Super-victime de l'injustice mondiale : plutôt sympathique !

12/03/2019

Titre : Super-victime de l'injustice mondiale

Auteur : Claire Clément et Lucie Bryon

Editions : Milan

Prix : 8,90 €

Parution : 6 février 2019

Nombre de pages : 112 pages

Genre : Jeunesse

Résumé : Alban est ENCORE puni. Certes il a (encore) fait une (petite) bêtise (après avoir détruit une vitre, la télé, écrabouillé la main de son petit frère, il vient seulement de ruiner la nouvelle chemise de sa mère)... mais IL NE L'A PAS FAIT EXPRÈS ! Le voilà privé de dessert. Un gâteau au chocolat, en plus. Trop, c'est trop ! Alban décide de fuguer. Oh, pas très loin, dans la cabane qu'il a construite avec son copain Mounir. Cette cabane, désormais, est réservée aux VICTIMES DE L'INJUSTICE MONDIALE, comme lui. Mais bientôt, TOC, TOC, TOC ! on frappe à la porte. Qui cela peut-il bien être ?

.

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un petit roman jeunesse que j’ai bien apprécié et dont mes élèves raffolent. Très étonnant d’ailleurs. Certains élèves de ma classe n’aiment pas forcément lire… même si j’essaye de leur donner envie avec divers genres disponibles dans la bibliothèque de la classe. Et lorsque j’ai présenté celui-ci, beaucoup ont voulu le lire directement. Il n’est jamais disponible dans la bibliothèque, il reste bien au chaud dans l’un des 26 casiers d’élèves. 

Je pense que c’est un roman qui fonctionne avec les grands mais aussi les petits lecteurs puisque ça leur parle. Ici nous allons suivre un jeune garçon prénommé Alban. Dès le début de l’histoire, on se rend compte qu’il est puni puisqu’il a fait une bêtise. C’est ce personnage principal qui fait tout le charme de cette histoire et de ce livre. En effet, c’est un petit garçon très attachant puisqu’il est maladroit. Non je n’exagère pas : il a détruit une vitre, il a écrabouillé la main de son petit frère, il a cassé la télé de la maison et là dernièrement il a abîmé la nouvelle chemise de sa mère. Rien d’horrible mais à force de cumuler les désastres, ça devient important. 

La punition : pas de dessert ! Alban, qui a du mal à digérer cette punition, décide donc de fuguer pour faire comprendre à sa famille son mécontentement. Mais pas d’inquiétude, il va se réfugier dans la petite cabane en bois de son copain Mounir. Une cabane très spéciale puisque seules les victimes d’une injustice peuvent y trouver refuge. 

J’ai adoré cette petite histoire très sympathique. L’histoire de base permet de faire comprendre aux enfants que même si on peut faire des petites bêtises, ça peut blesser quelqu’un. Qu’il faut faire attention à ses gestes, à ses paroles, … On ne peut pas agir comme on le veut sans se soucier des autres. C’est un message important qui est abordé dans cette histoire. 

La plume de l’auteur est fluide et permet donc aux enfants de rentrer dans l’histoire sans rencontrer des difficultés de vocabulaire. Moi-même encore aujourd’hui, je déteste lorsque je lis un roman rempli de mots inconnus… Passer son temps à chercher à comprendre le sens de tel ou tel mot, ça peut devenir lassant et cela peut casser le rythme de la lecture. 

C’est un petit livre d’une centaine de pages qui permet aux grands et aux petits lecteurs de s’attacher à un personnage drôle et proche d’eux. Durant cette histoire, nous avons le sourire aux lèvres et grâce aux bêtises d’Alban, il est possible de rigoler et donc de trouver plaisir à lire. Je recommande donc ! 

.

Agée de 24ans, étudiante en première année de Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Je suis passionnée de livres (j’aime tous les genres que ça soit thriller, fantastique, témoignage, jeunesse, romance), mais aussi de séries TV puisque j’adore passer ma journée à enchaîner les épisodes les uns après les autres
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *