Umbrella Academy : beau début !

08/03/2019

Titre : Umbrella Academy

Créée par : Steve Blackman

Avec : Ellen Page, Robert Sheehan, Tom Hopper, Emmy Raver-Lampman, Mary J. Blige, David Castañeda, Aidan Gallagher, ...

Format : 60 minutes

Diffusion : Netflix

Genre : Aventure, Fantastique, Action

Résumé : En 1989, le même jour, quarante-trois bébés sont inexplicablement nés de femmes qui n'étaient pas enceintes et que rien ne relie. Sir Reginald Hargreeves, un industriel milliardaire, adopte sept de ces enfants et crée The Umbrella Academy pour les préparer à sauver le monde. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Les enfants devenus adolescents, la famille se désagrège et l'équipe est dispersée. Les six membres toujours en vie, désormais trentenaires, se retrouvent à l'occasion de la mort de Hargreeves. Luther, Diego, Allison, Klaus, Vanya et Numéro Cinq travaillent ensemble pour résoudre le mystère qui entoure la mort de leur père. La famille désunie se sépare cependant de nouveau, incapable de gérer des personnalités et des pouvoirs trop différents, sans même parler de l'apocalypse qui menace...

Si les 20 premières minutes sont un peu longues et pas tellement attachantes, on plonge assez rapidement dans l’ambiance déjantée d’Umbrella Academy. La nouvelle série de Netflix a un délire un peu futuriste et rétro à la fois, à la façon d’un Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire de la même plateforme. C’est une série assez folle avec des personnages plus ou moins fêlés mais dont on est assez cinglé soi-même pour embarquer dedans. La série m’a également fait penser à Deadpool par moments dans le genre super-anti-héros. 

Le soundtrack et la cinématographie rendent la série encore plus intense et prenante. D’ailleurs, Umbrella Academy sait nous tenir en haleine et nous faire revenir pour en savoir toujours plus. Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques et sont clairement extrêmement bien joués par leurs interprètes. Il y a quand même certains défauts les concernant et c’est l’une des raisons pour lesquelles cette série ne mérite pas tous les points à mon sens. Klaus (Robert Sheehan) et Vanya (Ellen Page) en particulier sont des personnages clichés et réchauffés mais si cela marche toujours pour le premier, la deuxième m’a paru agaçante et m’a même à vrai dire très vite soûlé. Klaus en revanche est super drôle. Il est la touche qu’il fallait dans cette série. Il est clairement le meilleur personnage de celle-ci et il est très attachant. Heureusement qu’il est là. Je pense que pour beaucoup, il est celui que l’on préfère dans la fratrie. 

Après ce n’est pas non plus le phénomène que les gens essaient d’en faire sur les réseaux sociaux. C’est super sympa, c’est attractif, on passe un bon moment devant mais ça reste assez prévisible et si la série n’était pas renouvelée, je suis sûre que dans 5 ans, elle ne resterait pas dans les esprits. En plus de toute cela, elle est un peu clichée. Il y a des phrases bateau qu’on entend déjà partout type : « pour une fois, il y a quelqu’un qui me trouve spéciale », « Je veux que tu t’en ailles ! », « J’ai besoin d’être seul(e) ! », « Tu peux pas comprendre »… Vous voyez ce genre de phrases bateau qu’on peut trouver n’importe où ? Et bien, il y en a pléthore dans cette série.

Je ne suis pas fan du jeu d’actrice d’Ellen Page (mais ça c’est vraiment moi qui ai un problème avec elle) et je n’ai pas non plus aimé le personnage qu’elle incarnait que je trouvais cliché et lourd. Je ne sais pas si c’est parce que je n’aimais pas Ellen Page que je n’aimais pas Vanya ou si c’était parce que je n’aimais pas Vanya que du coup, je n’aimais pas le jeu d’Ellen Page (vous suivez ?) mais le fait est qu’elle est, pour moi, la moins attachante de la fratrie, Ben — qui est pourtant mort — compris. Elle est même insupportable. C’est le genre de personne tête à claques, idiote et pleurnicharde. Franchement, c’est l’un des personnages les plus détestables de l’histoire des séries. Autant il y en a qu’on aime détester (dans Game of Thrones ou Outlander). Mais elle, c’est le genre de personnage dont les scénaristes voulaient probablement qu’on se dise “oh la pauvre” mais qui, en réalité, ne mérite pas la pitié. Honnêtement, Luther et elle sont les pires. Personnellement, j’en ai assez de ces personnages « torturés » qui sont continuellement tristes, renfermés et froids parce que « quand j’étais petit(e), bah j’étais rejeté(e), boooouuuh »… Et dans Umbrella Academy, on a le droit à 2 comme ça. Clairement, je préfère des personnages comme Klaus ou Five (et même le reste de la fratrie en réalité) qui en ressortent avec de forts caractères.

La série est assez folle quand même mais plutôt bien tournée. Elle est peut-être un peu trop tordue et compliquée : il faut s’accrocher pour suivre. Moi-même, je ne suis pas sûre d’avoir capté toutes les subtilités et les petits détails de celle-ci. Il y a énormément d’informations et c’est difficile de tout suivre aisément. De plus, Umbrella Academy est un peu longue. Une heure par épisode ça fait beaucoup d’autant quand on sent qu’on fait dans les longueurs de façon un peu inutile. Honnêtement, les épisodes pourraient être plus courts.

J’ai mis 3 étoiles mais en réalité, ce serait plus un 3,5. C’est une série vraiment sympa. Tordue mais sympa. J’apprécie beaucoup que tous les secrets n’aient pas été révélés tout d’un coup dès cette première saison. Il reste énormément de questions en suspens — dont une que beaucoup pourront considérer comme la plus importante, soit la raison de la mort de Ben / Number Six  —  ce qui promet une saison 2 encore meilleure. D’ailleurs, la fin est absolument épique, c’est vraiment le fleuron de cette saison. Elle est incroyable et si je n’avais dû noter que les 15 dernières minutes j’aurais mis 5/5. Elles sont folles et impeccablement intenses. Les images sont absolument magnifiques. Elles donnent super hâte de voir la prochaine saison qui s’annonce très très très prometteuse. Et au final, je conseille beaucoup cette série rien que pour sa fin et ce qui nous attend probablement !

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
6 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. J'adore ton article et tu as décrit tout ce que j'ai pu ressentir. J'ai vraiment eu du mal à me mettre dedans, j'ai voulu abandonner dès la fin du 1er épisode mais je suis contente d'avoir persisté car effectivement le dernier épisode était vraiment bien et j'ai hâte de connaitre la suite.
    Klaus et Ben sont mes personnages préférés alors que pareil que toi je n'ai pas du tout accroché à Vanya autant sur le plan de son personnage, que de l'actrice...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *