Voyage au centre de la Terre.

Je me suis très rapidement attaché aux protagonistes et à la personnalité de chacun, avec tout de même une petite préférence pour Brendan, étonnement charismatique pour son jeune âge. Toutefois, avec du recul, je regrette un peu le fait que les personnages secondaires aient autant été délaissés par les auteurs. On ne s’y attarde jamais véritablement et on ne fait finalement que les croiser la plupart du temps. 

Je vous ai dit plus tôt que ce premier tome était un condensé d’action et de rebondissements, ce qui est peut-être nécessaire pour tenir les plus jeunes lecteurs en haleine, mais ça donne aussi la sensation d’un récit survolé. Les scènes s’enchaînent peut-être trop vite, et les décors changent également trop rapidement. On passe d’un point A à un point B en l’espace de deux pages pour rester dans cette bulle d’action constante alors qu’on aurait pu s’attarder davantage sur certains détails afin d’apporter de la profondeur…

Il n’empêche que j’ai quand même passé un très bon moment qui m’a donné envie de poursuivre l’aventure dans le tome suivant. Je pense qu’il faut simplement savoir dans quoi on se lance pour ne pas être déçu ou frustré, en ayant en tête le public cible de ce genre d’histoires, à savoir les enfants ou en tout cas des lecteurs plus jeunes. 

..

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *