Nos plus belles étincelles – Quand un genre littéraire en cache un autre

22/03/2019

Titre : Nos plus belles étincelles

Auteur : Jamie McGuire

Editions : Michel Lafon

Prix : 16,95 €

Parution : 28 février 2019

Nombre de pages : 462 pages

Genre : Young adult

Résumé : On n'oublie jamais son premier amour
Depuis qu'il a croisé son sourire mélancolique derrière l'objectif de son appareil photo deux ans plus tôt, Elliott n'a jamais cessé d'aimer Catherine. Pourtant, la même année, il a été obligé de quitter la ville, la laissant seule au moment où elle avait le plus besoin de lui...
Aujourd'hui, Elliott rentre enfin et il est bien décidé à reprendre le fil de cette histoire d'amour qu'il n'a jamais oubliée. Mais Catherine ne lui a pas pardonné son départ, et le secret qui pèse sur elle pourrait étouffer à tout jamais l'étincelle de leur amour.

.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman. Vous ne le savez sûrement pas mais je suis une grande fan de Jamie McGuire, principalement pour sa saga « Beautiful » portant sur les frères Maddox (d’ailleurs NiNe vous parlait du premier tome à l’époque de sa sortie). Au vu du résumé, de la couverture et du titre de « Nos plus belles étincelles », je m’attendais donc à lire une histoire dans la même veine, à tout point de vue, que la saga précitée. Et pourtant, je me trompais totalement.

J’ai fortement hésité quant à la note à attribuer à cette lecture (3 ou 4 étoiles). Parce que je ne vais pas vous mentir : j’ai quand même l’impression qu’on m’a menti sur la marchandise. On est d’accord que tout l’extérieur de ce livre fait penser à de la romance ? Alors certes il y a une histoire d’amour entre ces pages mais pour moi, ici le style se rapproche davantage du roman à suspense que de la romance, qui est presque seulement accessoire dans l’histoire. Et donc le packaging, si je puis dire, est au final assez trompeur.

En effet, le personnage de Catherine cache un lourd secret, que l’on sent se resserrer autour d’elle au fur et à mesure que l’on avance dans notre lecture. Ce secret est en lien avec sa maison familiale, et l’ambiance est de plus en plus oppressante au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Et ce sentiment d’oppression prend le pas sur la romance, en tout cas en ce qui me concerne. Au début j’avais vraiment l’espoir de lire une belle et grande histoire d’amour puisque Catherine et Elliott se rencontrent assez tôt dans leur vie, mais non…  

Le tout est très différent de ce à quoi j’ai été habituée par l’auteur. Les personnages sont plus jeunes, la romance est assez (trop) légère et il n’y a absolument pas l’ombre d’une scène de sexe à l’horizon. Par ailleurs, je n’ai pas non plus retrouvé ce côté addictif et prenant de la plume de Jamie McGuire, qui m’a jusque-là offert des romans d’une fluidité à toute épreuve et qu’il est impossible de lâcher avant la fin. J’ai même trouvé le temps un peu long par moments.

Mais au final, j’ai tout de même mis 4 étoiles puisque ce n’était tout simplement pas ce à quoi je m’attendais, j’ai donc été déçue, mais l’histoire en elle-même n’est pas décevante et ça n’aurait pas été juste de la pénaliser. D’autant plus que la fin m’a vraiment prise par surprise ! Je sentais tout au long de ma lecture que quelque chose n’était pas clair, j’avais une hypothèse principalement mais elle est devenue impossible à partir d’un moment. Et au moment de la révélation, le choc ! La fin est explosive et l’auteur parvient parfaitement à garder le suspense intact jusqu’à la toute fin. C’est limite le genre de livre qu’il faut relire une seconde fois en ayant déjà connaissance de la fin pour en saisir toutes les subtilités. Les personnages sont également sympathiques à suivre, même si là encore je les ai trouvés moins « flamboyants », moins affirmés que dans les autres romans de l’auteur. 

En résumé, même si cette lecture était à peu près tout sauf ce à quoi je m’attendais, j’ai tout de même passé un bon moment, même si j’aurais préféré que l’extérieur du roman soit plus représentatif de son « vrai » contenu. Cela m’aurait permis de savoir directement dans quoi je mettais les pieds sans me faire de fausses idées au préalable !

.

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *